Attention mariage !

Attention mariage !

Lecture : 2 Corinthiens 6/14
Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger.

L’histoire du roi Yoram, fils de Josaphat, que vous pourrez lire dans le second livre des Chroniques aux chapitres 21, 22 et 23, est la plus édifiante qui soit.
De Josaphat, l’écriture dit qu’il ne s’écarta pas de la voie de son père Asa, faisant ce qui est droit aux yeux de l’Éternel (2 Chroniques 20/32). Loin de considérer l'organisation et la force de son armée, Josaphat savait reconnaître que seul Dieu règne et dirige les événements qui surgissent parfois à l'improviste dans la vie du croyant (2 Chroniques 20:6/12). L’Éternel honorait alors pleinement la confiance que cet homme, accompagné de tout son peuple, mettait en lui : "Ainsi vous parle l'Éternel : Soyez sans crainte et sans effroi devant cette multitude nombreuse, car ce n'est pas votre combat, mais celui de Dieu". Ce message est encore valable aujourd'hui pour tous ceux qui se confient en Dieu. Quelles que soient les difficultés, l'Éternel se charge de la suite des événements. Il prend plaisir au bonheur de ses enfants de génération en génération (Deutéronome 30:9).

L’attitude de cette famille vis à vis de Dieu a entraîné toute une série de conséquences. La Bible dit qu’ils vécurent en paix, car quand celle-ci était troublée, l'Éternel leur donnait la victoire sur leurs adversaires. La royauté s’affermit également entre leurs mains, ce qui est une image de la position du chrétien établi en Christ. Et puis, outre les richesses, Dieu leur donna de la joie (2 chroniques 20/27).
Yoram décida, quant à lui, de ne pas écouter le conseil de Dieu en matière d'union, mais d’épouser une fille du roi d’Israël. Ce dernier et toute sa famille étaient en rébellion ouverte contre l'Éternel. Voici donc un mariage entre un homme servant Dieu, et une femme servant les baals. La belle affaire me direz-vous. Voici cependant de belles luttes en perspective, de belles disputes à prévoir, de grands cris et beaucoup de désagréments en vue. Et surtout de grands dangers pour la spiritualité du jeune roi. L'influence, bien compréhensible de sa jeune femme allait entraîner des conséquences qui furent bien plus terribles que vous ne l’estimez peut-être.

La Bible nous raconte (2 Chroniques 21/1-4) que Yoram commença sa royauté en exterminant tous ses frères, ainsi que quelques ministres. Puis, influencé par sa femme, (2 Chroniques 21/6) il se détourna de l'Éternel, et vécut comme le faisait le roi d’Israël, son beau père. La contagion de la rébellion contre Dieu avait atteint notre homme, pourtant décidé à obéir à la voix de Dieu.
Les conséquences de cette mésalliance sont décrites tout au long du chapitre 21. Rébellion, péché, guerres, maladie furent le quotidien, non seulement de Yoram et de sa famille, mais aussi du peuple de Juda dans son ensemble.

Je vous entends expliquer que vous n'êtes pas fils de roi, qu'avec vous, ce ne sera pas pareil... Mais vous êtes fils ou fille du grand roi, et en temps que tel, vous avez de lourdes responsabilités. Tout le service que Dieu vous a réservé nécessite que le foyer dans lequel vous allez vivre soit un seul cœur pour Dieu, sous peine de faillite. Êtes-vous prêt à prendre ce risque ?
La fin de la vie de Yoram que décrit le verset 20 du chapitre 21, tranche avec celle des rois qui le précédèrent. Même sa mort fut pitoyable, et on ne trouva personne pour le regretter.
Cette histoire serait bien triste si elle s’arrêtait là. Hélas, ce n’est pas le cas. La suite (2 Chroniques 22 et 23) ajoute encore des morts et des difficultés nombreuses pour que le peuple puisse enfin revenir à la paix avec Dieu.

Bien sûr, il existe des exemples de mariages entre un croyant et un non croyant dont l’histoire, beaucoup plus gaie, se termine par une conversion. Il n’en demeure pas moins que la Parole de Dieu conseille de ne pas prendre ce risque (2 Corinthiens 6:14-16).
Choisissez de suivre le conseil de Dieu. Choisissez de le laisser diriger votre vie dans ce domaine si important du mariage. Choisissez de lui faire confiance pour vous diriger vers celui ou celle qu'Il vous destine, vers celui ou celle qui doit vraiment devenir votre vis à vis tous les jours de votre vie, jusqu'à la fin.

Adressez Lui cette prière:

Père, toi qui connais mon cœur et qui sais ce dont j’ai besoin mieux que quiconque, je te confie ma vie. Ma priorité c’est de te servir. Guide-moi Seigneur vers le conjoint que tu as préparé pour moi, afin que nous puissions vivre une vie de service épanoui avec Toi. Amen



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

23 commentaires
  • EmmaNuelle Il y a 2 années

    quelle horreur ! je suis un peu choquée franchement ! l'amour est déjà une façon de servir Dieu pour ceux qui ne le connaissent pas. On ne peut pas non plus se marier juste par devoir. Il suffit de mettre sa relation en lumière face à Dieu, c'est lui qui nous éclaire, pas un conseil précis tiré d'un contexte précis...
  • EmmaNuelle Il y a 2 années

    attention avant d'applique à la lettre cette parole de st-paul. Il répond à des situations précises d'une église et d'une communauté de l'époque. Evidemment un mariage croyant non croyant est difficile mais même dans un couple chrétien l'harmonie spirituelle n'est pas toujours parfaite. Pouvoir se guider mutuellement est très bien je trouve. Je connais beaucoup de couples comme ça qui ont très bien fonctionné. Faut pas généraliser comme ça... votre église m'a l'air douteuse, d'autant que l'Eglise catholique et même l'Eglise réformée ne tiennent pas de tels discours... cela ressemble à du sectarisme. Attention ! mettre en garde ne veut pas dire condamner les gens et se prendre pour Dieu. D'ailleurs je vous rappelle une chose : St-Paul dit : femmes soyez soumises à vos maris. Si on veut appliquer ça très bien... on verra combien de femmes reviendront meurtries des séquelles d'un tel mariage où leur mari les aura battu en toute légitimité quant à la Bible. Là aussi, il y a un contexte, une époque... on a universellement compris que les femmes ne devaient pas se laisser battre et qu'elles avaient les mêmes droits que les hommes. Alors enfin ? chacun doit vivre sa relation à Dieu dans son cœur qui sommes-nous pour nous immiscer ? guider les âmes ne veut pas dire en faire un troupeau ahuri prêt à se jeter d'une falaise.
  • Malika987 Il y a 2 années, 10 mois

    Amen! amen amen! Père, toi qui connais mon cœur et qui sais ce dont j’ai besoin mieux que quiconque, je te confie ma vie. Ma priorité c’est de te servir. Guide-moi Seigneur vers le conjoint que tu as préparé pour moi, afin que nous puissions vivre une vie de service épanoui avec Toi. Amen
  • Afficher tous les 23 commentaires