Il y aura encore des fleurs sur ton chemin !

Il y aura encore des fleurs sur ton chemin !
  • Est-ce que je peux t'aider, Tim ?
  • Non, tu ne peux rien faire, rien. Rien !
  • En es-tu sûr ?
  • Puisque je te le dis, Arthur !
  • Cela peut te paraître déplacé mais j'ai sur le cœur de te parler de la joie...
  • Tu te moques de moi ! Tu sais très bien que c'est fini. Ma vie est foutue. Il n'y a plus rien à faire.
  • Pourtant...
  • Pourtant quoi ?
  • Dieu est toujours avec toi.
  • Peut-être, enfin je ne sais plus.
  • Cela ne dépend pas de ce que tu ressens, mais de ce qu'il est.
  • Arrête, s'il te plaît, c'est pas le moment de parler de cela.
  • Au contraire ! C'est justement le moment. C'est quand on n'a plus envie de venir à Dieu qu'on a le plus besoin de lui.
  • Tu as raison, j'ai plus envie, plus envie de rien !
  • Mais Dieu, lui, il a la volonté de te bénir.
  • Pourquoi m'a-t-il alors retiré ce que j'avais de plus cher ? Pourquoi m'a-t-il mis dans l'obscurité et les pleurs ? Dis-le moi, pourquoi ?
  • Je ne peux pas te répondre.
  • Tu vois, il n'y a pas de réponse.
  • Si, mais ce n'est pas moi qui peux te la donner.
  • Tu vas maintenant me dire que c'est Dieu qui a un plan caché et que je dois m'attendre à lui pour qu'à la fin il me bénisse, un peu comme Job. Eh bien ! Si avant j'aurais dit oui à cette vision des choses, aujourd'hui je ne peux et je ne veux pas l'accepter.
  • Donc pour toi, il ne peut plus t'arriver rien de bon.
  • Tu l'as dit !
  • Tu te trompes.
  • Non, sûrement pas ! Tu parles avec plein de théories, de belles pensées auxquelles on peut s'accrocher quand tout va bien, mais moi je souffre dans la pratique. Alors, je pense qu'on n'est pas sur un même pied pour discuter de mon malheur.
  • Je ne prétends pas te comprendre, je dis simplement que comme Job qui déclarait qu'il ne reverrait plus le bien, tu ne connais pas ce que Dieu a préparé pour toi dans l'avenir.
  • Je n'ai pas envie de le savoir ! Cela te va comme ça ! De toutes manières, tu n'en sais rien non plus. Je me trompe ?
  • Non, mais Dieu le sait et cela me suffit.
  • A moi, pas !
  • Pour l'instant, mais j'ai confiance en Dieu qui agira.
  • Il ne l'a pas fait pour éviter cette catastrophe. Pourquoi le ferait-il demain ?
  • Tu ignores ce qu'il a fait ou non et ce qu'il fait ou non encore en cet instant. Ne parle pas de choses qui te dépasse.
  • Je te retourne ton conseil. Toi aussi, ne parle pas de ce que tu ne peux pas saisir. Tu n'es pas dans la même situation que moi.
  • Je m'en rends bien compte – je ne serais d'ailleurs pas plus fort que toi – mais c'est en tant que frère en Christ et ami que j'essaie de t'apporter deux passages bibliques que le Seigneur a mis sur mon cœur. Je suis conscient que tu n'es pas en mesure, en l'état actuel, de les recevoir pleinement et que je suis incapable de te les présenter comme il le faudrait. Cependant, c'est en toute affection et sincérité que je te les laisse sur ce bout de papier. Laisse-moi terminer et après je te laisserai seul. Le premier est une affirmation de Job qui croyait à tort qu'il ne serait plus jamais heureux sur la terre, qu'il lui faudrait attendre la mort pour être soulagé de ses douleurs. Le second se trouve dans le Psaume 97 où Dieu nous dit qu'il a semé des graines de lumière et de joie sur notre chemin. Même si notre cœur est en hiver et que nous ne voyons pas encore la semence percer la terre nue, sombre et dure de notre quotidien, soyons assurés que Dieu ne nous ment pas et que malgré notre faiblesse, notre incompréhension et notre découragement, il fera éclore des fleurs dans une terre que l'on croyait morte. Aujourd'hui, tu n'es peut-être pas prêt à voir avec les yeux de la foi, à avoir envie d'une consolation au présent et d'un bonheur au futur, mais quand cela arrivera, tu te souviendras de ce petit bout de papier tendu comme une première petite lumière dans ta nuit. Tiens ! Fais-moi le plaisir de le prendre et de ne pas le jeter. Fais-le au nom de notre amitié, s'il te plaît !


