Divorcée : le regard des autres, impact dans ma vie!

Divorcée : le regard des autres, impact dans ma vie!
Sans son peuple Dieu ne pouvait me guérir complètement, mais je devais d'abord me réconcilier avec Lui.....


... personne, depuis longtemps, ne m'a invitée à manger ou même à boire un café...
... il/elle a semblé faire un détour pour ne pas me croiser...
... par son regard je me sens jugée, condamnée....
... il/elle me dit ne pas avoir le temps de me parler, mais je sens bien que c'est un prétexte car il/elle n'a rien à me dire...

... j'aimerais être " invisible ", qu'on m'oublie...
... j'avais pas envie d'être avec eux, alors j'ai prétexté mille choses à faire...
... j'ai pris ces gens " de haut " pour ne pas risquer d'être jugée...
... j'ai adopté une " façade de bien-être " de crainte d'être accusée de toujours me plaindre...

Toutes ces situations, ces sentiments, je les ai vécu... bien trop souvent, bien trop longtemps...
Le vide s'est fait autour de moi, et j'ai fait le vide autour de moi, pendant plusieurs années pendant et après mon divorce.
Le divorce gène les autres même s'il semble être " entré dans les moeurs ".
Le divorce fait peur, comme s'il était contagieux !

Mal à l'aise parmi les couples, qui ne me semblaient parler que de leur vie à deux, ou pire encore, me sentant " surveillée " comme si je risquais de voler un époux...

Plainte par certains, qui en même temps, me faisaient me sentir brebis galeuse, ou malade irrécupérable...
Jugée par d'autres, qui ne faisaient qu'accentuer mes doutes, mes espoirs déçus, mon sentiment de culpabilité déjà trop pesant, ma honte de me sentir soulagée de toutes mes souffrances passées...

Par tous les regards sur moi, curieux, de pitié, de désapprobation, j'étais mise à l'écart, silencieusement condamnée.
Alors je me suis " blindée ", carapaçonnée, j'ai coupé les ponts avec tout et tous, en fuyant ailleurs, pour tenter d'être à nouveau simplement une personne parmi d'autres.
Mais j'avais emmené avec moi cette apparence forte, solide, sûre de moi, alors qu'en dessous j'étais seule, craintive, honteuse, pleine d'amertume, portant des blessures profondes et encore à vif.

Des années de solitude, de questions. Des années de douleurs face à ma souffrance et à celle de mes enfants. Des années de misère, de galères pour réussir à survivre.

Le seul à qui j'ai su me confier pendant ces années a été Dieu mon Père, Jésus mon ami.
Et encore ! Il m'a d'abord fallu du temps pour me réconcilier avec lui. Du temps pour comprendre que, même s'il ne cautionne pas le divorce, il pouvait comprendre mes circonstances et surtout ne me retirait pas son amour pour autant. Du temps pour faire le point de mes colères envers lui et de mes espoirs déçus, pour comprendre qu'il ne peut guérir un coeur qui ne le cherche pas.
Du temps pour faire le tri dans mes culpabilités afin de n'en prendre que ma part et pouvoir alors reconnaître et confesser mes lacunes.

Et vis à vis des autres, du temps pour me laisser à nouveau " approcher " sans sortir mes " griffes ". Du temps pour retrouver assez de paix afin de pouvoir en parler, de ne plus déformer les actes et propos de ceux qui ne voulaient que m'entourer, me consoler.
Peu à peu je me suis à nouveau sentie " chez moi ", entre autre dans la famille de Dieu, créant des relations nouvelles avec les autres. Leur présence, leur écoute, leur affection, ont alors pu participer à la guérison de mes blessures.
Car sans  " son peuple " Dieu ne pouvait me guérir complètement. C'est au sein de son peuple qu'il a pu (et continue à) prendre soin de moi et par là même de mes enfants.

en partenariat avec : www.famillejetaime.com

                                           

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
13 commentaires
  • Esther Jacques Il y a 8 années, 5 mois

    Sortir de nos impasses personnelles ? Dites : je rejette tout fardeau et le péché car il est écrit : "rejetant tout fardeau et..., courrons ds la carrière qui ns est offerte". La bible dit aussi : "Rendez-grâces à Dieu EN TTES CHOSES : C'EST LA VOLONTE DE DIEU A VOTRE EGARD" 2 thes 5.22. Dites merci aussi souvent que vous le pouvez pour avoir été une bêtasse, une ignorante, une imbécile, l'innocente du village et que sais-je ? Dieu, lui, sait tt de vs et il vs aime comme vs êtes. Alors, comme le dit jacques : "faites de toutes vos épreuves, un sujet de joie parfaite". Ces derniers temps, je disais à Dieu combien j'étais une ratée, j'avais rien valu dans l'œuvre de Dieu de l'église partout où j'étais allée. Mais une forte pensée me vint : rends-donc grâce pour tout ce que tu as vécu. réjouis toi de ne pas avoir eu un papa pour mieux te structurer etc... Et je me suis réjouie pour tout cela et la paix est revenue : Dieu m'aime suffisamment pour m'avoir fait cheminer bizarrement afin de voir aussi les désastres d'une humanité mal vécue, mal structurée, mal aimée, etc... Ainsi, je peux m'humilier et jamais me sentir mieux qu'autrui : je suis obligée de rester humble car je suis mise à nue, je suis découverte, il n'y a plus rien à cacher : Dieu et son peuple ont tout vu de moi, que "sans moi vous ne pouvez rien faire". Par conséq., ma nouveauté de vie est de tout faire ds la grâce de Dieu. Rappelons nous que la grâce n'agit que ds la faiblesse et que Jésus dit : "je suis venu pour les malades. Ce sont les malades qui ont besoin de médecins : je ne suis pas venu appeler des justes mais des pêcheurs". Prions pour les autorités des églises : qu'elles puissent accepter pour les camps de travail (pdt les temps de colo etc) les familles ou divorcés ou "irréligieux" pour les faire évoluer au sein des églises de Dieu afin de gouter à la bonté de Dieu et d'être ainsi menés en repentance. "C'est la bonté de Dieu qui ns mène à la repentance". Comment les gens "malfamés" pourraient gouter à la bonté de Dieu sans évoluer pdt un certain tps, parmi les siens. Nous avons ts besoin de repères.
    • Esther Jacques Il y a 9 mois, 4 semaines

      Bonjour bormikala : 3 choses sont à faire pour être victorieux en tout.. 1) rendez grâces en tout et pour tout, 2) parlez, confessez votre position en christ, en parlant fruit de l'esprit, en parlant la parole, 3) passer bcp de temps à la lecture et réflexion de la parole de dieu. Rendez la liberté à vous même et aux autres en remerciant le seigneur pour la grâce de la vie et alors que vous avez demandé pardon au seigneur d'avoir enfreint les lois spirituelles d'obéissance à dieu, dites :"je te loue jésus de m'avoir pardonne et je me pardonne. Par la foi, je suis libéré et je confesse que je rend libre les autres." le pêche n'aura aucun pouvoir sur vous, car celui qui est né de dieu se garde et le malin ne le touche pas".... Parlez, chantez au sujet du saint esprit et soyez patients avec vous meme..laissez la parole agir en vous et vous reconstruire. Consacrez votre vie au seigneur comme bouquet final et vous serez surpris de voir votre victoire et l' intervention divine en tout temps.. Amen. Gloire à dieu. Dieu vous conduira dans une vie nouvelle avec lui et les autres. Soyez béni par le nom de jesus.
    • borminkala Il y a 9 mois, 4 semaines

      Bonjour Mme j’aimerais bénéficier de votre expérience pour une situation similaire que je vis. Modifié il y a 9 mois, 4 semaines
  • Régine Zonzon Il y a 10 années, 11 mois

    Bien vrai ton témoignage, au point même que la culpabilité à voulu me faire oublié les raisons pour lesquels j'avais pesé et pris enfin la décision de divorcer. A la demande de mes enfants, j'ai essayé de renouer une relation avec leur père, min ex-mari. mais au bout de deux mois malgré que l'on ne vivait sous le même toit j'ai recommencé à tomber dans la dépression. J'ai voulu par peur de rester seule, cela fait si longtemps que je suis seule. Mais aujourd'hui pas à n'importe quel prix. Je ne veux plus avoir honte d'être une divorcée. Dieu seul connais mes raisons. Et mettre à profit ce temps de célibat, en approfondissant ma relation avec Dieu, en le laissant me guérir d'abord de toutes ses blessures que renferme mon âme et attendre cette personne qui croisera mon chemin pour être de témoignage de la grâce de Dieu. soyez bénis et que l'Amour de Dieu puisse nous consoler et combler
  • Lynn Marcelle Il y a 11 années, 10 mois

    Merci pour ce témoignage!! J'ai expérimenté une autre dimension de l'amour de Dieu dans cet épreuve. La paix qu'il me donne pour moi c'est un miracle!!!! Ah il est l'unique vrai Consolateur des coeurs brisés, il est le Vrai Reconfort, il est l'Ami fidèle, il est invisible, mais présent, je repose ma tête sur ses épaules et je ressens comme un baume qui pense mon coeur blessé et à chaque instant, j'entends sa voix me chuchotter dans mon oreille "ma fille je suis là, ne promène pas des regards inquiets, ne te culpabilise pas car j'ai tout pris à la croix de Golgotha, ne condamne personne, aime tout le monde et prie pour ceux qui t'ont fait du tord, car ils ont besoin eux aussi du salut, ....." Jesus-Chrit est l'Ami Fidèle, dans le divorce comme dans toutes les épreuves. Soyez bénis (es)
  • Afficher tous les 13 commentaires