Faire taire sa chair

Faire taire sa chair

« En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit. »
Romains 8.2-4

La sagesse de Dieu n'est que folie aux yeux du monde. Notre chair, qui refuse constamment de se soumettre au Seigneur (Romains 8.7), est un fléau qui est en combat constant dans l'esprit du chrétien.

« D'où viennent les luttes, et d'où viennent les querelles parmi vous? N'est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres? Vous convoitez, et vous ne possédez pas; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas. Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.»
Jacques 4.1-4

Nous avons tendance à accuser l'ennemi dès que nous commettons un écart, mais c'est notre chair, qui est une grande amie du monde, qui attendra nos moments de faiblesse pour venir nous faire tomber. Comment s'y prend-elle ? En utilisant la faim, la soif, la colère, la convoitise, l’orgueil,... Étant né de nouveau et passé par les eaux du baptême, nous devons solliciter constamment l'aide du Saint-Esprit pour la maîtriser et nous rendre agréable à Dieu.

« Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation;
l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible. »

Matthieu 26.41

Nous avons la victoire en Jésus-Christ, s'il est allé à la croix, ce n'est pas pour nous voir succomber dès que l'ennemi ou notre chair attaque. Mais il a fait ce sacrifice pour que nous disions :

« Seigneur, je suis faible,
mais par toi je suis fort.
Par ta grâce, agis puissamment dans ma vie
et rends-moi vainqueur sur mes infirmités. »


Il agira, il ne nous laissera pas, mais nous accompagnera dans nos épreuves, nous donnera le moyen d'en sortir. N'écoutons pas nos chairs, mais prenons notre victoire au nom de Jésus.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

18 commentaires