Comment agir face à la pauvreté ? Réponse 1 : En priant

Comment agir face à la pauvreté ? Réponse 1 : En priant

Face à la pauvreté, qu’est-ce qu’un chrétien pourrait ou devrait faire ? Le SEL vous propose une série de 8 articles sur le sujet – à raison d’un article par semaine. Face à la pauvreté, il y a de multiples manières de bien faire : à chacun de trouver la ou les sienne(s) !

Réponse n°1 : prier !

Lorsque, sur un sujet quelconque, on se demande ce que les chrétiens peuvent faire, une réponse spontanée est souvent : prier. Cela semble être la chose facile à faire, à la portée de tous, même de ceux qui n’ont pas la possibilité (ou l’envie) de consacrer de l’argent au sujet en question ou qui n’ont pas de don particulier pour envisager de faire quelque chose.

Tout ce qui fait l’objet de nos préoccupations pourrait ou même devrait faire l’objet de nos prières. Or la Bible nous invite certainement à faire une place pour les pauvres dans notre vie (voir la série d’articles publiés en 2016 sur le Top Chrétien). Donc la première chose que nous pourrions faire, face à la pauvreté, serait de faire une place pour les pauvres dans nos prières.

Le faisons-nous ?

Si nous ne le faisons pas, c’est peut-être parce que nous ne prions pas beaucoup de façon générale ; ou parce que nous prions surtout pour nos propres besoins et ceux de nos proches ; ou parce que nos prières se concentrent tellement sur des sujets « spirituels » qu’il ne reste plus de place pour des questions plus terre-à-terre, comme la situation de ceux qui ont faim ou qui sont victimes d’injustices sociales.

La question que je voudrais que nous nous posions serait alors : y aurait-il moyen de faire une place, même modeste, mais régulièrement, pour les pauvres dans notre vie de prière personnelle ? Si oui, comment ? Fixer les regards de notre foi sur la compassion de Jésus envers ceux qui souffrent ne pourrait-il pas transformer notre regard ? Certains chrétiens sont sans doute appelés à se consacrer plus particulièrement à l’intercession, mais nous pouvons tous nous ouvrir aux besoins de ceux qui nous entourent dans la prière, d’une façon ou d’une autre.

Les pauvres n’auraient-ils pas besoin d’actes plutôt que de prières ?

Mais quelqu’un objectera peut-être que ce n’est pas de prières que les pauvres ont besoin : si quelqu’un a faim, il n’a pas besoin qu’on prie pour lui, mais qu’on lui donne à manger ! Appeler à la prière pour les pauvres, n’est-ce pas une manière de fuir nos responsabilités et de demander à Dieu de faire pour eux ce que nous devrions faire ?

Il est certain que la prière peut, quand elle est mal comprise, devenir un prétexte pour ne rien faire. En réalité, la prière n’est pas un moyen de fuir le monde et le plan que Dieu a pour l’humanité, mais au contraire d’y rentrer de plain-pied. Jésus nous montre que l’on peut être à la fois un homme de prière et un homme d’action.

Prier vraiment pour ceux qui vivent dans la pauvreté c’est :

-          Reconnaître notre dépendance de Dieu, le fait que la pauvreté est un problème qui nous dépasse, lui remettre avec confiance certaines des situations les plus douloureuses de notre monde.

-          Prendre le risque qu’il nous réponde en nous demandant de faire quelque chose ; d’être nous-mêmes une petite partie de la réponse à notre propre prière !

Prier pour les pauvres… et aussi avec eux ?

J’ai été très marqué par les paroles suivantes d’un chrétien sri lankais, Ebenezer Joseph :

L’Église a perdu l’art de se lamenter quand des violations [des droits de l’homme] se produisent. […] Les Psaumes sont remplis de lamentations : mon Dieu, mon Dieu […] combien de temps les pauvres devront-ils souffrir comme cela ? Et il ne s’agissait pas de trouver des réponses, ni de critiquer Dieu. Mais la Bible crée un espace pour que ceux qui ont été victimes d’abus se lamentent devant Dieu. Jésus-Christ lui-même sur la croix a dit : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Si Jésus peut prier ainsi, pourquoi ne facilite-t-on pas dans nos Églises l’expression des lamentations pour les problèmes et le fait de crier à Dieu ? L’Église, dans le contexte local, devient une Église authentique quand elle s’immerge dans l’expérience des personnes et ouvre un espace pour que les gens viennent et crient à Dieu.

Faire une place pour les pauvres dans notre vie de prière, cela doit se faire non seulement au niveau personnel, mais aussi au niveau de l’Église locale. Quand l’Église apprend à prier pour les pauvres et retrouve toute la diversité que l’on découvre en lisant les Psaumes – la victoire et la louange, mais aussi la souffrance et les lamentations – non seulement elle fait de la place pour les pauvres dans ses prières, mais elle se prépare à les accueillir en son sein. Peut-être que si les cris de détresse qui sont si présents dans les Psaumes étaient davantage exprimés dans nos cultes, les personnes en situation de pauvreté s’y sentiraient davantage comprises et interpellées à se tourner vers le Dieu qui écoute le malheureux qui crie à lui.

Prier pour les pauvres : comment ?

La première chose que nous pouvons faire, c’est d’être attentif aux situations de pauvreté dans le monde et de transformer en sujets de prière les informations que nous entendons sur telle urgence humanitaire ou sur tel problème chronique comme la faim ou les difficultés d’accès à l’eau potable. Nous pouvons aussi prier pour des personnes que nous croisons régulièrement dans la rue ou être à l’écoute de ce que des œuvres chrétiennes nous apprennent sur la pauvreté.

Que demander dans nos prières ? Pas facile de répondre à cette question. Dieu peut nous conduire de diverses manières. Voici quelques suggestions :

-          Prier pour que Dieu intervienne et se manifeste dans les situations de pauvreté et d’injustice.

-          Prier pour que Dieu soutienne et fasse réussir les initiatives menées pour réduire la pauvreté, notamment celles d’Églises ou d’associations chrétiennes.

-          Prier pour les autorités et les personnes en situation de décision afin qu’elles aient le souci des plus faibles.

-          Prier pour la venue pleine et entière du règne de Dieu, pour l’établissement des nouveaux cieux et de la nouvelle terre où la justice habitera.

Daniel Hillion / Responsable des relations avec les Églises au SEL

SEL


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • pfreyssin Il y a 2 années, 3 mois

    Handicapés sortant difficilement de chez moi. Il me reste le plus facile pour moi c'est de " prier " pour aussi Ceux qui sont en difficultés un peu comme moi si non beaucoup plus je ne ferme pas les yeux sur mon environnement; et me tient au courant de l'actualité de par le monde. Pourquoi tant de Pauvres et tant de souffrances ? La raison ne m'appartient pas ! n'y de l'expliquer ? n'y de croire que tous les riches sont vraiment heureux ? et nous aurons des Pauvres je crois jusque a la fin de ce monde! et si je me considère un peu avantager et béni parmi bien d'autres Personnes, ce n'est pas une raison de m'enfermer dans une sorte d’égoïsme!!
  • FB.moubaraka.attia Il y a 2 années, 5 mois

    Merci pour ces suggestions de prière pour venir en aide aux pauvres du monde. Que Dieu vous bénisse.
  • Josiane Christelle Nana Il y a 2 années, 5 mois

    Dieu nous savons que tu es là dans toutoutes les situations que nous traversons.Alors aide nous à prier les uns pour les autres contre les fléaux de ce monde.
  • Afficher tous les 4 commentaires