Qui se tiendra à la brèche ?

Qui se tiendra à la brèche ?

Devant des événements qui nous dépassent, face à une actualité troublante, des voix se lèvent ici et là pour prononcer des discours que plusieurs appellent "prophéties divines". Ils se font les porte-voix de Dieu pour diffuser des paroles solennelles annonçant des jugements divins.

Posons-nous la question de savoir si nous devons prêter attention à de tels messages. Il viendra, en effet, un temps où Dieu jugera toute iniquité en commençant par ce qui est appelé "sa maison" (1 Pierre 4.17) où se trouvent des vases à déshonneur (2 Timothée 2.20-21). Et si nous n'avons pas à préférer des sermons qui nous confortent dans notre tiédeur et notre illusoire prospérité, Dieu nous dit fermement d'éprouver tout esprit pour discerner, au moyen de sa Parole et de son Esprit, s'il vient de lui (1 Jean 4.1).

D'un côté, prenons garde à ne pas nous laisser bercer par un message frelaté de réussite terrestre et de non jugement de soi venant de ceux qui endorment plus qu'ils n'éveillent (Ézéchiel 13.17-20). D'autre part, il y a le danger d'en appeler à la seule justice divine et de se faire le bras de Dieu pour frapper ! Ne tombons pas dans l'erreur du prophète Jonas qui se souciait plus de sa propre personne que de la miséricorde et du salut de Dieu envers tous.

Des prophètes comme Ésaïe, Jérémie et Ézéchiel ont bien adressés, de la part de l'Éternel, des paroles terribles annonçant les jugements à venir. Cependant, ils ne l'ont pas fait sans trembler, sans aimer le peuple de Dieu, sans souffrir, sans pleurer.

Dieu s'est choisi des serviteurs qui aimaient son peuple plus que leur propre vie.

Ainsi, Moïse a instamment intercédé en faveur du peuple qui encourait la destruction en raison de son idolâtrie. Il a intercédé alors que l'Éternel lui proposait l'immense grâce de faire de sa seule descendance une nation bénie (Exode 32.7-14). Voilà le cœur des vrais serviteurs de Dieu; ils ne regardent pas à eux mais se sacrifient pour le peuple de Dieu.

Demandons-nous si Dieu ne veut pas plutôt de tels serviteurs qui prient et intercèdent pour son peuple, de ceux qui se tiennent aux brèches pour les réparer et tenir ferme face aux assauts du Malin.

Comme les fils d'Issacar, mentionnés en 1 Chroniques 12 verset 32, sachons discerner les temps pour agir en faveur des intérêts et des rachetés du Seigneur Jésus Christ.

Bien de nos devanciers dans la foi se sont tenus aux brèches de la muraille pour restaurer, et non pour se lamenter passivement de la ruine.

Qui se tiendra aujourd'hui à la brèche pour l'amour de Dieu et de ses enfants ?

Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas; mais je n'en trouve point.
Ézéchiel 22.30

Alors tu appelleras, et l'Éternel répondra; tu crieras, et il dira : Me voici ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux, si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l'âme indigente, ta lumière se lèvera sur l'obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. L'Éternel sera toujours ton guide, il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. Les tiens rebâtiront sur d'anciennes ruines, tu relèveras des fondements antiques; on t'appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable.
Ésaïe 58.9-12

Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s'approchera pour les servir. Qu'il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s'il les trouve veillant !

Luc 12.37-38



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

6 commentaires
  • coeurdechair Il y a 2 années, 5 mois

    Merci Sébastien car ton message est vrai ; Dieu n'aime ni les tièdes, ni les passifs, Il aime ceux qui réparent, qui cherchent des solutions sans attendre que, tout cuit, ça leur tombe dans le bec. Tel Néhémie qui a reconstruit le mur de Jérusalem je veux me tenir sur la brèche, je veux être la sentinelle qui veille parce qu'alors je sais que Dieu est avec moi, que Son ange me montre le chemin.
  • tenlepelisabeth1 Il y a 5 années, 7 mois

    Merci frère , le chrétien n'a pas de repos alors qu'il est encore sur cette terre. Notre Seigneur nous forme pour le travail pour nous et aussi pour les autres, ainsi donc nous mériterons le repos quand nous serons près de Lui au ciel. Prenons donc courage. Élisabeth
  • Bougie Il y a 5 années, 7 mois

    Merci Sébastien...Soyez béni....
  • Afficher tous les 6 commentaires