David libère l'émotionnel‏

David libère l'émotionnel‏

On apprend aux hommes à ne pas pleurer, précepte humain. La Bible nous enseigne à prier, à pleurer pour recevoir pardon, guérison et restauration, par un état de grâce et d’amour de la part de celui qui détient la capacité de nous reconstruire. Une guérison profonde est souvent accompagnée d’une réaction émotive : les pleurs que suscite la visitation du Saint-Esprit.

Pleurer nous permet :
- D’expulser la peine et la honte qui résident en nous, de triompher de la haine et la vengeance fomentées à l’égard des autres.
- De mener un deuil qui consigne à résidence des actes, des paroles et des attitudes négatives à notre encontre.
- De dédouaner notre coeur des pensées violentes pour les remplacer par des pensées pacifistes, fruit du Saint-Esprit.
- De guérir de souvenirs traumatisants inscrits dans notre mémoire, d’affranchir notre âme, notre esprit et notre corps en pardonnant aux offenseurs.
- D'effacer souffrances, remords et regrets.
- D'éradiquer le processus d’une situation par le non retour.
- Et de découvrir combien l’amour de Dieu est toujours le même.

David est passé par la vallée des larmes et s’est trouvé libre. Les larmes de David quand il se sépare de Jonathan, un choix et ses conséquences. David devenu roi pleure sur la mort d’Abner ainsi que sur le mauvais choix d’Absalom sur son entêtement et sur sa mort ( 2 Samuel 18:33). Les psaumes qu’il a écrit relatent ses cris, ses larmes et ses restaurations successives. Gémissant, pleurant usé par  le chagrin, vieilli, il fait appel à la miséricorde Divine qui l’entend et l’exauce. Dans une autre occasion il avoue et reconnaît sa fragilité, supplie le Seigneur de ne pas être insensible à ses larmes et se trouvera restauré. Dans une autre occasion il dira “ mes larmes sont inscrites dans ton livre ou j’accepte de passer par là et de dépendre de toi . Malgré l’opposition il décide de rester confiant, courbé, Dieu honore sa foi et le relève en faisant un exemple pour nous. L’homme selon le coeur de Dieu sait toucher le coeur de Dieu et celui-ci de l’exaucer en le rétablissant.

Suivons cet exemple si proche de nous, de nos besoins présents afin de pouvoir comme David le célébrer ce Seigneur tout puissant et présent au sein même de nos besoins. Il guérit ceux qui ont le coeur brisé et il panse leurs blessures (psaume 147:3). Quand au Psaume 103 :1-4 c’est Lui qui pardonne, qui délivre, qui guérit l’esprit, l’âme et le corps.

11 commentaires
  • JUSTIN12 Il y a 5 années, 3 mois

    seigneur j'ai besoin de cette foi
  • cribou Il y a 5 années, 3 mois

    Oui, c' est vrai, c' est une grâce de pouvoir pleurer, car si on peut pleurer on peut aussi se réjouir. De libérer ses émotions à Dieu, de lui faire confiance au point de lui ouvrir tout notre coeur est une grâce incomparable!!! Dieu a pris nos péchés mais aussi nos maladies et je crois que pleurer guérit de certaines maladies émotionnelles comme la dépression par exemple. Que dieu vous bénisse frères et soeurs.
  • caudillo Il y a 5 années, 4 mois

    Libérer l'émotionnel savait dire accepter de vivre nos émotions au lieu de les nier Ce qui pourrait être pire car c'est la seule façon de faire le vide en temps de chagrin et d'avancer vers meilleurs perspectives toujours main à la main ac ec Jésus, amén. Dieu vous bénisse!
  • Afficher tous les 11 commentaires