Enseigner les enfants

Enseigner les enfants
" On lui apportait aussi les tout jeunes enfants, pour qu’il les touche ; en voyant cela, les disciples reprenaient ceux qui les apportaient. Mais Jésus appela à lui les enfants et dit : laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est à ceux qui sont comme eux " Luc 18.15-16

" Ceux qui sont dans la chair ne peuvent pas plaire à Dieu " Romains 8.8

Un évangéliste fut un jour pris à partie par un homme qui ne pensait pas que ce fut une bonne chose " d’influencer " les enfants durant leur jeune âge par des écoles du dimanche ou une instruction biblique familiale. Selon lui, l’enfant ne devrait pas être influencé, mais laissé libre de former lui-même progressivement sa propre vision des choses.

Le prédicateur ne répondit pas, mais un peu plus tard, il invita son contradicteur à venir voir son jardin. Il le fit pénétrer dans un enclos où toutes sortes de mauvaises herbes poussaient à profusion. " Mais ce n’est pas un jardin, s’écria l’invité, il n’y a que des mauvaises herbes ! Eh bien, voyez-vous, répondit son propriétaire, je ne veux en aucune manière influencer la liberté de mon jardin ; je lui laisse toute opportunité pour se développer à sa guise, et pour produire les fruits qu’il choisit ".

Tel est l’homme par nature. Dans la perspective de Dieu, il ne peut produire que des mauvaises herbes, parce qu’à la racine, il n’est pas bon, mais mauvais : " l’imagination des pensées de son cœur n’est que méchanceté en tout temps " Gen 6.5. N’est-il pas alors absolument nécessaire d’enseigner très tôt aux enfants qu’ils sont tels, incurables, et qu’ils ont absolument besoin du Sauveur ? Laisser les enfants dans l’ignorance, c’est aussi criminel que de les laisser jouer au bord d’un précipice !

De plus, il est important que l’enfant se décide le plus tôt possible pour le Seigneur Jésus, car plus il grandit et rejette l’offre du salut qui lui est présentée, plus son cœur s’endurcit à l’égard de l’invitation de Jésus : " venez à moi ".

Quelle responsabilité solennelle de laisser son enfant inattentif et indifférent face au choix grave qui est devant lui et qui engage l’éternité : la vie ou la mort, et face à l’exhortation précise de Dieu : " choisis la vie, afin que tu vives " Deut.30.19

Extrait de la revue " Plaire au Seigneur "



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • Nathalielove Il y a 9 années, 9 mois

    Merci ma soeur tu as bien raison c'est vraiment important pour les enfants qui connaisse Dieu jeune.Je suis contente que Dieu ma appeller durant mes enfants sont jeune comme ca c'est plus facile pour moi de les ammeners a l'eglise que si Dieu m'aurais appeller durant que mes enfants serait adolescent merci pour tout papa.
  • chamard Il y a 9 années, 9 mois

    Combien cela est vrai pour chacun d'entre-nous ,lisant ce texte cela me fais penser au livre des proverbes qui dit; je cite enseigne ces choses à l'enfant car plus tard il ne s'en détournera pas.Lorsque j'étais plus jeune j'avais dis à mon pére DIEU ne peut rien pour moi ) je n'avais que 17 ans . C'est en1968 que le seigneur m'as interpellé, depuis jamais je ne l'ai regrettés.LE SEIGNEUR reste fidéle et digne de toute confiance.qdvb ;
  • geogui Il y a 9 années, 9 mois

    Je suis complètement de votre avis,mon frère!Malheureusement,nous constatons que trop souvent,des chrétiens négligent d'exercer cette responsabilité qui leur incombe vis à vis de leurs enfants.
  • Afficher tous les 6 commentaires