Comment gérer l'adversité (2)

Comment gérer l'adversité (2)

La semaine dernière, nous avons évoqué le fait que l’adversité est le lot de n’importe quel dirigeant d’entreprise. Vous devez vous y attendre! La critique est une réalité avec laquelle il faut compter, ce qui fait qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. On ne peut pas non plus plaire à une même personne tout le temps. Et nous avons dit qu’il est beaucoup plus facile de plaire à Dieu qu’aux hommes! En conclusion, attendez-vous à de l’opposition.

2e étape : Gardez le cap. Quand on fait face à de l’opposition, cela peut facilement nous faire perdre le cap et nous épuiser. Cela attire notre attention sur des sujets secondaires, bien moins importants, et nous éloigne du principal. On finit par s’occuper de tout ce qui est urgent, aux dépens de ce qui est important. Gardez le cap, afin que votre vision reste sur les rails.

Dans l’Ancien Testament, Néhémie a bien dû se rendre compte que l’adversité pouvait le distraire de sa vision. Il a gardé le cap de cinq manières bien particulières, qui s’appliquent aussi très bien à nous, aujourd’hui:

. PERSEVEREZ DANS LA PRIERE. Sa première réponse à l’adversité fut la prière (Néhémie 4.4-5). Prier, c’est nourrir votre vision, c’est embraser votre vision, c’est préserver votre vision. Les critiques et l’adversité vont certainement vous entraîner quelque part : faîtes en sorte que cela vous rapproche de Dieu et – par ricochet – cela vous rendra meilleur. Si vous les laissez vous éloigner de Dieu, vous deviendrez amer. Le choix vous appartient! Quoi que vous fassiez, persévérez dans la prière.

. PERSEVEREZ DANS LE TRAVAIL. L’adversité peut vous paralyser. Quand quelqu’un n’est pas en forme, il a tendance à ralentir son activité. Si la période de découragement ou de déprime dure, cela peut même aboutir à arrêter complètement l’activité. Il vous faut donc persévérer dans le travail lorsque vous faites face à l’adversité (Néhémie 4.6). La réalité de notre monde, c’est qu’il y a toujours un orage potentiel qui couve quelque part. Nous devons changer de mentalité: au lieu de faire le dos rond et d’attendre que la tempête se calme, nous devons choisir de travailler dans la tempête. Alors, ne lâchez pas… persévérez dans le travail.

. PERSEVEREZ DANS LES ENCOURAGEMENTS. Encourager, cela veut dire donner du courage à quelqu’un. Néhémie s’est efforcé d’encourager son peuple (Néhémie 4.14). Tout d’abord, il leur a dit: «N’ayez pas peur de ceux qui vous critiquent ». Vous n’avez aucune emprise sur ceux qui vous critiquent, mais vous pouvez contrôler votre façon d’y répondre. Vous aurez tous des comptes à rendre à Dieu. Deuxièmement, Néhémie a dit: «Souvenez-vous que Dieu est de votre côté». Paul, quant à lui, disait ceci: "Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?" (Romains 8.31). Si donc Dieu est effectivement de notre côté, que nous importe qui se trouve en face? Troisièmement: «Souvenez-vous du but que vous vous êtes fixé». Si votre but c’est de plaire à Dieu et de faire en sorte que votre vision se réalise, alors gardez courage et gardez le cap. Un jour, j’ai entendu quelqu’un dire ceci: Vous pouvez définir la grandeur d’un homme par le niveau d’épreuves que ça prend pour le décourager. Persévérez dans les encouragements.

. PERSEVEREZ DANS VOTRE LEADERSHIP. L’adversité, cela nous amène parfois à porter attention à ceux que nous n’arrivons pas à diriger, au détriment de ceux qui sont réceptifs à notre leadership. Bill Hybels disait ceci: «Le nombre de larmes que vous pouvez verser ne peut suffire qu’à un groupe: soit le groupe de ceux qui s’approchent de vous, soit celui de ceux qui s’éloignent de vous. Choisissez donc le groupe pour lequel vous pleurerez». En d’autres termes, ne laissez les râleurs gérer ni votre emploi du temps, ni vos affaires. Ne leur laissez pas gaspiller ce précieux temps que vous devriez donner en priorité aux collaborateurs productifs. Persévérez dans votre leadership.

. RESTEZ EN EVEIL. Pour garder le cap, il faut être vigilant. Soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes (Mathieu 10.16). Jésus nous a mis en garde contre les loups qui viennent déguisés en brebis (Mathieu 7.15). Chaque fois que vous ferez quelque chose pour Dieu, vous verrez des loups se rassembler pour s’opposer à votre action. Ils adorent se rassembler en meute avant d’attaquer. C’est rare de les voir tous quitter les lieux après l’attaque. Il en reste toujours quelques uns dans les parages, alors que vous croyez qu’ils ont tous déguerpis. Nous devons être gardes durant la nuit et travailleurs durant le jour (Néhémie 4.22). Faisons preuve de sagesse… restons en éveil.

Une loi physique de l’univers démontre que tout objet en mouvement rencontre une résistance. Les seuls objets qui ne sont pas soumis à une forme de résistance, ce sont les objets immobiles. Lorsque vous mettrez en œuvre, de façon concrète, la vision que Dieu vous a donnée, vous rencontrerez l’adversité. Il faut s’y attendre. Vous serez probablement assailli de sentiments d’apathie, de colère, de ridicule, de critiques et de disputes. Gardez le cap. Persévérez dans la prière, dans les encouragements, dans votre leadership et restez en éveil, même lorsque tout vous pousse à abandonner.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires