Attention danger !

Attention danger !

J'ai été à nouveau surpris récemment à la lecture d'un magazine très sérieux sur la Bible.

Avec une présentation soignée et un vocabulaire recherché, des auteurs "spécialistes" des questions religieuses, osent affirmer avec une conviction déconcertante que la Bible est un récit légendaire, une série de "contes folkloriques", une reconstruction a posteriori d'événements fictifs, un ensemble de mythes constitutifs de la nation juive, etc.

Pour ne reprendre qu'une seule de ces affirmations, celle qui consiste à faire de la Bible la "mythologie du peuple d'Israël" à linstar de la mythologie grecque, il faut reconnaître que le rapprochement paraît séduisant pour un public faussement scientifique.

Toutefois, la logique élémentaire ne permet pas d'accréditer cette hypothèse.

En effet, la notion de mythe est issue de la culture grecque où les récits religieux ne résultaient pas de faits avérés mais étaient simplement le support d'idées, de morales, d'enseignements à destination tantôt de l'élite tantôt du peuple.

La Bible, elle, est issue de la culture hébraïque où les récits religieux ont vocation à relater des événements réels pour en tirer des leçons spirituelles.

Le respect du contexte, de la culture d'insertion du texte étudié, interdit donc naturellement de parler de mythe pour la Bible. C'est là une règle fondamentale d'interprétation littéraire.

Pourquoi donc se prétendre "expert" et afficher de tels contresens ?
Sans pouvoir répondre pour les auteurs concernés, il faut reconnaître un fait :
tous ceux qui parlent de la Bible ne respectent pas la Bible pour ce qu'elle est, la Parole de Dieu ! (voir l'article sur l'autorité de la Bible)
Attention donc danger !! Usons de discernement et ne prêtons pas foi à tout ce que nous lisons.
Pour finir, nous pouvons citer trois principes de base qui nous guiderons dans notre lecture de la Bible :

1) L'aborder comme la Parole de Dieu, ce qui revient à se demander ce que qu'elle a voulu dire et à y croire simplement. Il faut ainsi la lire avec un grand respect en évitant d'y mélanger nos propres idées. 

2) Respecter les genres littéraires : La Bible est une véritable bibliothèque où on trouve des histoires, des poésies, des prophéties… Or pour chacun de ces genres notre approche doit être différente. ex. si l’interprétation littérale est la plus appropriée pour les épîtres, elle ne l’est pas pour les livres poétiques ou apocalyptiques…

3) Lire en se tournant vers le Christ : Jésus lui-même a affirmé que les Ecritures rendent témoignage de lui (Jean 5.39). Et l’apocalypse précise “ le témoignage de Jésus est l’Esprit de la prophétie ”(Apo.19.10). Christ est ainsi la clef de toute l’Ecriture. C’est lui qui en est le but et le contenu principal. C’est en se tournant vers Lui qu’on en reçoit une pleine compréhension (2 Co 3.14 à 16).

Permettez moi pour finir de vous citer cette formidable constatation de Paul Claudel :    "Tout le monde est, je crois, d'accord pour attribuer à la Bible le titre du plus grand livre de l'humanité. C'est le livre par excellence où toute notre civilisation chrétienne a appris à lire, où nous autres, gens de l'Occident, avons puisé toutes nos idées morales, artistiques et littéraires et d'où s'est échappé, comme un fleuve puissant d'eaux fécondantes, un inépuisable trésor de sainteté et de génie".

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire