Connais-tu la clé des écluses des cieux ?

Connais-tu la clé des écluses des cieux ?

Naturellement, nous sommes prompt(e)s à demander et surtout à recevoir. A l’ère des fast-food, des guichets automatiques, les requêtes abondent et l’impatience s’accroît. Dans ce tourbillon, tout nous semble urgent et se bouscule, nous oublions souvent de prendre un temps d’arrêt. Cet arrêt nous repose et nous redonne des forces. Une fois vivifiés, notre foi est renouvelée et notre cœur rempli de reconnaissance.

Lire Nombres 21.5-9

La reconnaissance est une clé qui ouvre les écluses des cieux et illumine nos vies malgré les traversées de déserts. La reconnaissance a pour premier sens le fait de reconnaître ou d’identifier un objet, un être qu’on a déjà connu; cela sollicite le souvenir, la mémoire. C’est aussi l’action d’accepter, d’admettre et très souvent après avoir douté ou nié. Il est employé pour un aveu, une confession ou la reconnaissance d’une autorité ou d’une dette. Le dernier sens est un sentiment qui pousse à éprouver vivement un bienfait reçu, à s’en souvenir et à se sentir redevable envers le bienfaiteur dans le sens de la gratitude.

En considérant tous les sens de ce mot, nous pouvons dire que la reconnaissance n’est pas un déni, ni une pensée positive. Elle ne s’exprime pas naturellement puisque l’être humain, dans sa nature charnelle, est oublieux, impatient et rebelle ( verset 5 et Psaume 78)

La reconnaissance ne dépend pas des circonstances (1Thessaloniciens 5.18) et n’est pas réservée à quelques-uns, elle est fortement recommandée par les Écritures.(Psaume 107.22)

La reconnaissance n’est pas non plus une émotion mais un choix, et donc un état d’esprit. Elle s’acquiert avec une pratique constante dans nos dévotions et les moindres détails de notre vie quotidienne. (Colossiens 3.15)

Quand elle nous fait défaut nous perdons notre enthousiasme et la joie d’être enfant de Dieu. Les conséquences sont difficiles et regrettables (verset 6). Cependant Dieu, dans Son amour et Sa miséricorde, nous offre toujours la possibilité de reconnaître notre faute, de nous repentir et de bénéficier de Son pardon (versets 7 à 9). Soyons donc promptes à Lui confesser nos faiblesses afin qu’Il se glorifie dans nos vies (Psaume 100.4).

La reconnaissance change la vie d’une personne mais aussi d’une nation (verset 8 et 9 ; 2 Chroniques 32.24-26).

Voici quelques exemples qui m’ont encouragée. Je suis reconnaissante :

  1. Pour les taxes que je paye, ce qui signifie que j’ai un emploi
  2. Pour toutes les plaintes que j’entends à propos du gouvernement, cela signifie que nous avons la liberté d’expression
  3. Pour la pile de linge sale parce que cela signifie que j’ai du linge à me mettre sur le dos
  4. Pour la fatigue, pour les muscles qui me font mal à la fin de la journée, car cela signifie que je suis capable de travailler fort
  5. Pour les enfants qui se disputent, cela signifie qu’ils sont en forme
  6. En somme, la reconnaissance donne de l’audace à notre foi, elle fait de nous des adoratrices véritables et nous établit comme ambassadrices de Christ

Seigneur donne-moi de quitter l’avenue des Plaintes et de demeurer jusqu'à Ton retour sur l’avenue de la Louange. Donne-moi chaque jour de voir Ta main dans toutes les situations que je vis. Merci, parce que je suis précieuse à Tes yeux et Tu me recommandes ne jamais cesser de compter sur Toi, Mon Dieu. Car Tu es Fidèle et Juste, Tu ne changes pas.

En toute circonstance, rendez grâces; Car telle est à votre égard la volonté de Dieu en Christ-Jésus. 
1 Thessaloniciens 5.18

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

11 commentaires
  • j.phonsemylife Il y a 2 semaines

    Ce message à renouveler mon intelligence,parce que je me plaignais à chaque fois je me trouvais devant une épreuve.Que L'ETERNEL DES ARMÉES BÉNISSE tous membres de TopChretien et tous ses abonnés
  • Joe-972 Il y a 2 semaines, 6 jours

    Bonjour à tous. A la question posée sur la clé des écluses de Cieux, je lis un argumentaire sur la reconnaissance. Quand je lis en Malachie 3 "Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Eternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.".....je n'ai pas l'impression que l'ouverture des écluses soit soumises à une amélioration de notre comportement au quotidien. Il faut comprendre les conditions posées par Dieu Lui-même. qu'est-ce cela signifie "Mettre Dieu à l'épreuve" ? C'est de dire à Dieu, avec droiture, je te défie au nom de ta Parole, au nom de ta loi. Ainsi, la réponse d'Abraham qui accepta de sacrifier son fils, était un gage de réussite d'un extraordinaire épreuve qui ouvrit les écluses des Cieux qui ne sont rien d'autre que la puissance d'amour du Père : Son Cœur ! Job aussi bénéficia des écluses en recevant le double de ce qu'il avait perdu. Toutes ces bénédictions viennent illustrer par avance ce verset de Romains 5 " ...mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé...."Il n'est pas (pour moi) qu'une réponse au quotidien, mais a une consécration parfaite empreinte d'obéissance dans des temps d'épreuves liées à la sanctification. La surabondance ! La reconnaissance est bénie et nourrie par la grâce. Elle fait partie de l'abondance de Dieu. Quand Jésus monta au Ciel le Père lui donna toute autorité après l'excellent sacrifice. Sa récompense fut celle des écluses des Cieux qu'il révéla ainsi : Matthieu 18 : "18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.". Les écluses des Cieux ont deux clés : La consécration, l'obéissance !
  • Marie-France Il y a 3 semaines

    Amen
  • Afficher tous les 11 commentaires