La normalité, quelle normalité ?

La normalité, quelle normalité ?

Un Président normal, une société normale, une vie normale... voilà des expressions très à la mode de nos jours ! Il est aujourd’hui de bon ton d’être dans la “normalité” ambiante.

Cela me pose un problème : Qu’est-ce qui définit la norme sur laquelle nous devons nous baser ?

Si c’est le monde qui établit les standards à suivre, nous avons de quoi nous inquiéter !
 

Esaïe 5:20Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume !”

Voilà un problème qui n’est pas nouveau :

Par exemple, au temps du Roi Salomon, le standard de base pour les boucliers du temple étaient d’être fabriqués en or.
 

2 Chroniques 9:15-16Le roi Salomon fit deux cents grands boucliers d'or battu, pour chacun desquels il employa six cents sicles d'or battu, et trois cents autres boucliers d'or battu, pour chacun desquels il employa trois cents sicles d'or ; et le roi les mit dans la maison de la forêt du Liban.”

Roboam qui succéda à son père Salomon, abandonna la loi de Dieu et se fit piller par ses ennemis. En lieu et place des boucliers d’or, il baissa les standards de son père et les remplaça par d’autres d’airain.
 

2 Chroniques 12:1Lorsque Roboam se fut affermi dans son royaume et qu'il eut acquis de la force, il abandonna la loi de l'Éternel, et tout Israël l'abandonna avec lui.”
2 Chroniques 12: 9-10 Schischak, roi d'Egypte [...] prit les boucliers d'or que Salomon avait faits. Le roi Roboam fit à leur place des boucliers d'airain...


Une des conséquences de notre éloignement du coeur de Dieu est de perdre le sens de ce qui est dans Sa norme...

L’airain ressemble à l’or, en a les reflets, mais n’en est pas. On peut essayer de l’astiquer, de le faire briller, l’airain ne se transformera jamais en or. Il peut en avoir l’apparence, on peut continuer à dire que ce sont des boucliers, à les utiliser dans le même but, mais il n’y a plus l’essence de ce qui les rendaient sacrés, ils n’ont plus la qualité que Dieu désirait.

Voilà malheureusement ce que l’on voit de nos jours dans le monde. Les standards baissent, on se retrouve à tout niveler par le bas, y compris dans le monde chrétien.

Prenons un exemple concret avec le couple : Son concept même est aujourd’hui en danger.

Vous le savez, notre vision est que chaque couple --un homme et une femme, mariés ensemble-- puisse vivre le bonheur que Dieu a prévu pour eux, expérimenter le standard et l’équilibre divins pour la famille. Ne nous contentons pas de moins !

Si nous mettons en parallèle (de manière non-exhaustive) les passages de la femme vertueuse (Proverbes 31:10-30) et celui de “la corde à trois fils” (Ecclésiaste 4:11-12), nous pouvons réfléchir au standard que Dieu avait originellement prévu :

Dans le mariage qui fonctionne selon les plans de Dieu, c’est Lui, le créateur du couple, Il est au centre de la relation, sa présence divine ne quitte jamais les époux, quelles que soient les difficultés.
 

Proverbes 31:18Sa lampe ne s'éteint point pendant la nuit.”.

Le mari est celui qui protège sa femme et lui donne toute la place pour qu’elle puisse exprimer les dons et les qualités que Dieu a mises en elle. La femme vertueuse n’est pas un but hors de portée pour nous les femmes, que nous devrions “nous efforcer d'imiter”. Elle est simplement, un témoignage, une preuve que Dieu veut que chaque femme puisse s’épanouir en utilisant ses talents, et en exprimant les dons qu’Il a lui-même déposés en elle, cela, sous la protection spirituelle de son mari.

Il n’y a pas de compétition entre eux deux, simplement une parfaite complémentarité sur laquelle ils travaillent ensemble, avec l’aide de Dieu.

Bien sûr, cela demande de la volonté et de garder les yeux fixés sur les standards divins, pas ceux que le monde nous offre et qui nous poussent à nous contenter de tellement moins. Dieu veut le meilleur pour nous !
 

Romains 12:2Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait”


Alors, prenons le temps d’évaluer les standards sur lesquels nous construisons notre vie, notre mariage...

Vous êtes-vous laissés “aveugler” par les critères ambiants ? Avez-vous abaissé la norme sur laquelle vos objectifs et vos espoirs sont basés ?

Gardons nos yeux fixés sur l’or divin et non pas sur l’airain des hommes, pour que nous soyons des serviteurs et des servantes épanouis, qui glorifient Dieu à la hauteur de ce qu’Il a prévu pour nous !



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

4 commentaires
  • Onesime Il y a 7 années, 5 mois

    Merci Rachel pour ce message, merci aussi de citer les versets et de ce fait je ne peux m' empêcher de remarquer : 2 Chroniques 12 /1, que vous avez eue le bon sens de citer en entier :" Lorsque Roboam se fut affermi dans son royaume et qu' il eut acquis de la force.. (il s' éloigna de l'Éternel)." C' est un point très important et qui ne dépare pas votre mesage, d' ailleurs.C 'est un danger auquel personne ne peut se targuer d' y être exempté.Veillons, Prions, suivons et appliquons la loi de l 'Éternel. Notre standard.. Que le Seigneur vous bénisse.
  • amaze2010 Il y a 7 années, 5 mois

    Amen! Que le Seigneur nous donne de viser Ses normes et rien d'autres.
  • lerdami Il y a 7 années, 5 mois

    Normal : Qui est dépourvu de tout caractère ‘exceptionnel’; qui est conforme au type le plus fréquent, à une ‘moyenne’ considérée comme une ‘norme’ ; qui se produit selon la ‘coutume’. Il était normal, coutumier en Jean 18:39 « Mais, comme c`est parmi vous une ‘coutume’ que je vous relâche quelqu`un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs? » Jésus n’a pas profité de cette ‘normalité’ car Il était ‘Extraordinaire’ –Le Fils de Dieu- pas dans la ‘normalité’. Le Chrétien se doit-il d’être dans la ‘normalité’ ? Merci Rachel
  • Afficher tous les 4 commentaires