Au son de ma voix

Au son de ma voix

Mes parents m’ont donné comme prénom Rachel parce que cela signifie “la brebis du Seigneur”. J’aime bien mon prénom et à cause de cela, j’ai toujours aimé les histoires de berger et de brebis.

La semaine dernière, nous étions à une conférence où Margaret Feinberg prêchait.
Elle avait choisi comme thème pour son intervention “Leçons du troupeau”.
Pour l’écriture de son dernier livre, elle avait fait des recherches en allant vivre avec une bergère pendant une semaine.

Elle nous raconta sa première rencontre avec le troupeau : dès l’arrivée de Margaret, les deux femmes durent s’équiper de bottes et de vêtements chauds pour pourvoir aller à la rencontre des brebis.
Elles marchèrent jusqu’aux pâturages où se trouvait le troupeau de plusieurs centaines de têtes. Au fur et à mesure où les deux femmes s’avançaient vers le haut de la colline, la bergère baissait sa voix. En atteignant le sommet, elle se mit même à chuchoter pour continuer la conversation avec Margaret. “Pourquoi chuchotons-nous, nous ne sommes que toutes les deux, seules, tout en haut de cette colline avec des pâturages à perte de vue ?” La bergère lui sourit en lui confiant : “Parce que dès que les brebis vont entendre ma voix, elles vont toutes accourir jusqu’à nous. “Mes brebis ! Mes brebis !” se mit-elle à dire à haute voix. Comme une seule bête, ces dernières se mirent à courir et se regroupèrent autour de leur bergère et de Margaret... simplement au son de sa voix !

C’est exactement ce que Jésus décrit dans Jean 10:1-5 :
 

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers.”


Connaître la voix de Dieu, c’est tellement important pour pouvoir grandir avec Lui.

Il y a une énorme différence entre le fait d’être un croyant, c’est-à-dire d’en être au stade de notre vie où l’on croit que Dieu existe et qu’Il a envoyé son fils Jésus-Christ pour payer le prix de notre salut à la croix et le fait d’être un disciple de Christ, c’est-à-dire quand on connaît la voix de notre berger, et que l’on est prêt à y répondre instantanément.

Quand Jésus “recruta” ses disciples, Il les appela, et Pierre, André, Jacques et Jean laissèrent tout immédiatement pour suivre leur berger !
 

Matthieu 4:18-22Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs. Il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent. De là étant allé plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient dans une barque avec Zébédée, leur père, et qui réparaient leurs filets. Il les appela, et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père, et le suivirent.”

La différence entre être simplement un croyant et être un disciple du Christ est de pouvoir reconnaître la voix du Berger !

Nous sommes toujours surpris du nombre de personnes qui confessent ne pas entendre la voix de Dieu. Cela vaut la peine d’en faire un but en soi, c’est primordial pour notre croissance spirituelle. Le non-pardon peut obstruer les lignes de communication avec notre Dieu, mais une fois cette question réglée, je vous encourage à passer du temps devant Lui, en vous mettant simplement à son écoute. Prenez un carnet ou une tablette pour prendre des notes. “Parle-moi, Seigneur !” Tout simplement, et puis commencez à écrire tout ce que vous recevez, sans vous poser de questions.

La première pensée vient de Dieu, la suivante vient de vous et elle a pour but de vous faire douter de ce que le Seigneur vient de vous dire !

Quand vous aurez terminé votre temps d’écoute, prenez le temps de relire vos notes à tête reposée et vérifiez que ce que vous avez reçu est en accord avec ce que la Bible enseigne... Vous verrez que vous aussi vous pouvez entendre la voix de votre Dieu !

Comme ces brebis qui accourent vers leur bergère, au premier son de sa voix, il est bon pour nous d’apprendre à reconnaître la voix de notre Seigneur pour pouvoir y répondre immédiatement !

Samuel ne s’est pas découragé: il ne reconnaissait pas la voix de Dieu qui lui parlait en pleine nuit, mais après plusieurs essais, il put entendre son Dieu s’adresser à lui...

Dieu cherche à parler à ton coeur, Il a des choses à te partager pour que tu puisses grandir dans les voies qu’Il a préparé pour toi ! Persévère, Il t’appelle ! 



 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

6 commentaires
  • MYLA Il y a 6 années

    Shalom! Gloire à Dieu au plus hauts des cieux et le berger Jésus Christ qui connait ses brebis et ses brebis le connaissent nous fasse entendre sa voix. Seigneur permet que je sois attentive à la voix de Jésus afin que je ne sois point emportée par tous vents de doctrines. Ouvre mon entendement spirituel, fait tomber les écailles de mes yeux, renouvelle mon intelligence afin de discerner ce qui est bon agréable et parfait à tes yeux. Seigneur Je veux te suivre toute ma vie, je me donne à toi car toi tu as donner ta vie pour moi. Eloigne de moi tous les faux bergers et que toi seul Jésus Christ soit mon maître seigneur et sauveu , toi le bon berger qui donne sa vie pour ses brebis. Fait de moi ta brebis seigneur AMEN
  • Kaheru Il y a 6 années

    Amen.
  • Strasbourgeoise Il y a 6 années

    Eh oui, entendre sa voix c'est choisir la vie et ceux qui l'auront entendu vivront. ( Jean 5 : 25). Beaucoup se posent la question : et qu'arrive-t-il à ceux qui n'ont pas entendu sa voix sur cette terre? La bible nous dit qu'ils l'entendront au moment où ils sortiront de leur tombe ( Jean 5: 28) et que ceux qui ont fait le bien ressusciteront pour avoir la vie mais que ceux qui ont fait le mal ressusciteront pour être condamnés. Ceux qui auront fait le bien désignent ici ceux qui ont suivi les avertissements de leur conscience (plus souvent qu'ils n'y ont résisté)(Romains 2: 15). Ils ne peuvent pas obtenir le salut complet sur la terre puisqu'il n'ont pas accepté Christ, mais ils entendront sa voix au moment de leur mort.Il y a donc une différence entre ceux qui sont inscrits dans le livre de vie de Dieu et qui passeront par le jugement (Apoc 20:12) et ceux qui écoutent la voix du berger sur cette terre, font partie de ses disciples et ne passent pas en jugement car ils appartiennent déjà à Christ et sont inscrits dans le livre de vie de l'Agneau.(Apoc 21:27). Mais la vie en Christ c'est plus que le simple fait d'être "sauvé"en acceptant le pardon de ses péchés par son sang, c'est aussi vivre par lui et pour lui. De notre attitude à son égard dépendra notre héritage dans l'éternité.
  • Afficher tous les 6 commentaires