Jésus a-t-il été abandonné sur la Croix ?

Jésus a-t-il été abandonné sur la Croix ?

Lecture : Es. 53 : 1.

"Après le jardin de l'agonie, les événements vont se succéder et se multiplier. Judas livre Jésus, arrêté, il est conduit successivement, devant Anne et Caïphe, Pilate et Hérode, à nouveau devant Pilate. Pierre le renie par trois fois, la flagellation - les crachats - les moqueries - les injures. Jésus entend les cris hystériques de la foule…"CRUCIFIE ! CRUCIFIE ! "
- "Semblable à l'agneau qu'on mène à la boucherie" Il porte la croix, Simon de Cyrène va l'aider.
Hors de la ville, sur la colline de Golgotha, ils le crucifièrent là.

1 –"Il a sauvé les autres, il ne peut se sauver lui-même."

a / - C'était des paroles de moqueries, mais c'était la vérité, il ne pouvait à la fois sauver les autres et lui-même. Il choisit de se sacrifier pour le salut du monde.

b / - Puis d'épaisses ténèbres couvrent toute la terre (ou le pays), l'homme ne peut voir l'abîme de souffrance morale dans lequel, lui, sans péché, doit être plongé.

c / - A la naissance du Fils de Dieu, en pleine nuit le ciel s'est illuminé A la mort du Fils de Dieu, en plein jour le ciel s'assombrit.

d / - Que s'est-il passé durant ces moments d'obscurité ? Paul disait : "ce sont des choses que l'œil n'a point vue…! "

2 – Voici ce que l'homme n'a point vu avec ses yeux, ni ne pouvait le voir.

a / - "Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous."

b / - "Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde !"

c / - "Le Fils de l'homme est venu pour donner sa vie en rançon pour beaucoup."

d / - "Christ s'est offert une seule fois pour porter les péchés d'un grand nombre."

Héb. 9 : 28

e / - "Il a porté nos péchés en son corps sur le bois."
1 Pie. 2 : 24

f / - "Christ est mort une seule fois pour les péchés, lui juste pour les injustes afin de nous ramener Dieu."
1 Pie. 3 : 18

g / - "Celui qui n'a point connu le péché, Dieu l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu."
2 Cor. 5: 21

h / - "Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous."

3 – Ces ténèbres sont-elles le reflet extérieur de ce qui se passe à l'intérieur du Fils de Dieu ?

a / - Que représentent les ténèbres dans la Bible ? La séparation d'avec Dieu !

1 jean 1 : 5 - "En lui il n'y a point de ténèbres."

b / - Jésus s'est souvent servi de l'expression "les ténèbres du dehors", pour désigner l'enfer, séparation absolue et définitive d'avec Dieu et de sa présence lumineuse.

c / -

C'est dans ces ténèbres du dehors que le Fils de Dieu est plongé à notre place. La face du Père est voilée pour Jésus CAR IL PORTE SUR LUI L'INIQUITE DE NOUS TOUS.

4 – "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" (Ps. 22)

a / - Jésus a été crucifié à 9h du matin, à midi, les ténèbres sont descendues sur la terre jusqu'à 15h.
C'est à 3h que Jésus pousse ce cri en araméen, "Eloï, Eloï, lama sabacthani ?"

b / - Les Grecs qui étaient là ont cru que Jésus appelait Elie le prophète. Aujourd'hui on se trompe aussi.

c / - Les commentateurs savent que Jésus citait le

Ps. 22, mais certaines explications sont erronées.

5 – 1ère explication erronée :

a / - Pour certains c'est un cri de colère, d'incrédulité et de désespoir. Jésus aurait nourri l'espoir qu'au dernier moment le Père enverrait ses anges pour le secourir, ou, en tout cas, étant obéissant il bénéficierait de la puissante présence du Père. Et ça n'a pas été le cas. POUR CES GENS SA FOI CHANCELLE. Mais disent-il, le Père ne l'avait point abandonné, contrairement à ce qu'il imaginait. Jésus aurait été incrédule sur la croix et lâche dans le jardin.

b / - Pour nous, nous rejetons une telle explication.

6 – 2ème explication erronée :

a / - Certains veulent que Jésus ait poussé un cri de victoire et non de défaite. Car, disent-ils, quoique Jésus n'ait cité que le début du

Ps. 22, il pensait au psaume entier qui, à la fin déclare : " Je publierai ton nom parmi mes frères, Je te célébrerai au milieu de l'assemblée. Vous qui craignez l'Eternel, louez-le !… Car il n'a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, Et il ne lui cache point sa face ; Mais il l'écoute quand il crie à lui."

b / - Mais cette explication n'est pas claire ! Pourquoi Jésus aurait-il cité le début de ce
Ps. s'il voulait réellement faire allusion à sa fin ?

7 – Mais il y a une explication bien plus simple et directe.

a / - Jésus exprime un réel abandon. C'EST LA CONDITION REELLE DE NOTRE SEIGNEUR.

b / - Jésus a payé un prix grand et excellent en endurant

les tourments EPOUVANTABLES QUE DOIVENT SENTIR LES DAMNES ET LES PERDUS.

c / - Si Jésus n'avait souffert que la mort corporelle il n'aurait été que le Rédempteur des corps…Son âme n'aurait pas participé aux souffrances dues pour nos péchés.

d / -
A cette heure là, un abîme s'est creusé entre le Père et le Fils. Volontairement accepté par les deux.

e / - Cet abîme insondable a été creusé par nos péchés, C'EST CE QUE NOUS MERITIONS…Jésus l'a subi à notre place.

f / - Pour traduire son effroi devant les ténèbres et l'abandon de son Père, quelle parole Jésus allait-il prononcer ? Il n'y a que celle du
Ps. 22 "Mon Dieu, mon Dieu,, pourquoi m'as-tu abandonné ?"

g / - Mais attention ! La Bible dit que "Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même".
Il y avait un parfait accord au sein de la Trinité, pour que le Fils connaisse cette séparation.


h / - Pourquoi Jésus prononce cette phrase sous la forme d'une interrogation ? Parce qu'elle est écrite sous cette forme dans l'A;T.

8 –Aussitôt après –"j'ai soif" – "Tout est accompli." tetelestaï. exprime un accomplissement jamais remis en cause.

a / - Puis au moment où Jésus rend l'âme, "le voile du temple se déchira en deux…"

b / - Ce voile, symbole de la séparation de l'homme d'avec Dieu, n'existe plus. Jésus a été abandonné
de Dieu pour que nous ne le soyons plus.NOUS AVONS UN LIBRE ACCSES AUPRES DE LUI.

c / - La croix nous démontre la gravité du péché. Dieu devait nous condamner à moins que…

Illustration :

Dans un transatlantique, une tuyauterie conduisant de la vapeur éclata. L'explosion jeta la consternation à bord. Le premier machiniste arriva expliquant la gravité de la situation. Tous les passagers à bord étaient en péril. La fuite de la vapeur ne pouvait être stoppée qu'au péril de la vie de celui qui tenterait de le faire.
Personne ne voulu se porter volontaire de peur d'être ébouillanté à mort. FINALEMENT, un mécanicien chargé d'alimenter les chaudières se présenta avec un sac sur la tête. TOUS les regards se portèrent sur lui lorsqu'il descendit l'échelle…la vapeur s'arrêta. On le trouva mort, tué par la vapeur. UN HERO. Il sauva les vies …
1 commentaire