Êtes-vous dans la SALLE D’ATTENTE ?

Êtes-vous dans la SALLE D’ATTENTE ?

Psaume 130 verset 5 : J’espère en l’Eternel, mon âme espère, et j’attends sa promesse.

Attendre : Voilà une notion qui n’a pas bonne presse de nos jours ! Vous priez pour l'un de vos proches, sans résultats apparents. Vous voudriez voir une situation changer depuis longtemps ou une promesse de Dieu s’accomplir dans votre vie, mais il vous semble que Dieu est silencieux et l’attente interminable.

Attendre : C’est un verbe qui suscite surtout de l’exaspération plutôt que de la joie. Pourtant, il existe une école de patience avec Dieu, et ne croyez surtout pas que vous pourrez y échapper. Car Dieu tient, d’une manière ou d’une autre, à vous former à la patience, à l’endurance, et à la persévérance. Pour cela, il vous permettra de faire des exercices pratiques.

Car la patience ne vient pas du jour au lendemain, suite à une prière, mais c’est un véritable exercice spirituel. C’est un fruit de l’Esprit qui demande à mûrir dans votre vie et à se manifester pleinement. Le manque de patience, et la précipitation peuvent vous amener loin des projets de Dieu pour votre vie. C’est pour cette raison que votre Père Céleste prend le temps nécessaire pour former le caractère de Christ en vous (Galates 4 verset 19). Car c’est son objectif principal à votre égard.

Cependant, Dieu attend également. Cela vous surprend-il ? Il désire vous voir grandir spirituellement, pour que vous puissiez obtenir les promesses et entrer dans ses desseins. Car, Il ne vous les accordera pleinement que si vous avez atteint la maturité requise. Les temps d’attente sont alors des opportunités pour une transformation intérieure. C’est dans ces moments-là que votre confiance en Dieu est éprouvée et que vous devez vous maintenir dans une attitude d’espérance et de foi.

Êtes-vous dans la « salle d’attente » de Dieu, espérant un exaucement, une victoire ? Alors, faîtes confiance à votre Père Céleste. Car toutes choses arrivent dans votre vie, en sa saison, et Dieu dans sa sagesse ne se précipite jamais (Ecclésiaste 3 verset 11). Alors, ne vous plaignez pas, mais profitez-en plutôt pour vous exercer à la patience. Ce n’est peut-être pas très plaisant, mais cela en vaut vraiment la peine !

UNE PRIERE : Seigneur, j’accepte l’œuvre de patience que tu veux réaliser dans ma vie, car je sais qu’elle m’amènera vers la maturité en Christ et à l’accomplissement de ma destinée. AMEN.


NB : Je ne fais pas ici allusion à la maladie.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

23 commentaires