Devenir l'amie de son mari N°27

Devenir l'amie de son mari N°27

Des solutions pour la maison divisée (suite)

Hélène réfléchit sur sa propre attitude : lorsque Luc rentre tard le samedi soir, elle lui fait une scène terrible. Le lendemain, elle le punit en le boudant ou en l’accablant de reproches et, bien sûr, elle refuse toute relation conjugale. La situation ne fait qu’empirer. Sans s’en être rendue compte, elle a fait le jeu de l’ennemi : Luc fuit le domicile conjugal.

Maintenant elle réalise que son combat ne se situe pas à un niveau humain (contre son mari) mais contre des Puissances, les Pouvoirs de ce monde des ténèbres. (Ephésiens 6:12) La victoire est cependant possible car le Seigneur qui vit en elle est bien plus puissant que les forces du mal qui agissent dans le coeur de son mari. Ainsi éclairée, elle reprend courage et s’engage dans le combat. La situation reste chaotique, mais elle persévère et surmonte le mal par le bien. Lorsqu’il rentre tard... plus de scènes, elle reste tranquille et, dans le secret de son cœur, redouble de prières pour lui.

Son engagement dans le jeûne et la prière lui donne le courage d’adopter elle aussi un nouveau comportement: «Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, mais tu haïras ton ennemi. Mais moi je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent.» (Matthieu 5 :43-45). Cet amour inconditionnel est une perspective radicalement nouvelle. Sans Dieu, c’est impossible à vivre, mais avec son aide, c’est souverain pour abattre les murs de division.

Comme la plupart des jeunes convertis, Hélène avait multiplié les réunions chrétiennes sans se rendre compte des bouleversements familiaux, et conjugaux que ses absences répétées entraînaient. Pour son mari, l’église était devenue une menace : elle lui volait son épouse. Il avait réagi en interdisant à sa femme toutes réunions chrétiennes. De plus, il était irrité par les leçons moralisantes que son épouse ne cessait de lui prodiguer. Cette attitude de reproche permanent l’avait tellement exaspéré qu’il s’était mis à sortir et à boire plus que de raison pour bien montrer qu’il était libre !

Mais Hélène changea de tactique : Son arme secrète fut le service ... Un langage d’amour silencieux qui le rejoindrait. Après tout, l’apôtre Pierre ne dit-il pas que l’on peut gagner son conjoint sans paroles, rien que par la conduite en ayant une attitude respectueuse et pure ? (1 Pierre 3 :1-2) Le soin qu’elle apporta à la tenue de sa maison, à ses repas ouvrit les yeux de son mari. Il réalisa qu’il était toujours aimé. Elle commença à voir un changement, il l’autorisa même à aller à l’église une fois par semaine. La situation ne s’améliora pas du jour au lendemain, mais, petit à petit, il s’ouvrit à l’action de Dieu, et quelques années plus tard, il se convertit.

La majeure partie d’un iceberg est immergée, cachée des regards ... De même la conquête ou la reconquête de notre mari reste discrète : cela se passe dans la prière. Mais la pointe visible de l’iceberg est toute pratique : c’est la beauté, le service, un caractère aimant, qui font la différence et sont le fruit de cette partie cachée de notre vie. La force de cette attitude plonge ses racines en Dieu et non dans la multitude des réunions chrétiennes. Celle-ci sont certes un apport de vitamines, mais elles doivent être soigneusement dosées afin de ne pas détruire l’équilibre du couple. Si elles prennent une trop grande place dans l’emploi du temps familial, elles peuvent provoquer un réel blocage chez le conjoint non-converti.

Dieu saura nous inspirer pour bénir notre époux. «Donnez et il vous sera donné». Les mathématiques de Dieu sont étonnantes. Elles n’ont rien d’un froid calcul, en vivant à leur écoute, on devient un témoin percutant, rempli d’amour et de sagesse.

Mise en page de Marianne Dubois


Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

17 commentaires