Non, 2020 n'est pas la cause de toutes vos souffrances !

Non, 2020 n'est pas la cause de toutes vos souffrances !

Je ne suis pas pour personnifier 2020, ni la fustiger. On fait de cette année le bouc émissaire des atrocités que l’homme charnel peut commettre ou des problèmes que nous rencontrons pour évacuer ce qui émane de notre incompréhension.

Ces derniers jours ont été sûrement éprouvants pour nombre d’entre vous.  

Mais oubliez-vous que depuis des millénaires, la Terre a connu des périodes sombres ?

Rien de nouveau sous le soleil

Y a-t-il une chose dont on puisse dire : regarde ceci, c'est nouveau ? Elle a été déjà, dans les siècles qui furent avant nous. Ecclésiaste 1.10 (Version Darby)

Lorsque l’on regarde l’Histoire, le nombre d’épidémies, les multitudes de guerres, les génocides et les catastrophes naturelles, on s’aperçoit qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Je lis des publications sur les réseaux sociaux où les personnes expriment leur joie en pensant aux prochains mois : « vivement 2021 ! », « l’année 2020 est bientôt finie, on s’accroche ». Pensez-vous que passer à une autre année nous donne réellement l’espérance de jours meilleurs ?

Votre assurance ne dépend pas du temps, ni des circonstances, mais de votre relation avec Dieu. Seul Jésus est votre espérance. Seul le Christ vous accorde une vie meilleure, car le Saint-Esprit vous remplit d’une joie inconditionnelle. Appuyez-vous sur lui et vous ne serez pas ébranlé.

L'Éternel est celui qui te garde, L'Éternel est ton ombre à ta main droite.
Psaume 121.5

L'abondance dans la famine

Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d'Égypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine. Genèse 41.36

Dans les premières semaines de la crise sanitaire, je suis retournée à Montréal quatorze jours avant la fermeture des frontières. Cette décision n’avait pas été prise consciemment, car j’avais acheté mon billet aller-retour Paris/Montréal à la fin du mois de septembre 2019. J’allais séjourner cinq mois en France, sans me douter des événements à venir qui allaient secouer la terre.

De retour au Canada, sans travail avec un loyer qui m’attendait, je n’étais pas inquiète. J’avais la ferme assurance que je servais un Dieu qui pourvoit. À Paris, j’avais trouvé un travail temporaire et j’avais la conviction que je devais mettre mensuellement une partie de mon salaire de côté. Aujourd’hui, je me rends compte que c’était la voix de Dieu qui m’avait donné ses instructions pour me préserver le jour du malheur.

Au Québec, en avril, Dieu m’avait certifié que je trouverai du travail au cours du mois de juillet. Je devais être confiante, tout était sous contrôle.

Autour de moi, des paroles fusaient, on me répétait que j’étais inconsciente, que c’était la crise et je ne trouverai aucun emploi. Je devais également déménager et chercher un nouvel appartement en juin, car je n’avais pas renouvelé mon bail. On me répétait : « Julie, comment vas-tu faire ? Cela va aller de mal en pis, les temps sont difficiles, de nombreuses personnes se font licencier et toi tu veux un travail » ou l’on me martelait : « comment vas-tu trouver une nouvelle demeure, depuis quelques années la ville de Montréal connaît une crise du logement et avec le confinement ça va être encore plus compliqué ».

Mais une fois de plus, la voix de Dieu était plus forte que cette cacophonie d’incrédulité assourdissante.

Parallèlement, je me concentrais sur les projets que Dieu m’avait mis à cœur. Car je sais que nous ne vivons pas pour boire, manger, payer les factures et dormir. Il y a tellement d’âmes qui souffrent et qui ont besoin d’entendre parler de notre sauveur. Alors je sortais avec une amie et nous allions à la rencontre d’inconnus pour témoigner l’amour de Christ. Pendant que je prenais soin de ces personnes, Dieu comblait mes besoins.

Je n’ai manqué de rien durant ces semaines, L’Éternel était mon rocher. Sa parole, ma fondation. Son amour, ma consolation. Il a tout multiplié. Durant cette période sans emploi, j’étais dans l’abondance et débordais d’une joie incommensurable !

Quelques mois plus tard, je signais un nouveau contrat de travail et posais mes valises dans un nouveau logement.

L'Éternel combattra pour vous, et vous, vous demeurerez tranquilles.
Exode 14.14 (Version Darby)

Dans cette époque où la confusion domine dans les cœurs, on se laisse trop souvent porter par le discours de ce monde en blâmant tout ce qui nous échappe. On se laisse asservir et diriger par nos émotions.

Ce que vous ressentez aura tendance à affaiblir vos sens et vous conduire dans la mauvaise direction.

Croyez-moi, 2020 est l’une de vos plus belles années. Voyez la main de Dieu, voyez-le agir puissamment. Voyez tout ce qu’il a accompli dans votre vie. Ayez un cœur plein de gratitude. Si vous n’y arrivez pas, alors restez silencieux, méditez la Parole, car elle vous permettra d’affermir votre foi.

Peu importe la situation que vous êtes en train de traverser, vous pouvez compter sur Dieu qui ne sommeille jamais.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

20 commentaires