Devenir l'amie de son mari N°14

Devenir l'amie de son mari N°14
L'aimer, c’est oser défier les barrières culturelles

Dans chaque peuple, on trouve d’excellentes coutumes qui rejoignent la culture biblique comme par exemple la tradition de l’hospitalité, si présente en Orient et en Afrique. Mais d’autres coutumes s’y opposent délibérément. Elles engendrent désespoir, maladie et mort.
Dans certaines contrées, l’épouse n’a pas le droit de partager la table de son mari, elle doit manger à part avec les enfants. Il ne convient pas non plus qu’elle soit remerciée ou complimentée pour son travail qui n’est... qu’un dû ! Pourtant selon la Bible, le mari fait l’éloge de sa femme :

«Son mari se lève et lui donne des louanges» (Proverbes 31:28b).

Dans une ethnie d’Afrique centrale, la coutume veut que, si la mère du mari rend visite à son fils et à sa belle-fille, ceux-ci l’accueillent aussi longtemps qu’elle le souhaite. Mais la tradition exige aussi que, pendant ce séjour, le couple fasse chambre à part. Imaginons un peu ce que ferait une mère en froid avec sa belle-fille... Bien souvent les coutumes tribales pèsent de tout leur poids sur les couples chrétiens. Elles entrent en conflit avec l’enseignement de l’Écriture :

«Ne vous privez pas l’un de l’autre si ce n’est momentanément d’un commun accord, afin de vaquer pour un temps, à la prière; puis retournez ensemble de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence.» (1 Corinthiens 7:5)

Lorsque le cordon ombilical entre le mari et sa mère n’a pas été coupé, on assiste au règne de la belle-mère. Bien des mariages sont en difficulté parce que le mari n’a pas vraiment quitté les jupons de maman et se comporte comme un petit garçon. Il lui faut prendre position en Christ et obéir à sa parole.

- «L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni.» (Matthieu 19:5-6)

Mise en page de Marianne Dubois

Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site : www.carlobrugnoli.net


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires