La galette des rois

La galette des rois

 La galette des rois arrive sur la table. Elle est chaude, dorée.
La cuisinière a même fait des dessins sur le craquelage bronzé du dessus. L'odeur envahit toute la maison. Tout le monde n'a qu'une envie : la manger.

Chacun mord dans sa part en savourant car, merci la maîtresse de maison, elle est délicieuse.
Les regards furtifs se font de moins en moins discrets car tout le monde a fini de manger sa part et personne n'a eu la fève, le sujet... enfin quelque chose dans la galette.
Cette chose qui fait que ce n'est pas un gâteau ordinaire, si bon soit-il, quel que soit le parfum.
Ce petit objet qui fait que la galette des rois s'intitule ainsi et qu'elle suscite tant d’intérêt en début d'année.
Ce petit rien qui fait tout et donne même le privilège de porter une couronne !
Pas de fève ? Les invités se sentent déçus, trompés même.
L'hôte est confuse de retrouver la fève dans la cuisine, à côté du four. Elle l'a mise de côté en oubliant de la glisser dans la galette au dernier moment.

En est-il de même de notre vie ? Avons-nous Jésus dans notre vie ?
Nous pouvons avoir toutes les apparences extérieures d'un chrétien né de nouveau (aller à l'église, prier, aider notre prochain…) sans que Dieu ait de place dans notre vie.
Nos œuvres ne nous sauveront pas.
Jésus ne doit pas être mis de côté en attendant le moment idéal pour être introduit dans notre vie.
Jésus doit faire partie intégrante de notre vie, dans une place de choix, centrale et incontournable pour que notre vie chrétienne ait un sens, et se vive dans la vérité.

Alors que vous lisez ces lignes, n'attendez pas pour replacer Jésus au centre de votre vie ; afin que celle-ci soit pour Sa gloire. Une vie à la bonne odeur de Christ.

2 Timothée chapitre 4 versets 7 et 8 : « J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue. »

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires