Je promets…

Je promets…

Dans les feuilletons de notre enfance, les pionniers américains qui se mariaient se disaient l'un à l'autre : « Je promets de t'aimer et de te chérir dans la joie comme dans la peine, dans la richesse et dans la pauvreté, pour le meilleur et pour le pire, jusqu'à ce que la mort nous sépare. » 

Malgré les costumes et le décor très simples, les deux jeunes gens qui s'engageaient l'un envers l'autre étaient pleins de ferveur, et ils échangeaient des vœux solennels, dont ils se souvenaient par la suite au fil des aléas de la vie. .

Aujourd'hui, hélas, la société a revu ses ambitions à la baisse. On ne s'unit plus « par les liens sacrés du mariage », mais on propose juste de « faire un bout de chemin ensemble ». Pendant combien de temps ? Une semaine, un an ? Jusqu'à ce que l'attrait de la nouveauté soit passé, ou qu'on rencontre « quelqu'un qui nous corresponde mieux », « qui nous rendra plus heureux », là aussi très provisoirement ?

Comme Françoise Hardy le chantait jadis d'un ton désabusé, « tout passe, on se lasse, et puis on s'en va. » Tel est le triste constat de l'homme loin des voies de son Créateur. Cela vous fait-il rêver ?

Quant à moi, je préfère suivre mon Modèle, Celui qui a dit : « Je t'aime d'un amour éternel, c'est pourquoi je te conserve ma bonté » (Jérémie 31.3). C'est la voie de l'engagement envers Dieu et envers son conjoint. Oh, elle est parfois grossière, elle implique que nous serrerons les dents et renoncions à nous-mêmes par moments, mais elle nous offre de belles récompenses terrestres et éternelles. La voie du Seigneur est la meilleure. N'en cherchons pas d'autres !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • rozange Il y a 2 semaines, 3 jours

    Aujourd'hui, hélas, la société a revu ses ambitions à la baisse. On ne s'unit plus « par les liens sacrés du mariage », mais on propose juste de « faire un bout de chemin ensemble ». Pendant combien de temps ? Une semaine, un an ? Jusqu'à ce que l'attrait de la nouveauté soit passé, ou qu'on rencontre « quelqu'un qui nous corresponde mieux », « qui nous rendra plus heureux », là aussi très provisoirement ? C'est la voie de l'engagement envers Dieu et envers son conjoint. Oh, elle est parfois grossière, elle implique que nous serrerons les dents et renoncions à nous-mêmes par moments, mais elle nous offre de belles récompenses terrestres et éternelles. La voie du Seigneur est la meilleure. N'en cherchons pas d'autres ! Amen!!!!!!!!!!!