Devenir l'amie de son mari N°15

Devenir l'amie de son mari N°15
L'aimer, c’est oser défier les barrières culturelles (suite)

Dans certaines régions, l’usage veut que l’homme ait un comportement «macho» s’il ne veut pas passer pour une mauviette. Il doit adopter une attitude dominatrice et distante envers sa femme. Ce dicton décrit la triste réalité : «Quand ils passent, regardez combien de mètres séparent l'homme de la femme et vous saurez depuis combien d'années ils sont mariés.»
Je me souviens d’un jeune couple chrétien au Mali dont l’épouse était au sixième mois de grossesse. Son mari l’accompagnait au puits, puisait l'eau pour elle et la portait jusqu'à l'entrée du village. Là, il lui en remettait la charge afin que personne ne sache qu’il s’était ainsi compromis.

Lors des veillées funéraires en Afrique, hommes et femmes sont généralement séparés. Les femmes se retrouvent sur des nattes pendant que les hommes s’installent sur des chaises, ou des fauteuils comme l’exige la coutume. En voyant le cœur brisé de son mari par le décès de sa mère, une épouse chrétienne quitta sa natte et, face à toute la famille, transgressa la règle en allant s’asseoir à ses côtés pour le consoler. Ce geste lui parla plus fort que tous les mots, d'autant qu'il mesurait le cran que cela demandait. En écoutant son cœur, elle apporta consolation et guérison.

Lorsqu’on vit sans Christ sous le joug de ces pratiques oppressantes, génération après génération, les choses ne sont pas simples. Bien souvent, les traditions sont issues de la religion ancestrale. S’en écarter, c’est attirer sur soi le rejet du village et des malédictions d’ordre occulte. Des désastres de tous ordres s’abattent sur les transgresseurs : maladies, morsures de serpents, accidents, fausses couches. C’est une dure réalité là où la sorcellerie et l’occultisme sont pratiqués par une large frange de la population. Des générations entières ont subi la dictature de ces ténèbres. Pour en être délivré, il faut publiquement prendre position pour Jésus. Il nous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, sans que rien ne puisse nous nuire. (Voir Luc 10:19) «Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles, mais elles sont puissantes devant Dieu pour renverser des forteresses.» (2 Corinthiens 10:4)

Aller à contre-courant de la tradition demande donc un solide enracinement dans une nouvelle culture, celle de Christ. A cause des barrières dressées par d’impitoyables traditions, certains couples perdent la puissance qui jaillit de l'unité. Ils souffrent d'une relation distante où rancœurs et déceptions éteignent peu à peu la beauté d’une communication réelle.
Mais beaucoup s’enhardissent, malgré tout, à vivre selon les normes bibliques. Il faut prendre le recul nécessaire pour comprendre ce que la Bible dit de nos modes de vie. Comment Jésus a-t-il aimé ? «Le Fils de l’homme est venu, non pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup». (Matthieu 20:28)

Questions pour faire le point

- Quelles sont les aspirations profondes de mon mari ? Pour sa vie ? Pour sa famille ? Pour son travail ?
- Comment puis-je devenir son meilleur supporter?
- Y a-t-il des obstacles qui l’empêchent de vivre pleinement une vie de famille normale ? Comment puis-je les combattre dans la prière ?
- Qu’est-ce que j’attends de lui comme aide et comme soutien ?
- Y-a-t-il des choses qui l’ont blessé et l’empêchent de m’entendre ?
- Y-a-t-il des choses qui m’ont blessé et m’empêchent de le comprendre ?
- Comment puis-je lui exprimer mes besoins pour qu’il les prenne au sérieux ?
- Y-a-t-il des coutumes et des traditions qui entravent notre couple ?
- Quelles sont les étapes et les décisions à envisager pour les faire évoluer ?
- Dans quel domaine dois-je mettre le Royaume et la justice de Dieu en premier dans ma vie de couple ? Suis-je prête à donner mon mari pour le service de Dieu ?


Mise en page de Marianne Dubois

Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

4 commentaires
  • ronath Il y a 7 années, 6 mois

    Merci infiniment à Michèle pour les enseignements d'une très grande importance. Puisse le Seigneur te bénir!
  • Rayon7 Bénévole du Top Il y a 7 années, 6 mois

    C'est ma soif ces jours-ci, celle de devenir l'amie de mon mari. Je trouve que ce message,pour la partie que j'ai lu, est très enrichissant, j'aimerais l'écouter depuis le 1er numéro. Dieu vous bénisse.
  • geogui Il y a 7 années, 6 mois

    Par souci d'équilibre,le mari pourrait se poser ces mêmes questions à l'égard de sa femme.L'harmonie de leur couple n'en serait que mieux sauvegardée;sans oublier la communication qui doit être permanente,entre les époux,bien évidemment.
  • Afficher tous les 4 commentaires