30 ans et toujours pas mariée ??

30 ans et toujours pas mariée ??

Je me suis permise de mettre le titre au féminin. Vous avez sûrement deviné pourquoi !

En règle générale, un homme qui est toujours célibataire à 30 ans, ne reçoit aucun jugement, contrairement aux femmes, à qui l’on ne cesse de rappeler que leur horloge biologique tourne. Elles subissent pour la plupart une pression de leur entourage ou de la société.

Je vais bientôt franchir le seuil de la trentaine et je n’ai toujours pas rencontré, comme j’aime si bien le dire, mon "compagnon de destinée", mais est-ce pour autant une situation désastreuse ?

Certainement pas ! Je trouve plutôt désopilante la réaction des personnes “choquées”. Cela me fait sourire, car certaines projettent trop souvent leur vie “idéale” sur les personnes dans ma situation.

Être célibataire ne signifie pas être malheureux(se)

30 ans et toujours pas mariée, et alors ?! 

Influencé(e) par cette image que le mariage est un accomplissement, vous aurez tendance à penser que vous avez manqué quelque chose. Vous serez sûrement insatisfait(e) de ne pas faire pas partie du club . Ainsi la comparaison crée de l'amertume dans votre cœur. 

Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve. Philippiens 4.11

L’apôtre Paul nous le rappelle si bien : nous devons nous satisfaire de chaque saison de notre vie, apprécier le moment présent et être reconnaissant(e).

Quelques années auparavant, je faisais malheureusement partie des personnes aigries et mécontentes de leur saison. Je regardais autour de moi des couples se former, des mariages se multiplier et des naissances abonder. Je me retournais donc vers le Seigneur, en me plaignant et lui demandant pourquoi je n’étais pas aussi touchée par cette vague de bénédiction.

Ma réaction était pleine d’ingratitude, car la grâce de Dieu n’est pas subordonnée à la vie conjugale, ni le bonheur synonyme de mariage.

Célibataire en construction

Depuis trois ans, j’ai décidé de ne plus essayer de chercher un conjoint. Après une dernière histoire assez chaotique,  il devenait évident que si une relation n’est pas approuvée par Dieu, elle va s'effondrer. Comprenez que le bonheur charnel qui s’appuie sur les désirs de ce monde est éphémère. À l’opposé, les bénédictions de Dieu ne s’ensuivent d’aucun chagrin. Alors, pourquoi forcer une histoire d’amour ? Pourquoi chercher absolument à être en couple pour une durée limitée ?

Il me plaît à dire que je suis continuellement en construction. Dieu est en train de bâtir en moi une œuvre merveilleuse et ses fondations sont solides. Si je n’ai pas encore la bague au doigt, c’est tout simplement que ce n’est pas encore mon temps ou que mon compagnon de destinée n’est toujours pas prêt.

Laissez L’Éternel, celui qui sonde les cœurs, être l’auteur de votre histoire d’amour. Ne pressez rien !

Me concernant, je ne veux pas d’un mariage micro-onde, mais d’une relation inébranlable et durable. Vous le savez sûrement, les choses qui ont de la valeur prennent du temps à émerger, cependant lorsqu’elles sont présentes, on ne regrette pas l’attente, et on apprécie leur splendeur.

SOYEUX TOUJOURS JOYEUX (SE) !

Être célibataire, c’est avoir beaucoup plus de temps seul à seul avec le Père. Plus de moments intimes, plus d’heures individuelles de prière, une attitude solennelle et une concentration intense pour prendre soin de ses affaires.

Quand Dieu nous dit d’être toujours joyeux(se), ce n’est pas un conseil, mais un ordre !

L’obéissance sacrificielle a produit de doux fruits dans ma vie. Je me suis rendu compte que je ne veux plus voir le verre à moitié vide, ni à moitié plein, mais débordant. Car la présence de Dieu inonde mon cœur. Lorsque je m’arrête et observe ses bienfaits, je ne peux qu’être heureuse. 

C’est un privilège d’avoir été choisi(e), aimé(e), attiré(e) et sauvé(e) par Dieu. 
L’idée même de penser à l’éternité m’ajuste et réorganise mes priorités.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires