JE VOUS AI COMPRIS !

JE VOUS AI COMPRIS !

« Les hommes livrés au mal ne comprennent pas ce qui est juste, Mais
ceux qui cherchent l`Éternel comprennent tout. »
Les Proverbes 28/5


Comprendre ! Ah, comprendre…Être compris.
Combien de fois n’avons-nous pas entendu cette phrase réconfortante ? : « Je te comprends. » Comprendre, oui, mais quoi…comment ?

Mais, qu’est-ce que ‘comprendre’ ?

Comprendre en latin ‘comprehendere’ est formé de cum (avec) et de prehendere (saisir).
Comprendre serait donc : ‘saisir avec’ ou ‘prendre avec’ ?
Comprendre quelqu’un (je te comprends) serait-il alors ‘prendre avec soi’ cette personne ?
Et comme cette affirmation de comprendre concerne essentiellement un problème, une situation embarrassante, il s’agirait donc de se saisir du tracas, du tourment de son interlocuteur.
Sans philosopher, comprendre deviendrait une action… (Saisir / prendre)

Il y a eu de fameux « Je vous ai compris » par des personnalités gouvernantes :
- Le 4 juin 1958, Le Général De Gaulle à Alger ; Le 17 novembre 2010, Le Président Sarkozy à la France ; Le 13 janv. 2011, Mr Ben Ali aux Tunisiens ; Le 16 juin 2011, Mr Claude Guéant aux Policiers Municipaux ; Le 12 juillet 2011, Mr Sarkozy à Kaboul.-
Même un médecin en 2009 a écrit un manuel déclarant : ‘Je vous ai compris'.
Il ne nous appartient pas, en ces lignes, de juger ce qu’ils avaient compris, ni ce qu’ils ont fait mais une des définitions de comprendre est :
’’ Se comprendre se dit de deux personnes intimes qui ont une grande connaissance l’une de l’autre.’’

Comprendre quoi ? ….

Le bien portant peut-il vraiment comprendre la maladie ?
Le nanti peut-il vraiment comprendre l’indigent ?
Le ‘jeune’ peut-il vraiment comprendre le ‘vieillard’ ?
Le fidèle peut-il vraiment comprendre le conjoint trompé ?
L’Homme peut-il vraiment comprendre les douleurs de l’enfantement ?
La liste est inépuisable….

Comprendre comment ?

Comprendre c’est seulement concevoir, se faire une juste idée de quelque chose et bien en saisir les explications.
Comprendre la détresse, le problème de son prochain c’est s’en saisir et ne pas les comparer à ceux d’une tierce personne ou aux siens. Le problème, l’épreuve sont personnels, ils ne sont pas à mettre en balance, à confronter.

Comprendre est donc impossible ?

Certes pas ! Mais comprendre, (la compréhension) ne peut que relever de la compassion et de l’effacement de soi…Comprendre c’est faire corps avec l’autre !
S’il est difficile de comprendre ce que l’on ne connaît pas, mieux vaut comprendre peu et bien, que comprendre beaucoup et mal !
Auguste Villiers de l’Isle-Adam a dit que « comprendre est le reflet de créer »
Pour comprendre ou plutôt concevoir, appréhender, entrevoir, il faut créer une union d’esprit. Si comprendre est créer il faut aussi savoir quoi créer.
Une écoute attentive charitable mais sans apitoiement est l’approche de la compréhension, si ce n’est du discernement.
Discernement ! Car comme a dit Johann Wolfgang : « les hommes déprécient ce qu’ils ne peuvent comprendre »
L’action qui doit découler de : « Je vous ai compris » doit coller au plus près au besoin requis.
Les : « Je comprends bien », « Je te comprends » ne devraient-ils pas laisser place à « Que puis-je faire pour toi ? ».

Le chrétien possède son arme non pas magique mais divine. « Je prierai pour toi… » Si là est l’essentiel je ne résiste pas à vous livrer cette anecdote :
_-_ Un mendiant fait l’aumône et le chrétien passant lui manifeste sa mansuétude par un : « Je vais prier pour toi » Belle intention…Mais le nécessiteux de rétorquer : « Merci, mais en attendant je meurs de faim… » Le ‘passant’, feu Mr Dupret, est devenu missionnaire pendant 40 années…

Je m’égare car mon propos n’est pas d’œuvre missionnaire ni sociale. Ces quelques lignes ne concernent que le : ‘je te comprends’ entre deux personnes dans un cercle restreint, vous l’aurez compris.

« Je t’ai compris » est une démarche délicate empreinte d’Amour et d’action. Elle nous engage. Notre acquiescement doit porter du fruit.

Volontairement cet article est pratiquement dénué de versets bibliques car le moins ‘théologique’ de nous tous est à même de comprendre son prochain.

« Comprends ce que je dis, car le Seigneur te donnera
De l`intelligence en toutes choses. »
2 Timothée 2/7


Sourire : Nous sommes-nous, m’avez-vous…compris ? (A suivre ?)


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • jacques33 Il y a 8 années, 1 mois

    lorsque les tentatives sicères de communiquer mènent à l'impasse lorsqu'un partenaire amoureux paraît désepérément irrationnel ou obstiné l'incommunicabilité des langages de l'un et l'autre sexe peut alors ébranler profondément leurs vies. comprendre les styles de conversations, c'est jeter un pont pour combler le fossé qui sépare les hommes et les femmes. c'est ouvrir des voies à la communication.comprendre, c'est surmonter les malentendus . deborah tannen ne vous conformez pas au siècle présent, nous sommes tous les membres les des autres romains 12, 2 à 5 seigneur permets moi de chercher à comprendre qu'à être compris d'aimer que de chercher à être aimé st françois d'assise
  • Annie Bénédet Il y a 8 années, 1 mois

    Je vous ai comprit ! ;) ....Je répond oui aussi au commentaire de la soeur Evelyne ... Il y a aussi les personnes qui veulent être" comprises" , " ou que l'on cautionne leur situation que l'on approuve pas forcement et Dieu non plus" et qui du coup refusent qu'on les prennent avec amour sous nôtre aile .....mais il ne faut pas se décourager et continuer à prier pour ces personnes néanmoins " même si en attendant elles ont( faim ) " .. Merci pour ce beau message ...
  • Bougie Il y a 8 années, 1 mois

    Merci beaucoup... Très bonne réflexion à méditer en vue d' y progresser....
  • Afficher tous les 4 commentaires