Imitez Dieu !

Imitez Dieu !

Je peux témoigner que ma rencontre avec Jésus m’a profondément transformé. J’étais un jeune homme égoïste, centré sur lui-même, d’une timidité maladive, et qui pouvait, parfois, manifester une extrême violence. J’avais été instruit dans le catholicisme, et tenait les dogmes pour des vérités fondamentales et irréfutables. Le soir où j’ai été mis en contact avec l’évangile, j’ai reçu un choc spirituel profond. Mes péchés ont été effacés par l’amour de Jésus, un amour que je n’aurais jamais pu imaginer. Mes pensées personnelles et mes attitudes ont complètement changé. Mes croyances religieuses ont été anéanties par le Saint Esprit, et les enseignements de la Parole de Dieu ont pris leur place. C’était, pour moi, comme une évidence.

J’ai rencontré beaucoup de gens qui ont été changés, retournés, bouleversés, libérés, par leur rencontre avec Jésus. D’autres persistent dans leurs croyances religieuses qui déforment ce que la Bible enseigne, ou dans des pratiques et addictions dont ils devraient, selon moi, être délivrés par le souffle de l’Esprit de Dieu sur leur vie. Ils m’expliquent que l’important est de croire en Dieu.

J’ai, depuis longtemps, cessé de discuter sur ces sujets, sauf si l’on me demande mon avis, et que je ressens une démarche sincère et honnête de la part de quelqu’un qui semble prêt à s’aligner sur Dieu et sur sa Parole.

Après vous avoir ouvert mon cœur, je voudrais rechercher avec vous quel modèle spirituel nous est proposé, et quelles peuvent être les conséquences dans la vie d’un chrétien ordinaire.

De grands hommes de Dieu forcent notre admiration, et on peut avoir envie de leur ressembler. Qui n’a jamais rêvé de ressembler à un évangéliste dont les messages touchent des milliers d’âmes, dont les prières entraînent des milliers de guérisons et de délivrances ? Ou à un enseignant dont les messages font grandir ses auditeurs ? Ou encore à un prophète dont les révélations et les exhortations bouleversent les directions prises ?

J’entends la remarque, d’hommes et de femmes spirituels, qui me disent : « Jean-Michel, tu es unique. Ne cherche pas à ressembler à quelqu’un d’autre. Ressemble à Jean-Michel ». 

Pourtant, l’apôtre Paul conseillera au Corinthiens : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Corinthiens 11.1). Puis, aux Éphésiens, il dira : « Devenez donc les imitateurs de Dieu » (Éphésiens 5.1). Il devra ensuite constater que les Thessaloniciens avaient suivi ces conseils : « Vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur » (1 Thessaloniciens 1.6).

Cher ami(e), quel est votre modèle dans la vie ? Un homme d’affaire immensément riche ? Un spationaute épanoui ? Peut-être un homme politique en vue ? Une femme à la plastique parfaite ? Un sportif qui enchaîne les records et les victoires ?

Si vous ne voulez pas être déçu(e) par votre modèle, je vous conseille de porter vos regards vers le Christ, le seul être humain parfait. Ses qualités sont nombreuses, et il n’y a aucun défaut en Lui. Son amour pour vous, personnellement, est tellement intense qu’il a volontairement choisi de mourir afin que vos fautes passées, présentes et à venir, soient pardonnées, effacées, dissoutes, disparues. Bien plus, sa proximité vous assure une nouvelle nature. Vous abandonnerez spontanément les mauvaises habitudes auxquelles votre corps vous soumettait naturellement, et il vous en donnera de nouvelles, belles, exaltantes, saines et puissantes, marquées par son amour, sa foi, sa sainteté, sa bonté, sa compassion …

Vouloir lui ressembler, c’est avoir la certitude absolue que le modèle choisi est le bon, le meilleur, sans aucune comparaison. Lui ressembler, c’est marcher libre de la vraie liberté, être en paix avec Dieu et avec les hommes, joyeux dans les difficultés, et riche d’une espérance éternelle que nous ne pouvons pas imaginer. Lui ressembler c’est être un disciple accompli (Luc 6.40) qui pourra travailler efficacement avec Lui, en collaboration, pour le salut et le bonheur de nos contemporains qui en ont un besoin criant.

Le choix vous appartient. Comme tous les choix il a des conséquences. Celles-ci seront d’autant plus importantes qu’elles seront éternelles. Que Dieu vous conduise dans l’unique bon chemin (Jean 14.6).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires