La prière d’un enfant fait une différence !

La prière d’un enfant fait une différence !
A l’autre bout du monde, les enfants prient. Leurs prières peuvent ressembler à celles de nos propres enfants. « Dieu, est-ce qu’au ciel, il y a un endroit pour jouer ? » (Haïti). « Dieu, pourquoi je ne grandis pas plus vite ? » (Bolivie). Mais souvent, leurs prières sont lourdes de leurs détresses. « Cher Dieu, est-ce que tu pourrais faire que je puisse manger tous les jours ? » (Ethiopie). « Pourquoi as-tu choisi de t’occuper de moi ? » (Philippines).
Des enfants qui sont entendus

Des enfants dans le besoin

Des enfants qui persévèrent

Des enfants qui font confiance




Des enfants qui sont entendus


Notre Père céleste aime répondre à la prière des enfants, aussi petits soient-ils. Il n’est jamais trop occupé pour prendre un enfant dans ses bras, quel que soit son âge.

Jésus n’a-t-il pas dit : « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean 6:37) ?

Dans l’Évangile de Matthieu, nous pouvons lire : « En effet, toute personne qui demande reçoit, celui qui cherche trouve et l'on ouvre à celui qui frappe. Qui parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, mauvais comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, votre Père céleste donnera d’autant plus volontiers de bonnes choses à ceux qui les lui demandent » (Matthieu 7: 8-11).

Lorsqu’un enfant prie, nous pouvons être sûrs que Dieu entend !



Des enfants dans le besoin

Trop d’enfants dans le monde souffrent de la faim et de la maladie. Dans leur dénuement, certains apprennent à compter sur Dieu. Un enfant, où qu’il soit, a des besoins qui doivent être comblés afin de grandir dans de bonnes conditions. Un enfant qui vit dans la pauvreté a besoin de nourriture et de soins. Il a aussi besoin de se sentir aimé et de connaître Dieu.

Erna , huit ans, a participé à la fête de Noël du centre de parrainage Alat Pemulihan, en Inde. Au cours de cette célébration, la petite a prié pour sa grand-mère et sa tante qui prennent soin d’elle, et pour ses amis. Elle a aussi remercié Dieu pour le centre d’accueil, pour ses parrains, pour Jésus.
Alors que survivre est une lutte quotidienne, alors que le danger menace à chaque coin de rue, une petite lumière a jailli dans la nuit de Noël, une petite lumière qui a éclairé autour d’elle. Nous savons que Dieu ne quitte pas Erna des yeux.

Ce sentiment de sécurité et d’amour, Radhika, une jeune indienne, l’a ressenti. Elle a trouvé dans la prière un réconfort et dans la proximité avec Dieu, l’assurance d’être aimée. « Au centre de parrainage, j’ai appris comment prier », nous dit-elle. «Lorsque j’ai des problèmes, je vais dans la salle de réunion pour prier. Je sais que je suis aimée et désirée, alors qu’à la maison, ils ne m’aiment pas et ils n’ont besoin de moi que pour être leur servante ».

Auprès de Dieu, les enfants trouvent le havre de paix, l'abri et la protection dont nous parle la Bible: « Garde-moi comme la prunelle de l’œil, protège-moi à l’ombre de tes ailes » (Psaume 17:8).



Des enfants qui persévèrent


Certains doivent lutter durement pour pouvoir continuer à prier. Voici le témoignage de Christine , une jeune philippine de 16 ans : « Presque chaque soir, je m’assois ici, je croise les jambes et je commence à louer Jésus. Et presque chaque soir également, mon père est ivre. Il se moque de moi, il crie pour être sûr que les voisins entendent ses railleries ».

Malgré cela, Christine ne se lasse pas de prier. Elle demande quotidiennement à Dieu de changer le cœur de son père. Elle élève sa voix et garde espoir.

« Mon père s’attaque à ma foi. Mais je sais que je peux avoir confiance en mon Père céleste. Il est dans mon cœur. Il est le seul sur qui je peux vraiment compter. Il est le seul à pouvoir aider ma famille. »

               Chaque prière d’un enfant illumine un peu plus les ténèbres.

Emmanuel , un Rwandais de 11 ans, a persévéré dans la prière pour sa famille. Ses prières ont fait une différence dans la vie de ses proches. Chaque matin, il s’agenouillait et priait. Lorsque sa mère l’interrogeait sur ce qu’il faisait, voici ce qu’il répondait: « On nous a appris comment prier. Ce n’est que par la prière que notre vie peut changer, que nous pouvons sortir de la pauvreté et retrouver notre joie. » 

Alors, sa mère a commencé à se demander si, finalement, Dieu n’existait pas. Pendant tout ce temps, Emmanuel continuait de prier que Dieu se révèle à sa famille.

En 2006,  alors qu'une famine sévère touchait le pays et que la quasi-totalité de leur village fuyait, Emmanuel a encouragé sa mère à rester, le centre d’accueil ayant promis d’aider les familles à faire face au manque de nourriture. Face à cette générosité, sa mère a finalement compris la bonté de Dieu...

Au bout du chemin, l’espoir !



Des enfants qui font confiance

Nous avons beaucoup à apprendre de la fidélité de ces enfants. La prière d’un enfant est simple, sincère, confiante. Les enfants s’approchent de Jésus avec ce qu’ils sont, ce qu’ils ont, même si à nos yeux cela semble peu de choses. Ils viennent à Dieu avec ce qu’ils savent et avec leurs questionnements, souvent pertinents.

Si nous sommes régulièrement exhortés dans nos Eglises à être humbles comme des enfants, à combien plus forte raison, l’enfant pauvre qui prie nous encourage à l’humilité ! Bien plus que nous, il connaît son besoin des autres, mais surtout sa dépendance à Dieu. Un jeune enfant qui vit dans la pauvreté a confiance en Dieu, une confiance qui ne doute pas, qui croit, qui ne remet pas en question.

Nous savons que Dieu ne les décevra pas. Et nous ? Allons-nous les décevoir ?


Nous croyons que la prière de l’enfant qui vit dans la pauvreté est puissante et efficace. Prions que ces voix qui s’élèvent parfois faiblement ne soient pas couvertes par les adultes qui les entourent. Que jamais ils ne cessent de louer Dieu !

Jésus nous demande d’être comme des enfants (Matthieu 18). Prenons donc exemple tout particulièrement sur ces enfants qui ne peuvent que s’abandonner dans les mains de Dieu pour vivre.

Stéphanie F-A - SEL
SEL


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

11 commentaires
  • mamanlion Il y a 11 mois, 2 semaines

    Beaucoup méprisent ceux qui sont petits à leurs yeux , mais Dieu Lui nous aime TOUS que nous soyons petit ou grand , de n'importe quel pays ou de n'importe quelle couleur ! C'est Lui qui nous as créés ainsi et Il sait pourquoi ! IL aime aussi que nous soyons comme des enfants qui eux ont confiance en Lui !
  • Pedrolil Il y a 4 années, 9 mois

    Je rends a Dieu pour ce message qui ma permit de me remémorer dans mon tendre enfance ou je voudrai comparer ma foi des deux extrême. Merci Jesus n'abandonne tous et je viens a toi comme dans mon tendre enfance. La j'etais plus a toi que maintenant.. Shalom
  • Nelly Buatois Il y a 4 années, 9 mois

    la pauvreté est de partout même en France, les enfant sont sacrés , c est pourquoi je veux faire une prière dans ce sens merci jésus de protéger nos enfants car toi seul est capable de protéger ma fille ainsi que tous les enfant de la terre . amen
  • Afficher tous les 11 commentaires