Jésus m'a lavée de toutes mes souillures !

Jésus-Christ est mon Seigneur et mon Sauveur. Je rends grâce à Dieu de m'avoir choisie et d'avoir transformé ma vie toute entière. Sa parole s'est vérifiée dans ma vie. J'ai toujours été élevée chez les catholiques, mais je ne comprenais pas ce que la croix signifiait vraiment, ce que le salut était. D'ailleurs, j'étais dans la séduction de moi-même, j'étais plutôt sage, et je me disais facilement : je suis gentille, pourquoi irais-je en enfer ? (1 Jean 1.8) Mais dans son amour immense, Dieu ne m'a pas laissée ainsi dans l'ignorance. En effet, de la plus grande chute de ma vie, Il en a fait ressortir une vie nouvelle. Oui, si je n'avais jamais joué de mon corps avec les hommes, je n'aurais jamais pris conscience que je suis toute entière dans le péché et que sans Jésus, j'étais destinée à la mort. Ce que je ne savais pas, c'est que même ma chute était la conséquence de péchés générationnels, ceux de mes ascendants qui m'avaient enchaînée par des esprits. Exactement comme il est écrit dans Exode 20 : 5,6.

Durant mon séjour en Chine, pourtant, la Vérité se révéla à moi. Ce qui me fait reconnaître que Dieu répond à tous ceux qui le cherchent. Après une grosse déception amoureuse, j'ai crié à Lui mais avec les prières "récitations" que je savais faire. Mais aucune réponse à priori… Puis quelques jours après, une évangéliste est venue chez moi, elle a prêché la parole de Dieu, et je savais sans aucun doute que c'était là la vérité. Je n'étais donc plus condamnée car Jésus-Christ, le juste, le bon, le Saint, a prit ma place à la croix. Alors qu'il est mort, j'ai la vie. Parce que ce Jésus-Christ, Dieu fait homme a vaincu la mort et est vivant, moi aussi je suis vivante avec lui. La vie éternelle était donc gratuite et tout à fait accessible grâce à Jésus. Pour la première fois de ma vie, après des repentances faites avec larmes jusqu'à m'arracher le cœur, je savais que j'étais sauvée. Jésus-Christ est devenu mon Sauveur. J'accepte de lui donner ma vie en même temps et de lui obéir désormais : Il est mon Seigneur. Et pour la première fois de ma vie, j'avais la paix et la joie dans mon cœur. Je sens que mon corps que j'avais souillé est maintenant lavé, que je suis purifiée, que je suis une nouvelle créature (2 Cor 5:17). Des chaînes ont commencé à tomber.

Oubliée aussi, la dépression ! Mon sauveur m'a appris à sourire, puis à rire, à vivre. Pendant un an, je me levais la joie dans le cœur. Une joie qui ne vient ni des hommes, ni des circonstances, mais une joie ineffable qui ne pouvait venir que de Dieu (1 Pierre 1:8). Un soir pendant la prière, je pense que c'est le Saint- Esprit qui est venu, selon la promesse du Seigneur,. Là encore, la joie et la paix étaient complètes. Je peux même dire que si j'étais morte l'instant d'après, j'aurais été directement au paradis, tant j'étais accomplie et ma joie complète. Je ne suis plus seule, Jésus vit en moi par son Esprit-Saint (Jean 14:16,17). Dans son amour, le Seigneur ne m'a pas épargnée des épreuves, et je continuerai à en avoir. Peu importe car ma foi triomphera du feu comme l'or pur. Et dans toutes ces épreuves, j'ai la plus complète victoire en Jésus-Christ. Cela aussi, j'ai dû l'apprendre dans l'humilité, comme tout enfant qui grandit apprend à marcher et a connaître sa place dans la vie. Maintenant je sais que je suis une enfant aimée de Dieu, une princesse dans le Royaume de Dieu, un soldat dans son armée et une servante du Seigneur Jésus Christ pour Sa gloire et Sa gloire seule.

Dieu m'a délivrée de pertes de sang et de douleurs menstruelles horribles en me révélant que par ses meurtrissures, je suis guérie (Esaïe 53:5). Il a souffert à la croix pour qu'aujourd'hui je sois guérie : je n'ai plus à souffrir autant. Et plus jamais je n'ai souffert de ces douleurs depuis le jour de cette révélation. Je suis sanctifiée par le sang que Jésus a versé à la croix, j'ai donc le droit d'être libérée de ce qui me retient encore prisonnière. Ce sont ces esprits de nuit qui me violaient et ne voulaient pas me lâcher dans mes rêves. Mais en Jésus-Christ je suis plus que victorieuse à cause du sacrifice fait à la croix. Oui, car ce sacrifice m'a obtenu l'annulation des documents qui me condamnaient et a dépouillé mes ennemis spirituels de toutes leurs armes (Col 2:13-15). Leurs mensonges sont démasqués et les esprits impurs qui ne voulaient pas me lâcher n'ont pas eu d'autre choix que de partir car leurs armes sont maintenant sans effet. A la croix, l'ennemi est vaincu. Merci pour la croix Seigneur Jésus. Ainsi donc, voilà le sens de ton sacrifice pour ma vie.

Merci pour toutes les délivrances passées, présentes et à venir. Gloire à Dieu, qu'on le loue toujours car son amour n'a pas de fin !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

28 commentaires