Incomparable sollicitude divine

Quelle image te fais-tu de Dieu, celle d'un empêcheur de tourner en rond ? Pour toi, ressemble-t-il à un père fouettard, prêt à bondir au moindre de tes faux pas ? Il est vrai qu'il est juste et saint, mais grande aussi est sa bienveillance envers chacun des siens.

Cette semaine lisons : 2Rois 4.8-37 ; 8.1-6 ; Actes 14.16-17


David préfère tomber entre les mains de Dieu, "car ses compassions sont immenses" (2Samuel 24.14), plutôt que d'avoir affaire aux hommes. Il a expérimenté la miséricorde divine à plusieurs reprises, tout comme le personnage de notre récit.


Réponse divine à un désir non formulé

La Sunamite a de la considération pour Elisée. Après en avoir parlé avec son mari, elle réserve dans sa maison une pièce à l'homme de Dieu. Elle se donne beaucoup de peine, si bien que le prophète désire la bénir en retour, mais elle, satisfaite, ne réclame rien (2Rois 4.13). Pourtant Elisée lui annonce de la part de Dieu, qu'elle aura un fils, un an plus tard. Et cela ne manque pas d'arriver (2Rois 4.17).
Si tu n'oses même pas demander, ou estimes que l'attente a trop duré, le Seigneur connaît les désirs les plus profonds de ton cœur (Psaume 38.9). Dans sa prescience, le Tout-Puissant peut anticiper; il a les regards posés sur toi, il veut ton bien.

Secours divin dans la détresse
Puis, de manière inattendue, tout se gâte. La bénédiction tardive et inespérée se transforme en cauchemar : suite à une insolation fatale, son fils meurt. La femme de Sunem, profondément affligée exprime son désarroi (2Rois 4.28). Mais elle expérimente à nouveau la faveur de Dieu, son fils lui est rendu vivant, elle peut à nouveau le serrer dans ses bras (2Rois 4.37).
Tu peux être déstabilisée par une situation que tu ne comprends pas. Elle est l'occasion pour toi d'apprendre à mieux connaître le Seigneur. Il désire se révéler à toi tout à nouveau, comme un Père plein de tendresse, ton seul véritable réconfort dans la détresse (Psaume 46.1-3).

Concours de circonstances divin
La Sunamite et sa famille, conformément au conseil d'Elisée, iront à l'étranger pour se protéger de la famine (2Rois 8.1-2). De retour au bout de sept ans, elle se rend avec son fils chez le roi, pour que ses biens lui soient restitués. Elle tombe à pic, Guéhazi raconte justement la résurrection de son enfant (2Rois 8.5). Puis le souverain l'interroge lui-même et prend les mesures nécessaires pour qu'elle récupère son bien avec un gain supplémentaire et inopiné (2Rois 8.6).
La providence n'a cessé d'être à l'œuvre pour cette femme. De même, Dieu lui-même te prend en charge, tu n'as rien à craindre. Confie-lui tes lendemains incertains, il ne trompe jamais celui qui s'abandonne à lui (Psaume 145.8-9, 17).


Comme l'exprime le célèbre cantique : "Compte les bienfaits de Dieu, mets-les tous devant tes yeux. Tu verras, en adorant, combien le nombre en est grand".


Ma prière : Seigneur, dans ton amour, tu entends mes soupirs, mes aspirations les plus secrètes ne te sont pas cachées. Malgré les imprévus qui peuvent survenir dans ma vie, je peux te faire confiance car tu es toujours fidèle. Quelles que soient les circonstances, je peux m'appuyer sur toi, tu maîtrises pleinement la situation. Merci, mon Dieu, pour ta grande bonté envers moi.

 

Verset Clé Psaume 34.8 : "Goûtez et constatez que l’Eternel est bon ! Oui, heureux l’homme qui trouve son refuge en lui ".


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

0 commentaire