Christ est notre garantie

Christ est notre garantie

« Prends sous ta garantie le bien de ton serviteur ; Ne me laisse pas opprimer par des orgueilleux ! » Ps. 119:122.

Nous viendrons à Christ pour une Garantie pour nos biens. Prenons l’exemple d’une garantie dans une transaction financière pour bien comprendre comment Christ est devenu une Garantie pour nos biens. Il existe un parallèle entre l’insolvabilité littérale et l’insolvabilité spirituelle.

Dans une transaction financière, un emprunteur peut se retrouver dans des circonstances difficiles et devenir insolvable après s’être engagé de bonne foi dans cet emprunt. Dans de tels exemples, il n'est pas inhabituel que le créditeur accepte un peu moins que le montant de la dette. C’est spécialement vrai si une troisième partie rachète les actifs même si elle n’y est pas légalement obligée. Alors, le créditeur prendra souvent ce qu’il peut pour la vente des actifs et oubliera l’équilibre de la dette.

Ceci n’est cependant pas le cas quand celui qui est solvable devient Garantie avant que la dette ne survienne. Si une personne encourt une dette et que le créditeur la perçoit comme un risque insuffisant, une personne très solvable et substantielle peut se porter garant, ce qui veut dire qu’elle peut garantir que la dette sera remboursée avant qu’elle ne se produise. C’est un tout autre genre de circonstances.

Si cette dette contient des arriérés, la personne contractant cette dette devient totalement insolvable et elle ne peut pas payer. Le garant doit entrer en jeu et il doit payer non seulement pour les pénalités et les intérêts mais également pour la dette d’origine dans son entier. Il n’y a pas de troc parce que le créditeur a un garant qui est capable de payer.

Quand vous et moi devenons spirituellement  insolvables devant Dieu, nous commençons à réaliser que nous avons une dette que nous ne sommes pas capables de rembourser, mais notre Garant, notre Rédempteur, le Fils Eternel de Dieu, est devenue notre Garantie avant même que la dette soit contractée. Cependant, Il n’eut pas seulement à payer pour toute la pénalité, etc., mais Il a dû rembourser la dette originelle dans sa totalité. Vous et moi sommes devenus débiteurs pour accomplir la loi, et nous pûmes le faire dans notre état d’innocence. Quand un homme tombe dans le péché, il perd la capacité d’accomplir la loi avec perfection.

C’est pourquoi la punition est éternelle. Avez-vous déjà réfléchi à ce propos ? Si vous n’êtes plus capables d’accomplir la loi, la dette continue à s’accumuler ; de toute éternité, la dette continue de croître. Donc, pour que notre Garant  puisse nous racheter,  Il doit nécessairement payer pour la pénalité entière, mais également pour l’obligation originale dont nous sommes responsables.

2 Ti. 1:19  nous dit que Jésus devint notre Garantie avec le commencement du monde.

Pour cette raison, notre Rédempteur prit sur Lui-même notre nature humaine, afin de pouvoir obéir parfaitement à la loi en tant que notre Remplaçant. Il a dû naître d’une femme.  Il a dû avoir un corps et une âme afin qu’en tant que notre Garantie, Il puisse souffrir ce que nous méritions de souffrir, et payer notre pénalité. Et parce qu’Il n’avait commis aucun péché, la colère de Dieu sur le péché a pu être apaisée par le parfait remboursement de notre dette par notre Garant.

L’œuvre rédemptrice est  ce que notre Garantie promit de faire avant que la dette soit contractée  comme nous le voyons dans 1 Ti. 1:9 : « ..qui nous a sauvés, et nous a appelés par une vocation sainte, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en en Jésus-Christ avant les temps éternels. » La grâce de Dieu qui accorde le salut nous a été donnée avant la fondation du monde. Cela veut dire qu’Il est devenu notre Garantie dans la quiétude de l’éternité avant la création du monde.

Pour cette raison, notre Sauveur était tenu de payer non seulement pour la peine de notre péché, mais Il était pleinement tenu de payer pour l’obligation originale entière parce qu’Il est notre Garantie. Il ne pouvait pas essayer de la troquer pour une dette moindre. L’accomplissement de cette obligation est décrit dans Mat. 5 :17-18 : « Ne croyez pas que je sois venu abolir la loi et les prophètes ; je suis venu non pour abolir mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un  seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. »

Il a promis d’accomplir la loi pour Son église jusqu’au dernier iota et trait de lettre sous l’alliance de la circoncision. C’est ici qu’Il est devenu débiteur pour accomplir la loi entière pour Son église. Il s’obligea Lui-même à payer notre obligation originelle, celle qui consiste à garder la loi avec perfection, dans son entier. C’était l’obligation originelle de l’homme dans son état d’innocence : garder la loi avec perfection.

Le mot « Garantie » dans notre texte vient de l’hébreu « arab » qui signifie « troquer, donner ou assurer un genre d’échange. » Troquer ne veut pas dire acheter. Quand vous achetez quelque chose dans un magasin,  vous échangez de l’argent contre l’objet ; ça, c’est acheter. Un troc s’accomplit quand vous échanger un article contre un autre, sans échange d’argent. Un troc est réalisé quand vous échangez des objets ou des biens avec une autre personne sans argent. Considérez maintenant la signification du mot « garantie » dans ce contexte. Le Seigneur Jésus-Christ est devenu notre Garantie. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Revenons à la transaction financière par exemple. Quelqu’un (le garant) assure votre paiement. La banque doit  d’abord saisir vos biens et liquider tous vos actifs pour réduire la dette, ensuite, elle se tourne vers le garant qui est obligé de payer le reste.

Quand le Seigneur vient à nous en tant que notre Créditeur, nous n’avons rien pour pouvoir payer. Nous pouvons seulement nous vendre nous-même pour être Ses serviteurs comme les Egyptiens le firent dans Gen. 47:19.

Le Seigneur vient et paie entièrement la dette. Que se passe-t-il ? Il troque avec le Père ; en payant la dette, Il nous achète. Nous Lui appartenons, nous ne nous appartenons plus. Il nous a rachetés au prix de Son sang. Cela fait de nous Ses serviteurs légaux. Alors, nous devons Le servir.

Remarquez maintenant ce qui est dit dans notre texte : « Prends sous ta garantie le bien de ton serviteur, ne me laisse pas opprimer par des orgueilleux. » Ps. 119:122. Le Seigneur Jésus nous a rachetés pour notre bien. Nous sommes devenus Ses serviteurs pour notre bien. Pourquoi ? Etre Son serviteur, dans le palais du Roi, est bien plus agréable que de passer l’éternité dans le feu et les flammes de l’enfer, ce que nous méritons justement.

Ressentez l’harmonie entre ce principe et Jean 12:25-26 : « Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive (voyez maintenant l’harmonie bénie avec ce principe : nous ne nous appartenons plus, nous sommes Ses serviteurs.) ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur.  Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. » Le Père honore donc ceux qui servent Christ parce qu’Il nous a rachetés au prix de Son sang. Nous Lui appartenons. Amen.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

1 commentaire
  • ALC1777 Il y a 4 années, 5 mois

    Merci Seigneur d'etre Notre Garant pour nos dettes matérielles et spirituelles, que tu as achetées par Ton Précieux Sang . Merci POUR TA Promesse de les effacer par des miracles que SEUL Tu Accomplis. Je crois à Ton Existence, Tu es Notre Seul Dieu, à ma famille et moi. Gloire à Toi Seigneur!