Jamais prise au dépourvu

Jamais prise au dépourvu

Connaissez-vous les Barbapapas ? C’était un dessin animé dans les années 70 avec une famille de personnages patates, qui étaient étirables dans tous les sens et pouvaient prendre n’importe quelle forme selon les besoins de la journée (échelle, clé, table…) Au moment où ils rencontraient un problème, ils disaient « Houla hup, barbatruc ! » et ils s’étiraient selon la forme voulue.  Dans ma vie d’adulte, il y a bien des occasions où j’aurais aimé pouvoir dire ce « houla hup, barba truc ! ». J’ai un peu transposé ça en prenant toujours avec moi tout un bric à brac. Mon mari dit que mon sac à main, c’est Castorama (Canadian Tire pour nos amies québécoises). On y trouve tout : couteau suisse, lampe de poche, pansements, lingettes détachantes, fil et aiguilles, allumettes, gel désinfectant, arnica,… Quand mes enfants étaient bébés, c’était pire encore !...Être prévoyante, ça peut sortir de bien des petits soucis, mieux vaut être une maman Mac Gyver !..

Dieu a tout donné pour nous équiper, pour que nous ne soyons pas prises au dépourvu dans notre vie de service pour lui. Quand on sert le Seigneur, une journée peut être pleine d’imprévus, on se retrouve confronté à des situations très diverses. Certaines personnes viennent nous parler de choses parfois surprenantes, nous confient leurs problèmes, parfois, il faut réagir vite, trouver la bonne parole. On ne peut pas dire à une personne désemparée «Ecoutez Madame, revenez me voir la semaine prochaine, j’aurai peut-être quelque chose d’intelligent à vous répondre ! ».
 C’est vrai, le Saint Esprit peut nous éclairer, nous donner la bonne parole au bon moment, mais il ne va pas piocher dans du néant, il va aller chercher dans ce que notre cœur a retenu de la Parole de Dieu. Mais encore faut-il avoir du "stock"  La vie de prière, c’est indispensable ; la louange, c’est excellent aussi ; mais la lecture et la méditation de la Parole de Dieu c’est absolument essentiel. C’est ça notre « stock ». L’apôtre Paul dit à Timothée (2 Tim 3 :15) « Demeure ferme dans ce que tu as appris (…) depuis ton enfance, tu connais les Saintes Écritures qui peuvent te donner la sagesse qui conduit au salut (…) ».
 La Parole de Dieu, c’est notre nourriture de base, c’est notre étoffe, le stock dans lequel le Saint Esprit va puiser pour nous rappeler certaines choses, nous encourager, nous donner la parole juste, la solution à un problème. C’est la protéine qui fait nos muscles spirituels. Notre responsabilité, c’est de la chérir, de la déguster, de puiser en elle chaque jour ses précieuses réserves, de nous en nourrir avidement pour nous appuyer sur du solide quand l’occasion se présentera.
 Prenons jalousement ce temps d’étude de la Parole de Dieu, de méditation. Repassons dans notre cœur toute la journée ce que Dieu nous a appris le matin. Il y un arrivage frais tous les jours ! Nous serons tellement plus efficaces dans le service et sages dans nos conseils ! Notre ‘sac à main’ sera plein de multiples secours, petits et grands pour affronter la journée. Jamais prise au dépourvu !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire