Caprices d’enfants

Caprices d’enfants Caprices d’enfants

Notre petite voisine a reçu ses jouets de Noël… en novembre. Sa maman a expliqué : « Puisque ces jouets sont pour elle, pourquoi la faire souffrir inutilement ? Elle en avait tant envie ! » Cette dame était certainement pleine de bonnes intentions, mais la petite fille a appris ainsi qu’en insistant, elle peut obtenir ce qu’elle désire TOUT DE SUITE. Cela la prépare mal aux déceptions et aux frustrations de la vie qu’inévitablement, elle connaîtra plus tard.

La sublime prière de Jésus que nous appelons le « Notre Père » comporte elle aussi le verbe « DONNE », mais si nous examinons le verset précédent, nous verrons que ce verbe suit la requête : « Que TON règne vienne, que TA volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Ce n’est évidemment pas un hasard.

L’enfant capricieux, quant à lui, a plutôt tendance à dire : « Donnez-moi ce qu’il me faut, papa, maman ! Que MON règne vienne ! Faites MA volonté, sans quoi je vous en ferai voir de toutes les couleurs ! »

Ecclésiaste 10.16 déclare : « Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant. » Malheur à la famille dirigée d’une main de fer par un petit tyran de trois ou quatre ans !

Mais n’ai-je pas parfois tendance à me comporter en enfant capricieux, moi aussi ? Est-ce que je ne « boude pas Dieu » quand il n’accède pas à mes désirs ?

Que devons-nous demander au Seigneur ? « Donne-nous aujourd’hui NOTRE PAIN QUOTIDIEN. » Le pain est l’aliment de base, le symbole de la survie. Jésus ne nous laissera jamais manquer du nécessaire ! Mais dans notre société de consommation effrénée, n’avons-nous pas tendance à multiplier les exigences ?

Contrairement à l’avertissement de l’Ecclésiaste, nous pouvons dire avec assurance : « Béni sois-tu, chrétien, chrétienne qui as reconnu Jésus comme ton Roi et qui lui a soumis ta vie ! »

Ma prière de ce jour

Seigneur, je te demande pardon pour toutes les fois où je me suis comporté(e) en enfant capricieux(se) et où je me suis impatienté(e) parce que tu me faisais attendre ou que tu me refusais ce que je te demandais. Je veux que tu règnes sur ma vie. Je sais que tu es mon bon Père céleste et que tu feras toujours ce qui est le meilleur pour moi. Amen.

2 commentaires