Blessures d'enfance

Blessures d'enfance

« Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant » (2 Corinthiens 6.18).

Papa aurait voulu que je sois un garçon.

Je l’avais donc déçu dès le jour de ma naissance, et les choses ne s’étaient pas arrangées par la suite, puisqu’il aurait voulu une fille brillante qui « fasse honneur à son nom », alors que j’étais tout simplement… désespérément moyenne (et carrément nulle en maths).

L’une de mes camarades, Frédérique, était « surdouée » : elle avait deux ans d’avance et se maintenait à la tête de la classe sans fournir le moindre effort.

« Si seulement tu étais Frédérique ! » soupirait mon père.

Je sentais bien que je n’étais pas à la hauteur de ses attentes, si bien que pendant toute mon enfance, j’ai ruminé : « Si seulement j’étais un garçon… Si seulement j’étais quelqu’un d’autre… »

Nous avons tous des blessures d’enfance, parfois relativement légères, parfois bien plus graves que les miennes. Heureusement, à l’âge de vingt ans, j’ai rencontré mon Père céleste, et ses merveilleuses paroles ont pansé mes plaies : « Je t’aime d’un amour éternel » (Jérémie 31.3). « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse, tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien » (Psaume 139.14), etc. J’ai dévoré les paroles de la Bible, et plus de quarante ans après, je les relis toujours avec le même émerveillement que la première fois.

J’ai appris que le Créateur nous façonne tous avec amour, fille ou garçon, cancre ou surdoué, et que nous sommes exactement tels qu’il l’a voulu.

J’ai pardonné à mon père, évidemment, de même que, je l’espère, mes propres enfants me pardonnent aujourd’hui mes maladresses. Même les meilleurs d’entre nous ne sont pas infaillibles. Nous sommes tous appelés à nous pardonner et à trouver notre plénitude dans l’amour de notre Père céleste, sans quoi notre maison est bâtie sur le sable mouvant de l’approbation humaine.

Des dizaines d’années plus tard, l’une de mes anciennes camarades de classe est devenue ministre. Toujours aussi frustré, papa a gémi (une fois de plus) : « Si seulement c’était toi qui étais devenue ministre ! » Mais depuis, j’avais trouvé un Père qui m’aimait telle que j’étais. J’étais devenue une fille du Roi des rois, et ce genre de parole ne m’atteignait plus. J’ai répondu en riant : « Mais papa, je n’ai aucune envie d’être ministre ! »

J’avais trouvé tellement plus, tellement mieux !

Un sujet de reconnaissance :

Merci, Père céleste, d’avoir pansé mes plaies. Merci d’avoir donné un sens à ma vie. Merci aussi parce qu’avec toi, le plus beau reste à venir. Tu as comblé mon cœur, et je te le répéterai pendant toute l’éternité.

 

 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
9 commentaires
  • Sandreta Il y a 6 années, 8 mois

    Merci Seigneur,de nous aimer avec cet amour qui dépasse notre entendement, de nous aimer davantage même que nos propres parents terrestres, tu panses nos blessures d'enfance, et aussi celles qui sont venues après, tu guéris chaque plaie de notre âme, tu enlèves ce qui nous a abimé au fil du temps. Merci Seigneur de nous restaurer en profondeur, pour que nous devenions tels que tu nous vois. Sois loué Seigneur, alléluia!!!!
  • Christine olive Kewang Il y a 6 années, 8 mois

    Amen. Merci père de m avoir façonnée tel que je suis. Merci piur l Amour que tu donnes chaque jour.
  • babpg2007 Il y a 6 années, 8 mois

    Oui, et elles sont très nombreuses!
  • Lorette ASSI Il y a 6 années, 8 mois

    Amen et merci de ce beau témoignage très édifiant Seigneur, grâce à ton amour, je m'accroche pour avancer dans ma vie, car sans toi ma vie n'est rien. Je t'aime également d'un amour sans fin, tu es un amour sans fin qui me fait avancer quelques soient les tribulations de la vie, SEIGNEUR, tu m'aimes et moi je t'adore. Cet assemblage d'amour me faire vivre avec assurance en accord avec un esprit de joie. Merci PERE de ton AMOUR. Sois glorifié, élevé et exalté mon Dieu
  • Jean-Pierre HÉRIS Il y a 6 années, 8 mois

    Quel beau témoignage, oui Dieu nous accepte tel que nous sommes, surdoués ou modestement cultivés, merci Seigneur de nous accepter avec nos défauts et nos faiblesses. Alléluia.
  • denis Il y a 6 années, 8 mois

    Seigneur,je t'ai rencontré cela fait trois ans,j'étais en pleine séparation ,mais en même temps tu venais dans ma vie.merci pour ton oeuvre en moi .je sais que je ne suis pas un pere parfait,mais un pere qui fait son possible pour ses filles,au travers de Jésus.merci seigneur pour mes filles qui on vu leur papa changer en christ ,alors qu'avant ilvetait un enfant du monde.a present elle ont un pere en christ.je t'ai remis mes filles seigneur que la graine soi se.er dans leur coeur.merci pour mes filles qui ne sont pas parfaite ,comme leur papa,mais je les aiment tel qu'elles sont car tu me les a confié, merci de faire de moi ce père qui attend son fils prodigue, merci pour ma vie ,merci pour mes filles soi glorifié mon dieu.
  • mamanlion Il y a 6 années, 8 mois

    Ce qui compte vraiment , c'est vrai , c'est de plaire à Dieu ! Nous les hommes et les femmes , nous sommes tous pêcheurs et RIEN sans Dieu ! Je sais que pour Lui , ce n'est pas la beauté extérieure qui compte , mais celle de notre cœur et Lui . Il l'a connaît !
  • mamanlion Il y a 6 années, 8 mois

    Ce qui compte vraiment , c'est vrai , c'est de plaire à Dieu ! Nous les hommes et les femmes , nous sommes tous pêcheurs et RIEN sans Dieu ! Je sais que pour Lui , ce n'est pas la beauté extérieure qui compte , mais celle de notre cœur et Lui . Il l'a connaît !
  • Annette Porcheron Bénévole du Top Il y a 6 années, 8 mois

    Amen Gloire A Notre Père Céleste !