Abusée, mais non ruinée

Abusée, mais non ruinée

Quand on est enfant, notre vie ressemble à un château de cartes : beaucoup d’éléments s’assemblent et nous permettent de nous élever tout en restant fragile et vulnérable.
L’enfant se trouve au sommet.

Quand il y a abus et ce fut mon cas, le château s’écroule et l’enfant se retrouve par terre. Il est vivant certes, mais anéanti, sans repère et incapable de reconstruire de façon normale un édifice solide. Alors il reconstruit aussi bien qu’il le peut, mais certaines cartes pourtant indispensables ne pourront plus être utilisées. Ce sera la carte de la confiance en soi, de l’amour propre, de la juste image de soi, de la confiance dans les autres, . Les repères ne sont plus là, et,  pour se protéger et ne pas tomber de haut, l’enfant préfère ne pas s’élever dans sa vie. Il va manquer d’ambition et de rêve.

Pendant toute ma vie de jeune adulte, j’ai essayé de reconstruire avec les mêmes cartes, mais elles étaient très désordonnées, j’en confondais même certaines, j’utilisais l‘une à la place de l’autre.

En mettant ma confiance en Jésus, petit à petit, je me rends compte qu’Il m’en donne d’autres bien plus solides que celles que j’utilisais jusqu’à présent.
Elles sont scellées avec Son propre sang, gravées dans Sa propre chair. Les cartes que Jésus me donne ne sont qu’amour, consolation. Il m’offre ainsi une nouvelle identité, de nouvelles racines.

Une de ces cartes est l’amour inconditionnel. Jésus m’aime, c’est un fait que personne ne peux changer. Quelque soit les circonstances, ou même mes sentiments vis à vis de moi-même, Il m’aime de façon permanente et d’un amour constant. En l’acceptant comme mon Sauveur, je suis devenue Son enfant bien-aimée. Je serais donc toujours en sécurité auprès de Lui, et en cas d’atteinte par des critiques ou des situations douloureuses à vivre, je peux me réfugier en Lui. Je resterai pour Lui une créature merveilleuse. Quand je suis découragée, perturbée ou déstabilisée par les attaques de la vie, Il continue à croire en moi, au potentiel formidable qu’Il a mis en moi   veut m’aider à le développer.

Je reçois des qualités divines puisque je ne suis plus seulement la fille de tel ou telle, ce qui peux me ramener sans cesse à mon passé douloureux, je suis surtout la fille de Dieu, la fille d’un roi qui me fait l’honneur de goûter à Ses bienfaits.

A moi la responsabilité de me plonger dans Sa bonté chaque jour. C’est ce qu’Il désire.
Je suis son enfant, ma vie est désormais fondée sur le Roc, sur Sa vie. Je ne crains rien.

" L’Eternel est celui qui te garde,
L’Eternel est ton ombre à ta main droite.
Pendant le jour le soleil ne te frappera point,
Ni la lune pendant la nuit.
L’Eternel te gardera de tout mal,
Il gardera ton âme ;
L’Eternel gardera ton départ et ton arrivée,
Dès maintenant et à jamais ". PSAUME 121 :5-8

en partenariat avec : www.famillejetaime.com
 
1 commentaire
  • Lynna Il y a 10 années, 2 mois

    On ne perd jamais notre temps dans la prière la source de notre vie . Si tu es malheureux aujourd'hui c'est que tu ne connais pas le Seigneur Jésus . Laissons nos familles au pied de la croix et qu'il soit fait selon la volonté de Dieu .Gloire à Dieu éternel est son amour.