J'avais bien l'intention de le faire, mais...

J'avais bien l'intention de le faire, mais...

Un bon matin, le fermier Dupont déclara à son épouse qu'il s'en irait labourer le champ de derrière, juste après le petit déjeuner. Mais comme le tracteur avait besoin d'huile, il s'en alla d'abord au magasin pour en acheter. En chemin, il remarqua que les cochons n'avaient pas été nourris ; il se dirigea donc vers la mangeoire de maïs.

Les sacs de nourriture de la réserve lui firent penser à ses pommes de terre, qui étaient en train de germer.  Alors qu'il se dirigeait vers l'abri à pommes de terre, il passa devant la pile de bois et se souvint que sa femme voulait du bois pour la cuisinière.  Après avoir ramassé quelques bûches, il aperçut un poulet malade qui passait près de lui.  Il laissa tomber le bois et s'empressa d'aider la mère poule.

Quand le moment du repas arriva, Madame Dupont demanda à son mari frustré :
- As-tu fini de labourer le champ ?
- Non, lui répondit-il. Je n'ai même pas réussi à faire le plein d'huile pour le tracteur.  J'en avais l'intention, mais...

Combien de fois avons-nous eu l'intention de réaliser quelque chose d'important, et nous sommes-nous retrouvés distraits, sans aboutir à ce que nous avions décidé de faire ?  Cela s'appelle "La tyrannie de l'urgent".  Chaque fois qu'on peut éliminer, déléguer, traîner ou "oublier" une tâche, quelque chose arrive toujours pour prendre sa place.

Le consultant Larry Barkan a dit un jour : "La gestion du temps, ça n'existe pas".  J'espère que cette affirmation ne choque pas tous ceux qui -parmi vous- ont suivi un séminaire, ou qui ont lu des livres sur le sujet, ou bien qui ont d'une façon ou d'une autre essayé de réduire votre agenda désespérément surchargé. Il nous est impossible de "gérer notre temps", mais nous pouvons par contre gérer notre façon d'agir en ce qui concerne le temps. Le travail s'ajuste toujours en fonction du temps qu'on a décidé d'y consacrer.

Notre fermier Dupont aurait bien fait d'écouter le conseil suivant donné dans sa Bible : "Rachetez le temps" (Colossiens 4. 5).  Le temps doit être bien géré, sinon c'est lui qui va nous gérer.  Voici deux idées simples à cet égard :

1.    Faites une seule chose à la fois.  Je me souviens d'un homme qui s'appelait Charles et qui imaginait qu'il pouvait tout faire en même temps : parler au téléphone, écrire une note, manger son sandwich et vérifier le dernier cours de la bourse sur son ordinateur.  Charles ne faisait rien d'autre qu'accumuler sa dose de stress et de détresse.  Si vous êtes à votre heure de repas, détendez-vous et appréciez-la.  Le fait de s'efforcer de ne faire qu'une seule chose à la fois va générer en vous une vraie détente qui vous permettra ensuite de faire face aux situations les plus chaotiques.

2.    Vous vous sentez stressé, pressurisé, énervé ? 
Alors RALENTISSEZ !  Ce n'est pas le moment de foncer encore plus vite. "C'est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut ; c'est dans le calme et la confiance que sera votre force" (Esaïe 30.15)



© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Deya Il y a 8 années, 10 mois

    Combien de fois n'ai-je pas agi ainsi. L'entre l'urgence et la priorité, choisir la priorité. Seigneur aide moi à y arriver. Merci parce que tu le fais au nom de Jésus Amen