Comment je vais savoir si c'est le bon ?

Comment je vais savoir si c'est le bon ?

Nous attendions notre tour pour faire le plein de gasoil, lorsque mon fils aîné âgé de quatre ans, me posa une question tout à fait charmante.

"Maman, comment je vais faire pour trouver ma femme quand je serai grand ?"

Me voilà partie dans une grande explication, lui disant qu’il faudrait prier.
"Oui, je sais mais, comment je saurai que c’est la bonne ? "
"Eh bien, si tu pries, le Seigneur te fera comprendre dans ton cœur, qui est celle qui sera ta femme, tu seras sûr".
"Ah ! parce que moi j’en vois plein de femmes dans les magasins, c’est pas facile de savoir !"

Inutile de vous dire que cette conclusion m’a beaucoup fait rire.

Imaginez-vous, faire la liste de votre épicerie et noter :« lait, beurre, chocolat, pommes, rôti de bœuf, savonnette, un fiancé blond aux yeux clairs, mesurant 1,80m… » Ce serait facile si les choses se déroulaient ainsi.

Le Seigneur nous invite à ne pas faire ce choix à la légère, comme si nous allions choisir un pantalon ou un manteau. Notre bonheur en dépend.

Dieu est souverain et sa volonté pour nos vies est parfaite, même dans le choix de notre conjoint. Ne faites pas ce choix à la va-vite, laissez Dieu vous conduire. Peut-être que le temps passe pour vous, et vous vous inquiétez. Mais soyez prudents. N’allez pas chercher en dehors de l’Eglise. Vous ne savez pas si vous arriverez à l’amener à Dieu. Le Seigneur nous conseille de ne pas nous mettre sous un joug étranger.

Inutile de papillonner et d’entreprendre une relation avec quelqu'un et si ça ne marche pas, essayer avec quelqu'un d'autre. Vous allez vous abîmer les ailes.

Le Seigneur a mis quelqu’un à part pour vous. Ce sera celui, celle, qui sera votre complément, qui vous aimera et que vous aimerez. Soyez sûr de vos sentiments.

Qu’il soit un chrétien gentil, une chrétienne gentille, que vous vous entendiez bien dans la façon de voir les choses, que vous ayez les mêmes goûts n’est pas suffisant. Vous, vous aurez peut-être à cœur de servir Dieu de façon active et lui, elle, non. Vous en souffririez, et vous risqueriez de ralentir. Assurez-vous d’être sur la même longueur d’ondes et d'avoir un respect mutuel. Vous devez l’aimer et être attirée par lui, par elle.

Avez-vous une crainte ? Est-ce que sur le plan intime ça va marcher ? Même dans ce domaine, Dieu sait parfaitement.

Ne vous découragez pas et que l’impatience ne vous fasse pas passer à côté de la bénédiction. Relisez les versets de la Parole de Dieu qui vous conseillent avec sagesse.

Les conséquences de vos choix vont vous orienter vers une vie heureuse ou moins heureuse.
C’est tellement merveilleux, lorsque les deux conjoints peuvent servir le Seigneur ensemble avec les mêmes convictions.

En tant que chrétiens, nous avons cette possibilité de ne pas nous tromper, car notre Seigneur veut le meilleur pour nous.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

12 commentaires
  • mamanlion Il y a 1 année, 11 mois

    Si nous laissons à Dieu le contrôle de notre vie , nous pouvons être sûr qu'Il placera sur notre chemin celui ou celle qui nous convient ! Il nous connaît si bien Lui ! Il connaît tous les désirs de nos coeurs et peut et veut ce qu'il y a de mieux dans notre vie ! Il nous suffit de Lui faire confiance pour celà comme pour tout le reste !
  • gwladys82 Il y a 5 années, 9 mois

    Amen Amen, mon souhait le plus cher seigneur c'est d'avoir un conjoint avec qui je te servirai activement
  • FDM7777 Il y a 5 années, 10 mois

    (suite) La difficulté du célibat c'est qu'il faut en faire quelque chose. Il y aura toujours quelqu'un qui vous dira un jour "les gens se sont mariés, ils ont eu leur maison, ont élevé leurs enfants et toi, tu as fait quoi de ta vie?" Il ne faut pas se voiler la face: les célibataires sont vus comme des gens qui ont peur de s'engager ou qui préfèrent vivre pour leur plaisir. Certaines personnes parleront de leur carrière, d'autre de leurs progrès dans la travail missionnaire mais ce ne sera pas le cas de tout le monde. Et puis qui vous dit que les gens mariés n'ont pas fait de carrière? Peut être certains d'entre eux n'étaient pas aussi brillants mais c'est comme tout dans la vie: le niveau médiocre est juste ce qu'il faut. Puis les enfants grandissent qu'on soit bon parent ou mauvais, la vie avance quand même : si on est mauvais parent on produit un enfant qui vivra heureux dans ce monde, si on est bon parent on produit un enfant qui vivra heureux dans le monde à venir. Dieu nous invite à viser bien avant de s'engager. Le problème est que ceux qui n'ont pas visé aussi bien et vous ont devancé d'une dizaine d'années dans la vie familiale ne versent pas tous des larmes de malheur, ils sont juste là, sous votre nez et pas moins avancés que vous. Visez pas trop longtemps alors, le temps coule toutes les secondes vers la tombe.
  • Afficher tous les 12 commentaires