Comment annoncer l'évangile aux enfants N°14

Comment annoncer l'évangile aux enfants N°14
Je veux changer

Un jeune drogué venait depuis peu à nos rencontres de prière. Nous lui avons demandé s’il voulait “se repentir”. « Ah non ! Je ne veux pas me repentir. Je veux changer ! » Le terme de repentance est souvent mal compris. L’expression vouloir changer ou regretter est plus claire. Voici un récit qui nous aidera à l’expliquer.

Les mains d'une mère

Deux jeunes s’associent pour faire leurs mauvais coups. Ils sont passés maîtres dans l’art du cambriolage. Menant grande vie, ils s’offrent tout ce dont ils ont envie : voitures de sport, vêtements de marque, etc. Un jour, pris la main dans le sac, leurs aventures se terminent sous les verrous.
Le premier, Hervé, vient d’une famille riche. Celle-ci verse une forte caution et prend le meilleur avocat. Il est aussitôt relâché.

Son camarade, Olivier, reste en prison. Sa mère, pauvre et veuve, ne peut rien payer. Après deux longues années, Olivier est enfin relâché. A son retour, c’est le choc ! Sa mère a tellement vieilli ! Ses cheveux ont blanchi, ses mains, autrefois si belles, sont rougies et crevassées. On dirait une vieille femme. Devinant sa stupeur, elle lui explique qu’elle a travaillé jour et nuit pour rembourser ses forfaits. Elle a enfin réussi, mais à quel prix !

Peu après, Hervé contacte Olivier; sans nulle gêne, il lui propose un coup qui peut rapporter gros ! Olivier en est indigné : « Non, pour moi, c’est terminé. Ma mère a payé trop cher pour que je fasse n’importe quoi de ma liberté ! » Hervé ne veut rien comprendre. Un mois plus tard, il se fait prendre et, cette fois, il est condamné à une lourde peine. Au fond de sa prison, il regrette, non pas ses crimes, mais seulement de s’être fait prendre !

Olivier, lui, regrette sa faute. Le sacrifice de sa mère l’a bouleversé. Maintenant, il gagne honnêtement sa vie et celle de sa mère. Voilà ce que la Bible appelle la repentance.

Moi aussi, face aux mains percées de Jésus, j’ai compris ce que lui a coûté mon salut. Tricher ou mentir ne m’intéresse plus; il a payé trop cher pour que je fasse n’importe quoi de ma vie !

Sa bonté veut m’amener à changer de vie. (Romains 2:4b)


Mise en page de Marianne Dubois

Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire