ÊTES -VOUS JALOUX ?

Un sujet très peu étudié aujourd’hui et cependant si important.
La Parole de Dieu en parle pourtant fréquemment.

1) La jalousie venant des hommes .
La définition du dictionnaire mentionne deux choses:
La première: c’est un chagrin, un dépit de voir un autre posséder un bien qu’on voudrait pour soi .
La deuxième: c’est une crainte que la personne aimée ne s’attache à un autre .

Pour la première définition, on remarque l’importance de la vue, vue qui pousse à l’envie, à la convoitise, puis, la convoitise ayant conçu, enfante le péché et le péché étant consommé produit la mort (Jacques 1/15).
D’ailleurs l’envie ne fait elle pas partie des commandements ? ( Exode 20/17 ) .

Voyons plusieurs exemples: Le premier est celui de Caïn.
Dépité de voir Dieu agréer l’offrande de son frère et non la sienne, il fut rempli de jalousie qui le conduisit à l’irritation extrême le poussant au crime. Il fut le premier fratricide !( Genèse 4/5 à 8 )  

Mais on peut remarquer une chose importante dans cet exemple car quand ce sentiment se
présente à notre porte on a toujours la possibilité de le repousser, voire de l’annihiler et,
cela par la puissance du Saint-Esprit qui est en nous.

C’est ce que Dieu tentera de faire avec Caïn: « Certainement , si tu agis bien , tu relèveras
ton visage …. et si tu agis mal, le péché se couche à ta porte ,et ses désirs se portent vers toi,
mais toi , domine sur lui .» ( Genèse 4/6-7 ) 

Quelqu’un a dit: «On ne peut pas empêcher les mouches de tournoyer au dessus de nos
têtes , mais on peut les empêcher de s’y poser.»

Autre exemple: Aaron et Marie .
Ils parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne … ils dirent: Est-ce seulement
par Moïse que l’ Eternel parle ? N’est-ce pas aussi par nous qu’ils parlent ? (Nombres 12/ 1
et 2 ).

On peut dire qu’ils furent jaloux de l’importance de Moïse et de l’influence qu’il avait,ensuite un prétexte peut être toujours trouvé...

On pourrait dire bien des choses à ce propos, mais je voudrai m’arrêter sur deux points .
Le premier: celui de parler contre un serviteur de Dieu; fatale erreur !
S’il fait mal, s’il est dans l’erreur, s’il manque en quelquechose, le Seigneur lui-même le jugera.
Ne prenons pas la place de Dieu qui a dit: « A moi la vengeance , à moi la rétribution » (Hébreux 10/
30 )
Notre rôle n’est-il pas de prier pour lui ? ( Hébreux 13/17 ) .

Que dira Dieu à Aaron et à Marie ?: « Pourquoi n’avez-vous pas craint de parler contre
mon serviteur ? » ( Nombres 12 /8 )  

Nous en connaissons les tristes et pénibles conséquences .
D’autant plus, et c’est le deuxième point, que Moïse en épousant cette femme éthiopiene avait agi ans un parfait accord ,avec les conseils cachés de Dieu, révélant à l’avance, sa pensée éternelle à savoir l’union de Christ et de l’Eglise!

C’est pendant la période de son rejet par Israël que Moïse forma cette union mystique et symbolique avec une femme païenne, comme c’est suite à sa rejection par les juifs que Jésus s’est tourné vers les païens pour y chercher une épouse, son épouse.

Voilà d’ailleurs pourquoi la colère est aussi tombée sur eux !( Matthieu 23 / 37 et 38 et 24/1 et 2 et Luc 19 /41 à 44 ) .

Autre exemple encore: Saül.
Nous remarquons que très vite la jalousie va avoir une forte emprise sur lui.
Après sa victoire sur le philistin, Saül, voyant que David plaisait à tout le peuple, même à ses serviteurs, entendant que David était plus loué que lui par les femmes de toutes les villes d’Israël, fut très irrité. Cela lui déplut et, dès cet instant, sa jalousie le poussera à lui tendre des pièges et même à essayer de le tuer en de multiples occasions .(1 Samuel 18/5 à 9 )

Nous tombons dans ce deuxième sens du mot jalousie, à savoir la crainte, la peur se voir aimer moins qu’un autre, être admiré et loué moins que lui!

Tel fut le cas içi, dès ce moment, ce fut la guerre entre eux.
Heureusement que Dieu veillait sur David ! Maintes fois sa vie fut en grand danger !

L’irritation, voir d’un mauvais œil, le harcellement et même les tentatives de meurtres, voilà jusqu’où peut conduire la jalousie ! Prenons donc garde !

Ne disons jamais que ces choses ne pourraient jamais se présenter à nous !
Que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! ( 1 Corinthiens 10/12 ) .

Mais si ces tentations survenaient, alors le verset 13 est là pour nous rassurer quant à la présence de Dieu et notre bonne volonté pour en sortir vainqueurs ! 

Je pourrai continuer ainsi sur de nombreux autres exemples tirès de la Bible comme celui des
frères de Joseph ou dans le Nouveau Testament quand les religieux manifestèrent leur jalousie envers Jésus, Paul, Etienne et d’autres !

Mais je laisse tous ces exemples à votre étude personnelle, pour en venir, maintenant à une autre jalousie .

2) La jalousie venant de Dieu
Cela peut paraître curieux, étonnant, de parler de la jalousie de Dieu.
Et pourtant, n’est-ce pas Dieu lui-même qui l’ «avoue» ? ( Exode 20/5 , Deutéronome 5/9 , 6/15 , 32/21 etc) .

Ce Dieu qui ne souffre pas que l’on rende impunément à d’autres qu’à lui le culte qui lui est dû .
Il dira par le prophète Zacharie: « je suis ému pour Sion d’une grande jalousie...» (chapitre 8 et verset 2 ).
La jalousie, qui peut être reconnue comme une passion un péché, en tout cas chez l’homme, convient-elle à Dieu?
Certains pourraient, peut-être, en être scandalisés !

Il est évident que Dieu n’est pas jaloux, ni envieux à la manière des hommes dont la jalousie est formellement condamnée .
Dieu, par Moïse, essaie de faire comprendre à son peuple que devant l’idolâtrie, il agit et il agira comme s’il était jaloux .
En fait, cette « jalousie » n’est donc autre chose que sa justice souveraine et l’aveu de son amour à leur égard .
Il les avertissait que son amour pour eux n’excluait pas, pour autant, sa justice.

Le Psaume 78 verset 58 dit littéralement: « ils l’émurent à jalousie par leurs idoles » 
Non pas que Dieu les défendait d’aimer quelqu’un d’autre que lui; d’ailleurs c’est lui
qui leur commande d’aimer père et mère, leur prochain comme eux-mêmes.

Ce qu’il ne supporte pas, c’est de les voir aimer quelqu’un autant que lui, plus que lui,
surtout après tout ce qu’il a fait pour eux !
En fait, il les prévenait que devant leur idôlatrie, c’est son amour ému, bléssé et sa justice qui réagiraient systématiquement .

Quelqu’un a dit: « ce n’est pas que Dieu perde quelquechose de son « bonheur » lorsque les hommes le lui refusent, mais c’est parce que l’idôlatrie est complètement absurde, contraire à la raison, au bon sens, à la reconnaissance, par conséquent pernicieux .»

Combien cela paraît étonnant, et c’est un euphémisme, qu’un peuple qui avait autant vu et connu de la bonté de Dieu et de la grâce de Dieu , qui avait été témoin de ses actes de puissance, de sa fidélité, de sa gloire, ait pu en venir à adorer des idoles !

D’autant plus pour nous après l’aveu de son amour envers nous dans la personne et l’œuvre de Jésus-Christ ! (Jean 3/16) .

Serions nous moins coupables si nous aimions le monde et les choses du monde autant que lui , voire plus que lui ?
Jean est très explicite à ce sujet dans sa première épitre au chapitre 2 et verset 15 à 17.

N’est-ce pas en cela qu’Eve a péché ?
Elle a convoité , n’a-t-elle pas voulu être comme des dieux ?
Peut-être un peu frustrée de n’être pas comme eux ? ( Genèse 3/5 ) .

De plus, ce qu’a convoité Eve n’était -il pas ce que symbolise le monde?
Convoitise des yeux, convoitise de la chair et orgueil de la vie ? ( 1 Jean 2 /16 ) .
Elle a aimé ces choses là plus que Dieu .

L’idôlatrie, sous quelle forme que ce soit,  est une véritable trahison, on peut dire un véritable adultère vis-à-vis de Dieu ! On ne s’étonne pas de lire cet avertissement de Paul aux Corinthiens .

Après avoir parlé de la tentation, il dira : « c’est pourquoi , mes biens aimés , fuyez l’idôlatrie » ( 1 Corinthiens 10/14 ) 

Prenons donc garde, veillons tout particulièrement sur notre cœur afin que ce péché ne vienne perturber, voire détruire notre communion, notre vie spirituelle toute entière!

Remarquons au passage, qu’envie, convoitise et jalousie sont très proches parentes !

Que seule la « jalousie » de Dieu puisse nous animer comme elle animera l’apôtre Paul.
Ne dira t-il pas vis à vis d’une église, des chrétiens de Corinthe, ces paroles:
« Supportez de ma part un peu de folie …. car je suis jaloux de vous d’une jalousie  de Dieu parce que je vous ai fiancés à un seul époux » ( 2 Corinthiens 11 /1 et 2 ) 

Alors ? Jaloux , oui , mais de quelle « jalousie » ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires