Jésus m'a guérie d'un viol

Je rends gloire à Dieu de me permettre de témoigner de toutes les merveilles qu'il a accomplies dans ma vie. Nous servons un Dieu fidèle qui ne nous abandonnera jamais. Il y a 14 ans de cela, j'ai été victime d'un attouchement sexuel commis par un membre de ma famille. C'était un cousin (X) qui venait chez moi régulièrement. Tout le monde avait confiance en lui. Ma mère le considérait comme son propre fils de même que ma sœur et mon frère.

Il a commis à plusieurs reprises des attouchements sur moi et je n'avais que 6 ans. Je ne comprenais absolument rien de ce qu'il faisait mais il me faisait extrêmement mal. Il m'avait défendu de raconter ce qu'il me faisait en menacant de faire mal à ma famille. Il avait fait un lavage de cerveau avec moi. Il me faisait croire que c'était normal tout ce qu'il faisait et que d'autres filles aimaient ça et si je pleurais, les autres riraient de moi. Malgré mes supplications d'arrêter, il continuait ses actions perverses sur moi. Il faisait tout pour être seul avec moi dans la maison. Je souffrais physiquement et moralement. J'avais peur à chaque fois que je le voyais, et cela l'amusait.

Ma grande sœur avait l'habitude avant de se coucher de me dire : « Ruth, ne laisse jamais personne te toucher car personne n'a le droit de te faire du mal. ». Elle le répétait tous les soirs. J'avais essayé de tout lui raconter mais j'avais peur des menaces de X. Un soir j'ai finalement dit la vérité à ma grande sœur mais j'avais extrêmement peur et je l'ai suppliée de ne rien dire car X serait très en colère et ferait mal à tout le monde. Elle a gardé son calme pour ne pas m'affoler et elle est parti voir mes parents. En voyant ma famille bouleversée, je croyais que tout était de ma faute et que j'aurais du rester tranquille. Quand X a raconté sa version des choses, tout le monde s'est retourné contre moi et j'ai été accusée de menteuse. Finalement l'affaire est partie en justice et j'ai du affronter X et les membres de sa famille. J'étais tellement mal à l'aise que je regrettais d'avoir dit la vérité. J'ai connu le mépris et des moqueries et tout cela me rendait très triste. Le cas au tribunal a duré 6 ans. A la fin du procès, j'ai du affronté X qui essayait de m'intimider. J'avais 12 ans et je comprenais mieux ce qui m'était arrivé. Je regrettais d'être venue sur la terre. Mais Dieu m'a rappelé que cela n'était pas une erreur (Psaume 139 v. 15). Dans mes moments de déprime, Dieu était toujours fidèle pour me relever. J'ai appris à garder confiance en Dieu et confesser que ma vie allait changer car il est dit dans Deutéronome 28 : 13 : "L'Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas. » Je grandissais avec ce verset dans mon cœur en espérant des jours meilleurs. Dieu était avec moi et j'avais la force de Jésus pour résister au diable mais ce n'etait pas toujours facile. Les attaques étaient encore plus fortes à chaque fois.

Le 9 décembre 2009, j'avais eu une journée difficile, j'essayais d'être positive mais je me sentais mal et je pleurais. Pendant un moment, j'ai vu ma vie défiler devant moi, je n'avais plus de force. La chanson de Israël Hougton "I surrender all to Jesus" m'avait bouleversée, je pleurais, criais à Dieu. Je suppliais Dieu de m'aider et je me suis abandonnée à Christ. Ma petite sœur m'a regardée et a dit : « Ruth le diable veut te voler une bénédiction, sois forte dans le nom de Jésus. ». J'ai demandé à Dieu : "Pourquoi suis-je là ?" et une petite voix douce résonnait en moi, c'était le Saint-Esprit qui me rappelait que j'étais là pour le louer. Je suis partie dans ma chambre avec mes deux sœurs qui prièrent et adorèrent le nom de Jésus. Je pleurais comme un enfant et suppliais Dieu de me donner un signe. Je n'arrêtais pas d'appeler Jésus. A un certain moment je ne pouvais plus respirer correctement mais je continuais avec foi d'appeler Jésus. Et finalement j'ai entendu mon nom : « Ruth, Ruth, je suis là. J'ai vu tout ce que tu as enduré. J'étais avec toi à chaque moment. J'ai donné mon Fils unique pour te donner la victoire sur l'ennemi, soit victorieuse dans le nom de Jésus. Ce soir, à l'instant et pour toujours je fais de toi la première dans tout ce que tu feras, prends la victoire de Jésus. Ruth ton nom est écrit dans le livre de vie. Ruth je t'aime, Jésus t'aime et je serai avec toi pour toujours. Amen! »

La souffrance que j'avais dans mon cœur s'était vaporisée en un clin d'œil. J'étais tellement contente, Jésus m'avais parlé. Je voyais le monde différemment malgré qu'on continuait à dire du mal de moi. J'ai eu une délivrance sur mon passé et j'ai pu pardonner à X et à tous ceux qui m'avaient terriblement blessé pendant toutes ces années. J'ai un message pour toi qui lis ce témoignage aujourd'hui. Tu te retrouves peut-être dans cette histoire ou encore tu as enduré pire que moi. Mais j'ai une bonne nouvelle pour toi, Jésus est avec toi. Il te connaissait même avant que tu sois conçu (Jérémie 14 v 5). Il est avec toi et il t'a choisi au moment de la création (Éphésiens 1 : 1 à 12). Il veut que tu t'approches de lui. Dieu veut te rendre plus fort. Dieu est le soutien de ta vie, il est ton ami fidèle et sache qu'il ne t'abandonnera jamais. Ses plans pour ton avenir sont toujours remplis d'espérance (Jérémie 24 v 11). Garde confiance en lui, restes ferme dans la foi car tout est possible, il veut changer ta vie. Donne-lui ton cœur et ta vie, et tu verras SA gloire !

52 commentaires
  • Freesia31 Il y a 1 année, 2 mois

    est ce que le pardon oblige à cotoyer celui qui nous a agresser et du même coup à revoir défiler ce qu'il nous afait
  • Freesia31 Il y a 1 année, 2 mois

    Bonjour Fleurdes iles2 je me reconnais dans ton histoire. Et je vis l'enfer... il est revenu vers mes parents qui minimisent les faits et me prennent pour folle. Je suis coupée de mes parents car il est très souvent chez eux. J'ai un tel blocage que je suis incapable de le croiser. Du coup je ne peux plus voir mes parents. Quand tu tes senti libérée par Dieu est ce que tu continues de le cotoyer celui qui t'as fait du mal, arrives tu à prendre un repas avec lui et rigoler comme s'il ne s'était rien passé ?
  • Josiane Christelle Nana Il y a 2 années, 1 mois

    Je me retrouve dans ton histoire sauf que j'etais un peu plus agée. Aujourdh'hui je rends grâce a Dieu car il m'a totalement liberé et j'ai oublié ces années atroces
  • Afficher tous les 52 commentaires