Avoir faim de la Parole de Dieu

Avoir faim de la Parole de Dieu

Plus que toute autre chose, notre génération a besoin de la Parole de Dieu. Nous vivons un monde qui va vite, qui remet en cause des fondements du passé, qui n’a plus de repères. Nous voulons crier à nos contemporains : revenons à la Bible. Le prophète a déclaré : Voici les jours viennent dit le Seigneur, où j’enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain et la soif de l’eau, mais la faim et la soif d’entendre les Paroles de l’Eternel. Amos 8 : 11  Le prophète souligne bien que les choses matérielles ne peuvent satisfaire cette faim de la Parole de Dieu.

UNE ERREUR LOURDEMENT PAYEE

Rien ne peut remplacer la Parole de Dieu.

Une famille en a fait la triste expérience. Cela nous relaté dans le livre de Ruth 1 : 1-5 Il y eut une famine dans le pays. Un homme de Bethléem de Juda partit, avec sa femme et ses deus fils, pour faire un séjour dans le pays de Moab. Le nom de cet homme était Elimélec, celui de sa femme Naomi. Arrivés au pays de Moab, ils y fixèrent leur demeure. Elimélec mourut… ses fils moururent aussi tous les deux. Naomi resta privée de ses deux fils et de son mari… Il ne lui restait que ses deux belles filles, Orpa et Ruth

Le langage biblique est significatif : cette famille habitait Bethléem qui veut dire maison du pain  en Juda qui veut dire louange. Elimélec veut dire mon Dieu est roi et enfin Naomi grâce, beauté.

Dans un temps de difficulté, cette famille a pensé qu’à l’étranger, en dehors du peuple de Dieu, en dehors de la maison du pain de Dieu, de la louange, ils allaient trouver la solution à leur problème.

Le résultat fut désastreux. Quand Naomi, au comble de la détresse est rentrée à Bethléem, avec Ruth, voici ce qu’elle déclare : Ne m’appelez pas Naomi. Appelez-moi Mara (amertume). J’étais dans l’abondance à mon départ et l’Eternel me ramène les mains vides. Ruth 1 : 20-21

Naomi est l’image de ceux qui cherchent des solutions à leurs problèmes en dehors de Dieu et de Sa Parole. Les résultats de cette recherche sont les mains vides, l’amertume.

LE RETOUR A L’ABONDANCE

C’est sa belle fille qui va la ramener à une vie de bénédictions. Comment ? Pour satisfaire sa faim, elle va glaner. Elle se défend contre la faim, elle cherche au bon endroit. Elle a besoin de se nourrir et la voici ramassant quelques épis dans le champ de Boaz (qui veut dire l’Eternel est ma force)

Elle trouve non seulement de quoi satisfaire sa faim, mais elle découvre que Boaz a droit de rachat sur elle… et cela finira par un mariage… Elle n’aura plus jamais faim et vivra dans l’abondance.

Quelle belle image : en cherchant notre nourriture dans la Parole de Dieu, nous découvrons Celui qui nous aime, qui nous rachète de la vaine manière de vivre par son sacrifice à la Croix, nous découvrons l’époux de l’Eglise : Jésus Christ

LE VRAI PAIN DE VIE

Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Jean 6 : 51

L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Matthieu 3 : 4

Pour que le pain arrive sur notre table, avez-vous pensé à tout ce qui est arrivé au grain de blé. Il a fallu qu’il soit mis en terre et qu’il meurt : si le grain qui est tombé en terre, ne meurt, il reste seul. Jean 12 : 24  Quand les grains sont récoltés, il a fallu les broyer sous la meule, puis les passer au four pour que nous ayons notre pain quotidien.

C’est ce qui est arrivé à Jésus le vrai pain de vie : il a été écrasé par le poids de nos péchés. A Gétsémané, il a transpiré des grumeaux de sang. A Golgotha, il a été mis à mort par nos péchés. Il est descendu jusque dans les flammes de l’enfer. Et maintenant, nous avons le pain de vie qui nous donne la vie véritable, la vie qui va se prolonger jusque dans l’éternité.

«  Le pain, c’est encore meilleur quand on le mange » disait cette publicité. La Parole de Dieu qui nous révèle Jésus Christ doit devenir notre nourriture quotidienne.

Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim Jean 6 : 35  Si je ne veux plus avoir faim, c’est à moi à me nourrir du pain de vie, de la Parole de Dieu. Vous pouvez avoir du pain plein la maison, mais si vous ne prenez pas le temps de vous mettre à table pour le manger, vous connaîtrez la faim. Par contre, si vous mangez régulièrement, chaque jour, ce que dit Jésus se réalisera, vous n’aurez jamais faim. Le Seigneur nous incite donc à nous nourrir chaque jour de la Parole de Dieu.

LE SOUCI DE DIEU POUR SES ENFANTS

- Elie mange deux fois le repas de l’ange : L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi. 1 Rois 19 : 7 Elie vient de vivre de grands miracles : le feu est descendu du ciel sur sa parole, après 3 ans de sécheresse, la pluie est tombée après sa prière. Mais les miracles ne remplacent pas la nourriture. Des enfants de Dieu veulent vivre de miracle, mais permettez-moi d’affirmer que, même si les miracles nous émerveillent, ils ne remplaceront jamais la nourriture de notre âme. Soyons donc fidèles à la lecture de Sa Parole. Rien ne peut remplacer la Parole de Vie.

- Pourquoi Jésus a nourri la foule ? Je suis ému de compassion pour cette foule… Si je les renvoie chez eux à jeun, les forces leur manqueront en chemin, car quelques uns sont venus de loin. Marc 8 : 2-3 Jésus connaît le chemin qui nous attend ; il sait qu’il est long et quelque fois difficile. Il sait aussi ce qui donne la force spirituelle pour avancer sur le chemin de la vie éternelle. Alors, Il veut nous nourrir de son bon pain de vie.

COMMENT LIRE LA PAROLE DE DIEU

-  Elle est personnelle. Quand je la lis, elle doit me parler à moi, directement. Je veux t’instruire, aujourd’hui, oui, toi ! Proverbes 22 : 19 La Parole de Dieu n’est pas un rétroviseur mais un miroir qui renvoie notre propre image.

-  Elle doit pénétrer en nous pour agir dans nos vies. Si nous voulons faire des progrès, être guéris intérieurement, il faut laisser la Parole de Dieu juger nos sentiments et nos pensées. Car la Parole de Dieu est vivante, efficace ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Hébreux 4 : 13

LA PUISSANCE DE LA PAROLE DE DIEU

1. C’est une arme offensive et défensive : c’est une épée maniée par l’Esprit Saint. L’Esprit est une personne et pour nous aider à combattre l’adversaire, il a besoin d’une arme et cette arme c’est la Parole de Dieu. Prenez l’épée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu. Ephésiens 6 : 17 N’oubliez pas que c’est avec la Parole que Jésus a fait fuir le Diable lors de la tentation en lui répondant à chaque fois : Il est écrit… Utilisez la même arme pour vous défendre et gagner le combat spirituel.

2. Elle a une vertu curative : elle est capable de guérir. Des gens désespérés, au fond du gouffre, ont crié à Dieu. Celui-ci ne leur a pas envoyé un homme de revêtu de puissance ou de dons de guérison, mais Il envoya sa parole et les guérit ; il les fit échapper de la fosse. Psaume 107 : 20  Lisez la Parole comme un remède : vous prenez votre remède 2 ou 3 fois par jour, régulièrement. Faites-en autant avec la Parole et elle manifestera sa puissance de guérison.

3. Elle a une vertu protectrice : elle agit mieux qu’un vaccin pour protéger des fléaux spirituels et des tentations. Parce que tu as gardé la parole de la persévérance, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde. Apocalypse 3 : 10

4. Elle nous gardera du péché quelque soit sa nature : Je serre ta parole dans mon cœur afin de ne pas pécher contre toi. Psaume 119 : 11

5. Elle est la clé d’un bonheur durable et de toute réussite vraie : Heureux l’homme qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel et qui la médite jour et nuit : tout ce qu’il fait lui réussit. Psaume 1 : 1-3

Il est vital pour tout enfant de Dieu de prendre le temps de lire la Parole de Dieu chaque jour et même plusieurs fois par jour. C’est une garantie de solidité dans la foi, de protection et de réussite dans la vie.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires