Quelle attitude avoir dans la crise ?

Quelle attitude avoir dans la crise ?
1 Samuel 8
Israël se distinguait de tous les peuples du monde pour deux choses.
La première est qu’il n’avait pas de statue, ou de représentation de son Dieu.
Et la deuxième, qu’il n’avait pas de Roi.
C’est Dieu lui-même qui, par l’intermédiaire d’un prophète ou d’un juge, conduisait son peuple dans les désirs de son cœur. Nous le voyons avec Moïse, Aaron, Josué, Samuel et Gédéon.
Ces personnes furent utilisées de Dieu pour libérer Israël de l’oppresseur, conquérir, mais jamais ils ne furent des « rois ».
C’était comme ça, parce que Dieu voulait qu’il en soit ainsi.

Dans le texte ci-dessus, pour la première fois, Israël demande un Roi qui domine sur eux, suite à une situation de crise. «Te voilà devenu âgé, et tes fils ne suivent pas tes traces».
Samuel était âgé, et il a trouvé bon de confier l’administration de la justice à ses fils.
Probablement qu’il ne pouvait plus se déplacer dans tout le pays comme jadis, c’est pourquoi ses fils l’aidaient. Ils étaient les deux adjoints politiques au Ministère de la justice en Israël.
Ces hommes détenaient un grand pouvoir, à l’abri de la réputation de leur père, en position d’autorité, par leur fonction de juges administratifs pour les affaires du peuple.
La raison de la crise est qu’ils étaient corrompus, véreux, malhonnêtes, non équitables dans leurs jugements. C’était des personnages que l’on pouvait acheter facilement par des pots de vins, ou quelque autre avantage. Il suffisait que vous ayez un bon compte en banque, pour que lors de vos procès, vous ayez gain de cause.

Quels sont nos choix devant une crise ?
Israël avait un réel problème et une crise diplomatique importante.
Voyez-vous mes amis, le problème n’est jamais vraiment le problème.
Le réel problème est notre réaction et la décision que nous allons prendre face à ce problème.
En l’occurrence les responsables ont décidé de traiter à «leur manière» la situation, et non pas celle de Dieu. Cela est devenu un réel problème qui perdurera dans toute l’histoire d’Israël.
Comprenez bien-aimés, je ne suis pas sans savoir que nous pouvons avoir des problèmes sérieux, une crise difficile, et des situations dramatiques dans nos vies, auxquels nous devons absolument faire face! Cependant, lors de cette crise, nous pouvons choisir cette occasion comme prétexte, pour accomplir les desseins de notre cœur, ou réellement chercher «ce que Dieu ferait à ma place »?

Je pense que Dieu avait une solution pour traiter la crise, mais certainement pas celle qu’ils avaient choisi. Dieu veut résoudre nos problèmes, mais jamais de la même façon que nous.
Savez-vous pourquoi? Parce qu’il a toujours des éléments en mains, que nous n’avons pas.
Ainsi, nous nous débattons avec notre situation, tandis que Lui connaît la fin de l’histoire, est c’est en fonction de la fin de l’histoire qu’il nous conduit vers la solution.
Dieu nous fait aborder la situation comme des vainqueurs, tandis que nous, nous commençons la situation pour essayer, si possible, de tenter de la vaincre.

Les responsables du peuple n’ont pas trouvé bon de demander l’avis de Dieu quant à cette crise, ils ont décidé eux-mêmes ce qui semblait bon à faire en de pareilles circonstances.
Ils demandèrent un roi, comme les autres nations. Israël s’est comporté comme un adolescent qui désire la même bicyclette que celle du voisin, car tout le monde a une bicyclette dans le quartier.
Dieu fut blessé et attristé devant leurs choix.
Dans cette crise, Dieu fut comme un patron qui a démarré une entreprise et qui, maintenant, est limogé, renvoyé, licencié par ses propres employés qu’il a embauchés.
Si le peuple d’Israël est ce qu’il est, c’est uniquement grâce à Dieu qui a non seulement constitué ce peuple, mais qu’il a sorti d’un esclavage difficile dont il était victime.
Si Dieu n’était pas intervenu pour ce peuple, il serait encore en train de patauger et barboter dans la boue, en train de faire des briques en Israël, sous les coups de fouet cinglant des soldats.
Dieu est à l’origine de la liberté, et de la constitution même de ce peuple.

Nous devons faire attention de ne pas choisir la mauvaise voie, préférer le mauvais choix dans une situation de crise. Qu’est-ce que cela signifie ?
Nous sommes tous confronté à des crises dans nos vies, des problèmes humains qui nous peinent affreusement. Cela est le lot quotidien de notre vie sur cette Terre.
C’est peut-être une situation difficile au travail, un déchirement dans le couple.
Cela peut être encore une personne célibataire qui souffre et qui a la tentation d’une liaison amoureuse avec une personne loin de Dieu, une crise dans l’éducation des enfants qui n’acceptent plus l’autorité des parents et qui leur rendent la vie insupportable…
Lorsque cette crise majeure survient dans notre vie, nous devons encore davantage nous tenir devant Dieu pour savoir quelle est Sa solution.
Devant la crise, nous sommes fortement tentés d’accomplir nos choix.
La pression est si forte, la douleur et la souffrance si intenses, que nous sommes prêts à faire tous les choix pour en sortir, mais quand ceux-ci ne sont pas dans la volonté de Dieu?

Et bien nous allons les regretter. Parfois, nous avons même tendance à dire à Dieu ce qu'il doit faire pour nous sortir de la situation.
Mes amis, Dieu a un plan de sortie pour chaque crise de nos vies, la question est: «l’acceptons-nous?»

«Maintenant établis sur nous un roi pour qu’il nous dirige comme cela se fait dans les autres nations.»
Lors de cette crise, Israël décida de refuser la marque de Dieu sur leurs vies, celle qui les distinguait des autres peuples, à savoir que «c’est Dieu qui nous conduit».
Depuis sa sortie d’Egypte, Dieu conduisit son peuple au désert par la nuée la journée, une colonne de feu durant la nuit. Ensuite ce fut par l’intermédiaire des prophètes que Dieu leur parlait. Dieu a toujours voulu conduire son peuple à sa manière, et de la façon dont il le souhaitait.
Mais Israël était démangé par le besoin de ressembler aux peuples voisins, d’adorer d’autres dieux, de pratiquer leurs coutumes. Dès ce moment, ce fut un nouveau pas de franchi dans leurs propres désirs qui n’étaient pas ceux de Dieu.
«Nous voulons un roi comme les autres nations», s’exclamèrent-ils.
Samuel dira plus loin: «Vous courez après des choses de néant qui sont inutiles et incapables de secourir». 1 Sam 12/21
Le peuple d'Israël était persuadé qu’un roi serait la solution à tous leurs problèmes.
Samuel voyait prophétiquement le contraire. Voici pourquoi il met en garde: «Si l’Eternel est votre Dieu, tout ira bien. Mais si vous n’écoutez pas Dieu l’Eternel, et si vous êtes rebelles à ses commandements, l’Eternel vous frappera sévèrement, ainsi que votre roi». 1 Sam 12/14

La grande tragédie de ces choix est que dans «les centaines d’années» qui ont suivi, avez vous bien lu cela? Dans les «centaines d’années qui ont suivi…» plus de 80 % des rois qui siégèrent sur Israël furent des mauvais rois.
La période des Chroniques est le balai incessant d’horreurs et de drames, dans cette succession de rois «qui firent ce qui est mal aux yeux de l’Eternel ». Cela entraîna des jugements de Dieu sur son peuple. Car le problème était qu’un roi influençait la nation tout entière. Quand celui-ci était proche de Dieu, tout allait pour le mieux du monde. Mais quand c’était le contraire, tout le peuple tombait dans l’idolâtrie. Un mauvais choix dans une période de crise a engendré des répercussions pour les centaines d’années qui ont suivi.

Quand la crise est là, de grâce attendez-vous à Dieu, ne faites rien par vous-même ça risque d’être pire.


Israël ne voulait plus que ce soit Dieu qui les conduise, mais un homme, une personne physique, une autorité.
Le peuple fit un choix qui fut terrible, lourd de conséquences pour les centaines d’années futures. Probablement l’une des plus graves erreurs de tout l’Ancien Testament.

Beaucoup de personnes aujourd’hui n’acceptent pas la conduite du Saint Esprit, mais ils veulent être dirigés dans leurs choix de vie, par une personne qui leur est chère, un(e) ami(e) aux conseils sages et raisonnables, un(e) proche qui me dit des choses agréables, et «qui, Lui ou Elle me comprend, j’ai confiance en cette personne». Toute leur vie est comme téléguidée, dirigée par une autre autorité, une autre influence, mais elle ne vient pas de Dieu.

Mes amis, votre vie est dans une crise?

Très bien, courez vers Dieu, il a une solution. Dieu désire être votre Roi, votre guide, celui qui vous conduit dans la crise.
Ch.12: Agir comme si nous n’avions pas Dieu.
Dans son discours d’adieu, Samuel leur reprocha leurs choix en disant: «Comme si l’Eternel n’était pas votre roi.» On pourrait agir comme si nous n’avions pas de Roi, alors que nous en avons Un. Toute la question est: «Vais-je reconnaître Dieu, comme Roi de ma vie?»
Israël était d’accord que l’Eternel soit leur Dieu, le Seul et Vrai Dieu de la nation que l’on adore.
Mais il ne considérait pas celui-ci comme leur Roi. Il acceptait l’idée d’adorer l’Eternel et de lui rendre un culte, mais peu être moins le fait d’être conduit et dirigé par celui que nous ne voyons pas.

Il est Seigneur, me diriez-vous, oui, mais est-il le Roi?
Est- ce que tous vos biens, vos possessions matériels sont à sa guise?
En dispose-t-il comme il le désire?


Aujourd’hui, à l’instar du peuple, nous pouvons une fois de plus, connaître, aimer l’Eternel l’unique Dieu, et qu’il soit le Roi incontesté dans notre cœur.
C’est terrible de se faire diriger par Dieu que nous ne voyons pas.
Tous les choix de ma vie sentimentale, amoureuse, professionnelle, ministérielle, décisions de vie, doivent être dirigés par Dieu, que je ne vois pas.
Mais Dieu a choisi depuis le jour de sa création, de diriger la vie de chaque personne de cette façon. La seule chose que j’ai de lui, c’est la communion du Saint Esprit et sa douce voix qui me dirige.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

29 commentaires
  • mamanlion Il y a 1 mois, 2 semaines

    L'homme trop souvent préfère pratiquer ses coutumes , plutôt que d'obéir au Seigneur . Est ce que tous nos biens , tout ce que nous nos possédons ne nous vient pas de Lui ? Est ce que c'est vraiment ce qui Lui plait ? Non , trop souvent nous choisissons ce que nous voulons et RIEN d'autre et nous agissons comme des enfants gâtés ! Et à cause de celà nous ruinons notre vie et celle de nos famille ! Avec Dieu on peut vivre tellement mieux , juste en accomplissant Sa volonté !
  • mamanlion Il y a 1 année, 5 mois

    La plupart d'entre nous , nous voulons diriger notre Vie , comme on en a envie ! Et puis quand TOUT CASSE , que plus RIEN ne va , là , on se lamente et parfois on pense à Dieu et à Lui demander Son aide ! Pourquoi ne pas remettre TOUTES CHOSES entre Ses mains ? Pourquoi ne pas le laisser agir pour nous , en notre faveur ? Ne connaît Il pas nos désirs et ce que nous espérons ? Bien sûr que oui ! Alors moi , je préfère le laisser agir en moi , pour moi , car je sais que Son choix est bien meilleurs que le mien ! Il est mon Roi , mon Créateur , mon Seigneur et je sais qu'Il m'aime !
  • SafeEyes Il y a 5 années, 5 mois

    Saint-Esprit, conduis moi vers ta Solution pour toutes les difficultés de ma vie, rends-moi réceptif à ce que tu veux me dire.Amen
  • Afficher tous les 29 commentaires