Coup de torchon

Coup de torchon

Maintenant que vous connaissez mon lapin Valentin, je suis sûre que vous brûlez d’envie de savoir comment Popeye a réussi à commettre son cruel méfait. Popeye était un affreux matou jaune, à l’oreille coupée, et à l’œil crevé. Un vrai pirate. Depuis notre emménagement, il avait repéré Valentin de son œil expert. Belle proie ! Mais rapide comme l’éclair et futé. Popeye savait qu’il ne l’aurait pas comme ça, alors il échafauda une stratégie implacable : attendre le moment propice. Pendant des semaines, perché sur un poteau de clôture, il a observé de son œil fourbe notre lapin. Je m’en suis inquiétée auprès du propriétaire qui m’a répondu « oh, mais il est bien nourri, il n’y a rien à craindre». Valentin allait et venait, croquant à belles dents, dans la plus totale insouciance, mes rangées de persil et les quelques figues tombées à terre. Popeye attendait sur son poteau… Parfois, quand je voyais son manège, je le chassais à coups de torchon. Il a attendu sept longs mois. Puis une nuit de février, un terrible mistral s’est levé, soufflant des rafales ahurissantes. Il faisait nuit, Valentin était un peu engourdi par le froid,  le vent fort l’empêchait d’entendre et de sentir son prédateur. Ce qui devait arriver arriva : Popeye l’étripa.

 Je ne voudrais pas vous gâcher votre journée, mais êtes-vous bien conscients que chacun de nous est guetté par un «Popeye» ? Vivre sa vie chrétienne sur un petit nuage de guimauve sans être conscient que quelqu’un nous attend au tournant est dangereux. L’insouciance et le laisser-aller se payent un jour ou l’autre. L’apôtre Pierre nous dit dans 1Pierre 5 :8 : « Votre adversaire, le diable rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera ». Il ne s’agit pas de devenir paranoïaque et de vivre dans la crainte, car notre Dieu tout puissant nous protège et nous garde, mais il faut être vigilant. Pierre nous dit d’ailleurs dans le même passage : « Soyez sobre, et veillez ». Dans le texte original, le terme employé est « nèpho », qui peut se traduire par soyez « calme et concentré en esprit ». La solution pour ne pas se faire avoir, c’est d’être vraiment conscient du danger, sans paniquer, et de rester calme et vigilant. Nous avançons en terre ennemie, mieux vaut être au courant. Notre ennemi est patient, et il attendra le temps qu’il faut et l’occasion idéale. Quand Jésus a été tenté, il a déjoué le piège qui lui était tendu, et il est dit qu’ «après l’avoir tenté de toutes ces manières, le diable s’éloigna de lui jusqu’à un moment favorable». Luc 4 :13. Nous ne devons pas nous penser intouchables, nous sommes vulnérables, et c’est pour cela qu’il faut rester vigilants et s’appliquer à rester tout près du Maître.

Si Valentin était resté tout près de moi, j’aurais assommé ce Popeye à coups de torchon... mais il était trop loin de moi quand la nuit est tombée et que le vent s’est levé…

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

0 commentaire