Il garde les âmes de ses fidèles...
La lumière est semée pour le juste,
et la joie pour ceux dont le cœur est droit.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
11 commentaires
  • silin07 Il y a 10 années, 1 mois

    Dieu te bénisse Sébastien, cette parole me touche et je pense qu'elle a touché et touchera beaucoup de monde.Merci.
  • Lyli Il y a 11 années, 7 mois

    Merci pour ce partage ! :) juste " wow " :) Amen!
  • Sylvie Corman Il y a 12 années, 5 mois

    Sans commentaires en fait, c'est très parlant comme récit. merci tout simplement.
  • Libertybell Il y a 12 années, 5 mois

    Merci pour ces lignes et surtout pour les trois dernières lignes. Je veux croire en tes promesses Seigneur et me dire que tout se fera pour moi au temps que tu as désiré. C'est vrai c'est long mais je veux me rapeller cette phrase lue un jour "Père je ne te comprends pas mais j'ai confiance en ton Amour". Je t'aime Seigneur, je te fais confiance.
  • Marie Il y a 12 années, 5 mois

    oui Evelyne cette reponse est comme un poeme et moi aussi je vais le garder Quelle sensibilite et quelle foi;il n'y a souvent que les personnes qui ont souffert qui sont capables de parler ainsi.... sois benie mfrançoise
  • yamdjow Il y a 12 années, 5 mois

    Merci pour ce message qui repond parfaitement à la situation que je vis.Que DIEU vous bénisse encore et encore en vous inspirant des messages pour changer nos coeurs et nos pensées dans le nom de JESUS.
  • geogui Il y a 12 années, 5 mois

    Bien dit,cher ami!
  • PROMESSESTENUES Il y a 12 années, 5 mois

    Merci Seigneur pour les fleurs que tu as plantées sur mon chemin. Puissent-elles demeurer constamment épanouies.
  • lerdami Il y a 12 années, 5 mois

    Ce texte met en lumière qu’il y a toujours de l’espoir et des promesses. Mais, à mon humble avis, il démontre bien que le chrétien ne comprend pas toujours le pourquoi de ce qui lui arrive….Et il est bon qu’il le manifeste. Le ‘oui et amen’ n’est pas toujours constructif. Le livre de Job n’est-il pas aussi écrit pour signifier que, sans renier Dieu, nous pouvons exprimer notre étonnement et nous en ouvrir à des proches (peu nombreux) aptes à nous apaiser. Il ne faut pas s'accommoder du malheur et des ennuis. Il faut oser exprimer son mécontentement et sa lassitude !
  • geogui Il y a 12 années, 5 mois

    La lecture de cet extrait, nous rappelle bien l'histoire de Job.Comme lui d'ailleurs,Tim a accepté d'écouter son AMI Arthur.Le dialogue ne fut pas interrompu.Celà lui a permis de se libérer de son excès de douleur, et progressivement,le soutien d'Arthur fut accepté.La FOI de Tim reprit vie.Le "petit bout de papier"contient en lui une nouvelle ESPERANCE!
  • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 12 années, 5 mois

    Tout à fait vrai ! il y a eu, il y a, et il y aura toujours des fleurs sur notre chemin ! Les fleurs poussent, s'épanouissent, se flétrissent, meurent et....refleurissent ! Laissons-nous "refleurir", sans jamais lâcher le ruban de l'espérance que Dieu tient dans sa main, c'est le ruban de la Vie et la manifestation de son grand Amour. "DIEU EST AMOUR" !