Comment trouver sa place dans la famille ?

Comment trouver sa place dans la famille ?

« Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.» (Romains 12.4-5)

Certains des membres d’une famille éprouvent des difficultés à trouver leur place. Le père, pourtant présent, ne prend pas la sienne, ou le dernier enfant en prend trop. Cela se répercute dans leur vie en société : pour les enfants auprès de leurs camarades d’école, pour les parents dans leur vie professionnelle ou sociale.

C’est souvent dû à un manque d’attention de la part de leurs proches, à un besoin qui n’a pas été comblé dans leur enfance, ou à des blessures du passé.

Cela amène certaines personnes à ne pas savoir qui elles sont et à se chercher. Cela peut créer des tensions au sein de la famille, des incompréhensions, des jalousies et des rivalités comme Jacob avec son frère Esaü. (Genèse 25.21-34 et 27)

Dans les familles avec des parents attentionnés, où la personnalité, le caractère, la sensibilité de l’enfant, son histoire et ses besoins sont pris en compte, j’ai remarqué une ambiance totalement différente… Chacun trouve alors sa place, ses marques et s’épanouit dans son environnement.

Connaître son identité et sa valeur en Christ est la clé pour s’apprécier tel que l’on est. « Par la grâce de Dieu, je suis ce que je suis. » (1 Corinthiens 15.10)

Tellement de situations peuvent nous troubler. David ne s’est pas laissé influencer, il a refusé de porter l’armure de Saül pour combattre Goliath. De même Joseph, sachant qui il était et à qui il appartenait, a refusé les avances de la femme de Potiphar.

Une jeune fille que j’ai eu l’occasion de rencontrer m’a parlé de son manque de confiance et d’estime de soi. Cela venait de son enfance. Troisième d’une fratrie de cinq, ses frères et sœurs la reprenaient à chaque fois. Depuis, elle s’est mise à douter de ses capacités et a maintenant du mal à avancer dans la vie.

Ce genre de situation peut créer un déséquilibre, notamment un besoin permanent de reconnaissance auprès des autres. Certaines personnes vont développer un complexe de supériorité ou d’infériorité, d’autres des sentiments d’abandon, d’injustice, de mépris, ou de rejet. Cela peut les amener à avoir du mal à trouver leur place dans leur vie de tous les jours.

Alors comment découvrir notre identité ?

« Qui es-tu ? … Que dis-tu de toi-même ? » (Jean 1.22)

Il nous faut, tout d’abord, chercher à connaître Dieu le Père, Jésus et le Saint Esprit et à avoir une relation profonde avec Lui au travers de la méditation de Sa Parole.
Plus cette intimité se développera entre le Père et nous, plus nous grandirons dans la connaissance de qui est Il, de qui est Jésus, de qui nous sommes pour Lui.

Ainsi, nous apprendrons à développer notre potentiel, nos capacités, l’autorité de Jésus, à découvrir Ses plans et à vivre le royaume des cieux sur terre.
Nos blessures les plus profondes seront guéries par les meurtrissures de Jésus.

Le vide en nous créé depuis notre enfance, sera comblé par l’amour du Père.

Ce qui va nous aider :

• Etre vrai avec nous-même
• Ne pas chercher à plaire aux autres
• Dire NON quand cela ne nous plaît pas
• Savoir ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas
• Nous entourer des personnes qui nous mettent en valeur
• Ne pas accepter un rôle qui ne nous correspond pas
• Ne pas nous laisser influencer par les autres

Le fait de nous connaître nous permet de ne pas jalouser notre prochain, mais de le considérer et de le respecter avec sa différence, ses choix, ses valeurs…

L’apôtre Paul a pris comme référence l’image du corps : « si le pied disait : Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, - ne serait-il pas du corps pour cela ? » (1 Corinthiens 12.15)

Aussi, nous ne nous laisserons plus influencer par les propos de ceux qui nous entourent comme Jésus devant la remarque de Nathanaël. « Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? » (Jean 1.46)

C’est pourquoi il est nécessaire que les parents accompagnent leurs enfants dès leur jeune âge dans la découverte de leur identité et de leur potentiel.

De nos jours, beaucoup sont trop occupés par leurs activités et négligent de prendre du temps avec leurs enfants. Certains perdent leur rôle d’autorité envers eux. De plus en plus d’enfants se retrouvent avec un sentiment de mal-être et des idées suicidaires. D’autres tombent dans la délinquance et les addictions.

Voici quelques points pour accompagner nos enfants :

• Les combler d’amour
• S’intéresser personnellement à chacun
• Prendre du temps avec chacun (écoute, discussion, activités, …)
• Être attentif à leurs besoins
• Les respecter tels qu’ils sont et non tels que les parents veulent qu’ils deviennent
• Respecter leur espace personnel
• Les encourager dans leurs activités
• Investir dans le développement de leur potentiel

En étant là où nous devons être, nous serons des vases d’honneur, sanctifiés, utiles à Dieu et propres à toute bonne œuvre.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Nathanaël Costa Il y a 1 mois, 3 semaines

    Amen ! Et merci pour ce partage.
  • rozange Il y a 1 mois, 3 semaines

    Les combler d’amour • S’intéresser personnellement à chacun • Prendre du temps avec chacun (écoute, discussion, activités, …) • Être attentif à leurs besoins • Les respecter tels qu’ils sont et non tels que les parents veulent qu’ils deviennent • Respecter leur espace personnel • Les encourager dans leurs activités • Investir dans le développement de leur potentiel En étant là où nous devons être, nous serons des vases d’honneur, sanctifiés, utiles à Dieu et propres à toute bonne œuvre. Alleluia