Devenir l'amie de son mari N°29

Devenir l'amie de son mari N°29
Etre libre pour libérer !

La victoire intérieure doit précéder le combat.


Examinons plus attentivement l'aventure d'Esther. Confrontée à de sombres menaces, elle se doit de réagir. Des nuages noirs se sont amoncelés à cause de la sinistre influence du premier ministre, Haman, homme ambitieux et cruel. Par décret, tous doivent désormais fléchir le genou devant lui. Tous ? C'est mal connaître Mardochée qui ne se prosterne que devant son Dieu. Haman prend si mal la chose qu'il résolut de le faire exécuter ainsi que tous ceux de sa race. Par ruse, il fait signer au roi une loi qui condamne le peuple juif à l'extermination.

Sitôt informé, Mardochée en fait parvenir une copie à la reine, la pressant d’aller trouver le roi pour lui demander grâce. Mais Esther hésite, sans convocation officielle, elle sait qu’elle risque la peine de mort si le roi ne l’accueille pas favorablement. Et voici un mois qu'elle n'a plus vu son mari... La concurrence entre coépouses est impitoyable.

Mardochée insiste : « Ne t'imagine pas que tu échapperas seule d'entre tous les Juifs, parce que tu es dans la maison du roi; car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d'autre part pour les Juifs... Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? » (Esther 4:13-14). Convaincue, la jeune reine cède aux instances de son père adoptif. Il est évident que le combat la dépasse. Ce n'est pas contre la chair ou le sang qu'elle va se battre, mais contre le prince des ténèbres qui manœuvre dans l'ombre pour égorger et détruire. Aussi demande-t- elle aux Juifs de la capitale de s'unir à elle, dans un jeûne de trois jours.

En priant, elle découvre que son premier ennemi est tapi au fond d'elle-même : c’est la peur, qui l'empêche de se battre. Lutter contre ses craintes semble insurmontable ! Que faire ? Dans l’adoration, Esther reçoit une nouvelle révélation de qui est Dieu. Sa puissance et son amour infinis balaient toute crainte de l'homme. Dieu fait grâce à ceux qui le cherchent. (Jacques 4-6)

Les problèmes que je dois affronter ne sont peut-être pas du même ordre, mais la victoire intérieure doit précéder le combat :

- Jalousie qui déforme la réalité ?
- Amertume qui aveugle ?
- Désespoir qui détruit toutes attentes ?
- Pitié de soi qui sape la confiance en Dieu ?

Où est l’obstacle ? Si des habitudes ou des faiblesses malsaines empoisonnent ma vie, je dois les dépouiller de toute fausse excuse et accepter qu’elles soient mises à nu. Le bras de Dieu n'est pas trop court pour me sauver, ni son oreille trop dure pour m’entendre, il m’aime tendrement. Je ne vais pas laisser le péché mettre une séparation entre lui et moi (Esaïe 59:1-3). En le laissant sonder mon coeur, je pourrai lui confesser colères, orgueil, amertume et tout péché secret, s’il en est.


Purifié, lavé par le sang de l'Agneau,
j’affronterai alors joyeusement l'adversaire.


Mise en page de Marianne Dubois

Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site :
www.carlobrugnoli.net

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • mdfbess69 Il y a 8 années, 7 mois

    La victoire intérieure doit précéder le combat! Combien cette vérité est puissante pour nous chrétien! Merci pour ce beau message.
  • ronath Il y a 8 années, 8 mois

    Merci Michèle pour cet enseignement riche et indispensable. Je suis content parce que Esther a su choisir l'arme utile et adaptée au combat. Ce que nous ne savons souvent pas faire. Que Dieu m'aide qu'à chaque combat je sache utliser l'armée appropriée, adaptée à ce type de combat afin que je sois plus-que-vainquer.
  • patifrancd Il y a 8 années, 8 mois

    Oui! Les enfants de Dieu doivent encore et toujours combattre pour la survie. Le combat est contre les puissances des ténèbres qui utilisent différents moyens. Seigneur, aide-nous à nous dépouiller de toute entrave en nous-mêmes pour mener victorieusement ce combat. Que la victoire soit entièrement pour Ta GLOIRE, AMEN!
  • Afficher tous les 7 commentaires