Est-ce que Christ peut devenir mon ami ?

Est-ce que Christ peut devenir mon ami ?

Un ami aime en tout temps et dans le malheur, il se montre un frère (Proverbes 17.17)

Aujourd’hui une des choses les plus difficile à trouver sur la route de la vie, sont des amis, des véritables amis. L’amitié a fait couler beaucoup d’encre en ce qu’elle est, pourtant peu de personne semble vivre une réelle amitié. Jalousé par certains, envié par d’autre, l’amitié est comme une chasse au trésor, comme un bien précieux difficile à trouver. Aujourd’hui dans nos temps modernes l’amitié est une monnaie rare qui n’est pourtant pas coté en bourse. Sur la surface de la terre, les histoires d’amitiés brisées, sont plus nombreuses que celles qui réussirent. Nous avons beaucoup de connaissance dans les découvertes scientifiques, les progrès technologiques que nous apporta la science. Mais nous avons peu d’avancée sur « le développement durable » d’amitiés véritable. En tant que pasteur, je suis toujours interloqué de rencontrer une personne qui fréquente une paroisse depuis des années, et qui me dit « pasteur je n’ai pas d’amis ici ». Comment est ce possible ?

L’amitié restera toujours une arme efficace contre l’ennemie de nôtre âme. L’ennemie tremble devant une bande de copain, qui s’unissent envers et contre tout, dans un projet qui vient de Dieu. La plus part du temps, elle négligée dans le peuple de Dieu. Nous avons enseigné, prêcher, expliquer la foi, la prière, la sanctification, la sainteté, la persévérance et bien d’autres sujets encore, mais si peu sur l’amitié véritable. Résultat, nous avons très peu d’amis dans notre entourage. Nous avons beaucoup de « connaissances » , des personnes de notre entourage à qui nous offrons de l’information routinière, mais celle ci, reste la plus part du temps superficielle.

Pourquoi l’amitié est difficile à bâtir ?

Premièrement : « l’amitié nous sort de notre zone de confort »

Nous permettons à un autre, à un ami de venir voir le fond de nous même, qui parfois n’est pas toujours beau à découvrir. Nous montrons notre véritable visage, dans une société ou pour survivre la règle à ne pas déroger, est de faire tomber notre masque. Pourtant, un ami est celui qui connaît le bon comme le mauvais, et qui malgré tout ce qu’il surprend de nous, décide de rester à nos cotés.
Jonh Mac Donald disait que « Les amitiés, comme les mariages, dépendent de la faculté de pardonner l'impardonnable » .
Je dirais qu’un des caractéristiques particulières d’un ami, s’incarne dans le fait qu’il traverse tous les moments de notre vie, fussent-ils bons comme horribles. Il est à nos cotés, comme un compagnon de vie, qui semble ne point se lassé, ni nous mépriser, mais il demeure invariablement une oreille attentive, une épaule sur laquelle je peux déchargé mon cœur quand il est écrasant. Et curieusement, dans les moments d’euphorie, mon ami se réjouit de mes exploits, ma joie est la sienne, et dans les moments de tristesse il sèche mes larmes avec les siennes. Il semble que la tristesse qui m’accable le touche pareillement. Sous le ciel de difficulté que je traverse, il me tient la main et reste avec moi. Un ami est quelqu'un qui est un miroir, capable de nous reprendre avec douceur. Dieu manifeste son amour au travers de nos amis. Nos faiblesses personnelles dont nous rougissons, celle là mêmes que nous essayons de nous masquer sans cesse, quand un ami les découvre, il nous juge pas, il nous pardonne et deviens une aide vers le changement. Un ami devient une ombre qui cache nos échecs qui pourrait nous discréditer.



Deuxièmement : « Une amitié véritable coûte cher »

Comment ? Et bien, vous allez recevoir d’un ami, toute la mesure que serez prêt à offrir. Vous recevrez du temps, de l’écoute, de la générosité, dans la mesure ou vous serez prêt à en donner. L’amitié est un investissement pour la vie. Aujourd’hui vous offrez toute ce que vous pouvez fournir, demain il sera là disposé à en faire autant pour vous. Beaucoup de personnes n’ont pas d’amis car ils agissent comme des consommateurs. Tout différencie une amitié véritable et une séance de cinéma, a la fin de laquelle, on jette son ticket d’entrée, la boite de popcorn, la canette de notre boisson préféré, le pot de la glace à la vanille, et on oublie le film que nous avons visionné. Une amitié nécessite que l’on s’intéresse fortement à l’autre, que l’on retienne des éléments essentiels de sa vie, que son monde devienne le nôtre. Si vous êtes prêt a agir ainsi, peut être allez vous découvrir un ami.

Troisièmement : « Il faut du temps pour bâtir une amitié profonde ».

Après plusieurs années passées sur la route de la vie que, ceux qui sont encore là, sont vos amis véritables. Vous ne pourrez jamais avoir une amitié réelle avec une personne, sans avoir pris du temps avec elle. L’apôtre Paul le savait quand il dit à son héritier spirituel :
« A Thimoté son enfant dans la foi, il lui dira « Viens au plus tôt vers moi ; car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique ; Crescens est allé en Galatie, Tite en Dalmatie. Luc seul est avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le ministère. J’ai envoyé Tychique à Éphèse. Quand tu viendras, apporte le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpus, et les livres, surtout les parchemins. Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal.» Thim4.9

Comme une vielle photo jauni par les années, l’apôtre Paul enlève la poussière et nous présente les uns après les autres au long de ses épitres, « les copains d’avant…», un peu comme la photo du groupe de sa « promotion ». Il aligne ceux qui ont traversés les multiples intempéries du ministère. Tychique un compagnon avec un cœur de serviteur. Luc, Marc, Onésime qui est décrit «comme le frère fidèle et bien aimé ». Aristraque, «Mon compagnon de captivité ». Silas une nuit mémorable dans une prison Actes 16. Tant de souvenirs, tant d’épreuve passé ensemble. Et il y a aussi les amis qui l’ont abandonné comme Demas. 2 Timothée 4.9, ou encore « celui qui m’a fait beaucoup de mal» Alexandre le forgeron. Tous ces nombreux, ont été des personnes qui ont été le centre d’intérêt, et d’écoute de l’apôtre intrépide. Certains n’ont pas été toujours d’accord avec lui, mais rien ne fut enlevé à l’estime et le respect mutuel entre eux.

Quatrièmement :
« Faites le deuil des amitiés vous n’aurez jamais, pour découvrir celle qui vous sont destinés»

En général, la personne que l’on souhaiterait devenir l’ami proche, est souvent quelqu'un de plus doué, talentueux que nous, avec des qualités exceptionnelles que nous aimerions avoir nous même. Mais il est possible que le « candidat convoité » ne soit pas disposé à démarrer une amitié. Ainsi nous pouvons souffrir d’une espérance qui ne verra jamais le jour. Il faut l’accepter et continuer.
Pour ne pas le citer encore, mais les écrits Paulinien ne présente pas une amitié entre lui et Pierre, ou encore avec Apollos, Jean. Il peut y avoir une appréciation mutuelle dans le ministère, comme soldat de la même armée, poursuivi le même but, mais l’amitié est quelque chose qui se gagne.




L’Exemple parfait :

Le Christ personnifie tout ce que nous pourrions attendre d’un ami. A la douce lueur du feu, ce fameux soir, dans ce dernier repas de la Pâques, l’agneau pascal sortis du four ou herbes amères et pains sans levain jonchent la table, dans ces dernières heures, Jésus dira ces mots qui résonneront dans les siècles avenirs ; « Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis » Jean 15.8. Durant les trois dernières années, les disciples ont étaient des serviteurs fidèles. Mais ce soir là, s’était différent. Jésus le maître de l’univers s’abaissa, pour devenir l’ami d’hommes faibles, humains, imparfaits. Il connaissait les défauts de Pierre, l’incrédulité de Thomas, le cœur tortueux de Judas, et pourtant il les aima jusqu'au bout. Peut être ce soir là se sont-ils rappeler avec nostalgie, le miracle des pains et des poissons, devant la foule de cinq milles personnes affamés, ou encore la tempête ou chacun penser mourir ? Quels furent les souvenirs enfouis qu’ils déterrèrent ensemble ce soir là ?
Mais les paroles de Jésus raisonnent encore aujourd’hui « Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis. ». Le Seigneur fait de nous ses amis car il nous confie tout ; il nous confie sa personne, sa parole a proclamer aux extrémités de la terre. Il nous fait participer également à sa conscience en ce qui concerne la misère du péché, Il dépose la clé du Salut entre nos mains pour rouvrir la porte vers la maison du Père, annoncer le salut aux milliards d’âmes qui peuple la planète bleu.

A ces hommes imparfaits, Jésus a confié son œuvre. « Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis. » A moi aujourd’hui, qui suis serviteur de Christ, j’ai l’appel de devenir « ami de Jésus Christ ». Jésus désir être mon ami, un confident dans la difficulté, un miroir dans les imperfections de mon caractère, une aide dans le désespoir.
Jésus désir développer une amitié si complice, quand nous pensons et agissons comme lui le ferait. Aristoste disait que « L'amitié est une âme en deux corps », Paul dira « Si l’Esprit qui ressuscita Christ habite en vous, celui ci rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous ». Rom 8.12. Comprenez vous ? Jésus veut cette amitié. Elle est la finalité et la poursuite de toute une vie. Jésus « l’ami parfait » dira " qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis." Jn 15.13.

Ainsi sur son exemple, offrez lui votre vie tout entière, et votre amitié.

Si j’ai pus écrire ces lignes, s’est parce que j’ai des amis qui m’ont appris toutes ces choses. Ils incarnent pour moi, un cadeau du ciel, et sont pour ma vie personnelle, une représentation de l’amour de Dieu. Ils sont là dans mon cœur, proche de moi, mais celui que j’aime le plus d’entre tous, et qui se différencie de beaucoup, celui qui connaît tout de moi, et qui malgré tout m’accepte en sa présence, s’est Jésus lui même.

Saint Augustin disait : « En aimant ce qui n’étais pas aimable, il m’a rendu digne d’être aimé ».


Sur ces lignes, devenez « ami avec Dieu ».



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires
  • jeanmarie19 Il y a 7 années, 3 mois

    L'amitié vrai est rare mais elle existe dans la vie présente, je le sais. "Donner sa vie pour ceux qu'on aime est très fort le Seigneur l'a fait pour nous sauver du péché. "Un tel idéal aboutit logiquement au sacrifice de soi. Très lucide M.L.KING savait que le sacrifice suprême pourrait lui être demandé. Sa mort violente ne fut pas un échec, mais un aboutissement, une offrande de soi pour la cause d'un amour fraternel".Ceci dit, personne ne s'étonnera qu'un prêtre catholique ait entrepris de traduire les sermons d'un pasteur baptiste et l'ait fait en se sentant en pleine communion d'esprit et de coeur avec lui. La fraternité dans le Christ est plus profonde que les séparations ecclésiastiques. Il n'y a plus que le message d'un chrétien à d'autres chrétiens et à tous les hommes de bonne volonté. Jean Bruls
  • Lisiane Randi Il y a 7 années, 7 mois

    Il est très édifiant ce message! Merci Jésus car j'ai enfin compris que Toi seul est mon véritable ami, l'Ami fidèle que tout le monde désire avoir. Et puisque Tu m'offres si généreusement ton amitié, pourquoi refuserais-je??? Je T'accepte aujourd'hui comme MON AMI, MON MEILLEUR AMI. C'est étrange mais je viens de me rendre compte que je ne T'ai jamais vraiment regardé ni considéré comme tel. Mon Dieu, oui, mon Sauveur et mon Grand Frère, oui, mais jamais comme mon Ami. Aujourd'hui, je te regarde enfin comme tel, et QUEL BONHEUR!!!!!!!! Merci Seigneur! AMEN!!!
  • Vivie Yaba Il y a 10 années, 3 mois

    slt à tous évidemment qu'il ya de bons comme de mauvais amis mais il faut savoir les choisir que la grâce du Christ nous guide moi particulièrement j'aimerais en avoir un qui pourrait être mon futur mari
  • Afficher tous les 5 commentaires