Ne soyons pas des fouines !

Ne soyons pas des fouines !

La Bible utilise souvent le langage symbolique et les caractéristiques de certains animaux pour mettre en évidence différentes valeurs morales que nous devrions développer.
Les Écritures citent en exemple :

  • La force du buffle
  • Le courage et la vaillance du lion
  • L’élévation de l’aigle 
  • Le travail acharné de la fourmi
  • La douceur de la colombe 
  • La dépendance de la brebis vis-à-vis du berger
  • La prudence du serpent face au danger, Etc.

Mais à aucun moment, la fouine n’est prise en exemple ! 

Dans le langage familier et symbolique, la fouine désigne une personne qui aime s’occuper de ce qui ne la regarde pas. À travers cette réflexion, mon objectif n’est évidemment pas de déprécier cet animal que je trouve même très sympathique, mais de mettre en lumière les travers des comportements humains que l’on associe symboliquement à cet animal.

Au sens figuré, la « fouine » est une personne intrusive et ingérante. Avec beaucoup d'habileté, elle sait tirer les vers du nez pour récolter toutes les informations qu’elle désire obtenir.

Naturellement, lorsque nous sommes confrontés aux manigances et aux propos d’une « fouine », nous éprouvons la désagréable sensation d’être manipulés. À partir de ce moment la relation n’est plus authentique, ouverte et confiante.

Notre relation est faussée ! 

La fouine n’édifie pas, elle manipule !

La Bible nous met en garde contre ce type de comportement qui déplaît à Dieu et qui dégrade le climat de confiance qui devrait régner dans nos relations.

« Que nul de vous ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s'ingérant dans les affaires d'autrui. » (1 Pierre 4.15)

Voici quelques vérités qu’il est bon de ne pas oublier si nous voulons entretenir de saines relations :

  1. Chaque personne a un espace d’intimité que nous devons absolument respecter !
  2. La personne avec qui nous dialoguons ne doit jamais se sentir espionnée ou jugée ! 
  3. Même si nous nous intéressons aux autres pour les aider, nous ne devrions jamais nous montrer intrusifs ! 
  4. Lorsque nous prions pour une personne, nous n’avons pas besoin de tout savoir ni de connaître sa vie dans les moindres détails. Dieu la connaît et il sait comment agir pour la bénir. Dieu vous utilisera certainement comme un soutien, mais c’est toujours son Esprit qui opèrera dans le secret des profondeurs de l’âme. 
  5. Ne jamais dissocier l’amour et la vérité ! Afin que, « en disant la vérité avec amour, nous croissions à tous égards en Celui qui est le chef, Christ » (Ephésiens 4.15)

Ne soyons pas des fouines, soyons plutôt des suricates !

« Veillons les uns sur les autres avec amour. » (Hébreux 10.24)

Dieu vous bénisse tous dans vos relations et vos partages,

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires