Devenir l'amie de son mari N°17

Devenir l'amie de son mari N°17
L'amitié au travers de nos paroles

Certains maris sont plus sensibles à une appréciation verbale qu’à un amour exprimé par le service. Un simple merci peut faire sauter bien des blocages.

Dans le couple de Paul et Sara, Paul a l’impression de faire de son mieux pour combler tous les besoins de sa famille. Il travaille dur, mais il est peiné car sa femme, qui vient d’accoucher, ne lui manifeste plus aucune reconnaissance. Il se sent délaissé par une épouse, qui s'est naturellement mais si soudainement... muée en mère. Il faut reconnaître que la venue des enfants avec son cortège de fatigues et d’obligations détrône souvent le mari de sa place privilégiée. Sans même s’en rendre compte, Sara se montre désagréable.
Mais bientôt elle perçoit le désarroi de Paul. A plusieurs reprises, elle prend la peine de lui dire combien elle apprécie son engagement de mari et de père. Ces encouragements le touchent profondément : cela correspond au langage que son cœur soupire d’entendre. Cette gratitude est comme un apport de vitamines. Elle l’aide à faire face à cette nouvelle saison des enfants en bas âge, pas si facile à gérer! Du coup, il perçoit les soucis de son épouse et prend à cœur de la soulager dans ses nouvelles tâches.

L'amitié au travers du contact physique :

Ce serait une erreur de croire que l’affection au niveau physique ne s’exprime que lors des relations sexuelles. Oui, bien sûr, elle les englobe, mais elle inclut aussi tous les petits gestes du quotidien. Une main posée sur l’épaule, une tendre accolade ou une pression de la main sont des signes expressifs. Essayez ! et regardez comment il réagit. Certains sont allergiques à ce style de manifestations, d’autres en sont comme affamés. Soyez-y sensible et, surtout ne faites pas l'inverse !

L'acte conjugal est un domaine aussi complexe que merveilleux. Beaucoup de femmes s’interrogent pour s’épanouir à ce niveau. La plupart du temps, nous ne trouvons que peu de réponses dans notre éducation. Pour ma part j'ai reçu, juste avant mon mariage, quelques précieux conseils d'une responsable dont j'ai toujours apprécié l'équilibre. Elle m'a encouragée à me rendre disponible aux désirs de mon mari (même si cela n’arrive pas au moment qui me convient le mieux!), à ne pas hésiter à me parfumer ou à revêtir ce qui me rend séduisante à ses yeux dans l'intimité.

Nous sommes fréquemment retenues par une éducation qui proscrit l'élément fête, instauré par le Créateur : «Fais ta joie de la femme de ta jeunesse, biche des amours, gazelle pleine de grâce. Que ses charmes t'enivrent toujours !» (Proverbes 5:18-19) Dans ce texte, les relations sexuelles sont empreintes de beauté et de pureté, mais aussi de joie et d'ivresse ...

L'épanouissement nécessite le dialogue. Si, dans votre couple, il est quasi inexistant, pourquoi ne pas innover en demandant à votre époux ce qui lui plairait, ce qu’il aimerait que vous changiez ou que vous amélioriez ? Une jeune femme mit en pratique ce conseil. Elle fit preuve de courage car, dans son milieu c’était des choses dont on ne parlait pas. Elle m’a confié la réponse étonnante de son mari : «Depuis le temps où moi je te demande ce que tu aimes et ce qui te déplaît, voilà enfin que tu t’intéresses à ce qui me plairait !»

Les déceptions viennent parfois de causes toutes simples : une mauvaise haleine, le stress de fin de journée, l’impression fausse ou réelle d'être manipulée ... S'en ouvrir désamorce bien des tensions. Si l’un est un couche-tard impénitent et l’autre un gai pinson du matin, cela crée un sérieux décalage mais l’on peut toujours trouver des solutions, surtout si on se met à les chercher ensemble.

Découvrir comment l’autre fonctionne nous permet de le rejoindre. L'homme et la femme ne réagissent pas de la même façon. Pour l’être masculin, les deux sphères : entente morale et physique peuvent être dissociées. Il peut s’être disputé avec son épouse dans la journée et se montrer entreprenant lorsqu’il la voit se dévêtir dans la chambre. L’épouse, par contre, se ferme aux attentes de son mari, si la relation est mal en point ... Le désir sexuel de l’homme est suscité par la vue. Chez la femme, le désir naît de la relation affective. Avec un brin d’humour, un enseignant traduisait cela, en disant que les hommes ont de grands yeux et les femmes de grandes oreilles ! Et il encourageait les unes à être aussi jolies que possible, et les autres à trouver les mots qui touchent le cœur de leurs bien-aimées.


Mise en page de Marianne Dubois

Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

15 commentaires
  • Christophe fantino Il y a 3 années, 4 mois

    Très simple et bonne exhortations, faudrait juste que tu l expliques à ma femme ! ! Merci chère soeur !
  • Josiane Christelle Nana Il y a 3 années, 4 mois

    Cet enseignement est très enrichissant.merci michèle Brugnoli que Dieu vous benisse davantages.
  • Jean-Pierre HÉRIS Il y a 3 années, 4 mois

    Ttès beau résumé sur l'amour du couple, je dois dire que j'apprécie énormément ce témoignage ayant maintenant 64 ans de mariage et je puis vous dire que d'un côté comme de l'autre et malgré actuellement ma femme qui est handicapée je puis vous garantir que cela ne changera en rien notre comportement. Avec l'aide de Dieu et de son amour pour nous nous parvenons à tenir bon dans nos difficultés et surtout de mon âge, que notre Seigneur soit loué pour l'aide qu'il nous apporte dans notre lutte de chaque jour AMEN
  • Afficher tous les 15 commentaires