La paix dans l'au-revoir

La paix dans l'au-revoir

Pour notre ministère, nous voyageons beaucoup. À notre retour à la maison, cette année, nous avons été “accueillis” par l’annonce de l'aggravation de l’état de santé très soudaine d’un ami et collègue proche.
Nous avions prévu d’aller passer quelques jours avec son épouse et lui à notre retour de mission. Mais son heure s’est retrouvée accélérée et le Seigneur l’a repris à la maison avant que nos retrouvailles ne puissent devenir réalité.

Dire au-revoir à un ami cher, à un proche est toujours déchirant, mais nous avons l’assurance de les revoir un jour, quand nous serons à notre tour auprès du Père.

Un ami a dit : “Je suis jaloux, il danse maintenant avec Jésus !”. Oui, notre bien-aimé ne souffre plus, il voit de ses propres yeux notre Seigneur, il a gagné sa course, merci Seigneur !

Mais la douleur et la paix viennent par vagues malgré tout.

À chaque fois que nous devons traverser la vallée de l’ombre de la mort, une même pensée me traverse l’esprit : “Comment font ceux qui n’ont pas Christ comme espérance ? Comme survivre à de telles souffrances, déchirements ?”. La séparation à cause de la mort est injuste.
 

1 Thessaloniciens 4:13 : “Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont point d'espérance.”

La réponse se trouve dans la paix que Dieu nous donne. L’amour de Dieu, sa paix, sont comme un océan infini, une source qui ne tarit jamais.
 

Jean 16:33 : “Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.”

C’est assez inexplicable, incompréhensible même, mais cette paix nous permet de garder nos yeux fixés sur Christ, sur l’espérance de la vie éternelle, sur les promesses que Dieu nous a faites.
 

Philippiens 4:7 : “Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus Christ.

Dieu nous donne sa paix en abondance pour qu’elle puisse apaiser notre propre coeur, puis ensuite déborder sur ceux qui sont autour de nous.

Les enfants de notre ami qui vient de quitter cette terre, racontent que le personnel hospitalier restait plus longtemps que nécessaire dans la chambre de leur père, parce qu’ils y sentaient une paix toute spéciale. “On ne peut pas l’expliquer, mais il y a la paix et la joie dans cette chambre.”disaient-ils.
 

Jean 14:27 : “ Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point. “

Bien sûr, il y a des situations bien plus douloureuses que d’autres. Que dire si la personne qui décède n’avait pas fait la paix avec Dieu ? Que dire si la personne qui décède, part dans des conditions horribles ou beaucoup trop tôt ?

Et bien parfois, il vaut mieux ne rien dire et pleurer avec ceux qui pleurent, tout simplement, en comptant sur le fait que Dieu, lui-même, un jour, essuiera toutes ces larmes.
 

Apocalypse 21:4 : “Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.”

En attendant, pendant que nous terminons notre pèlerinage sur cette terre, il y a une autre pensée importante pour nous.

Quelqu’un a dit : “On meurt deux fois : la première fois est la mort physique et la deuxième fois et le jour où la dernière personne qui se souvenait de nous, meurt !”

C’est vrai, célébrons leur existence ! Parlons avec bonheur de la vie de nos bien-aimés. Réjouissons-nous de les avoir connus, d’avoir partagé un bout de leur chemin sur cette terre. Gardons leur mémoire vivante pour leur famille, enfants et petits-enfants. Edifions-nous les uns les autres en parlant de leur marche avec Dieu... !

Voici un extrait de poème écrit par une maman ayant perdu son enfant :

...Je vous en prie, ne me dites pas que Dieu n'inflige
pas plus que ce que l'homme peut supporter.
Je vous en prie, dites-moi simplement que vous êtes désolés.

Je vous en prie, dites-moi simplement que vous vous souvenez
de mon enfant, si vous vous rappelez de lui.

Je vous en prie, laissez-moi simplement parler de mon enfant.
Je vous en prie, mentionnez le nom de mon enfant.
Je vous en prie, laissez-moi simplement pleurer.

Rita Moran 


Merci Seigneur pour la paix que tu nous donnes quand c’est le moment de dire “au-revoir” à un être cher ! Merci parce qu’avec toi comme dénominateur commun, nous avons l’assurance que tu transformes les “adieux” en simple “au-revoir” !



 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

4 commentaires
  • Dada Jymm Il y a 6 années, 1 mois

    Je viens de perdre mon neveux qui je suis vraiment affligé. Le Seigneur en a décidé ainsi. Seigneur donne nous la force, met ta paix dans nos cœurs affligés. Pendant le funérailles, j'a entendu certaines personnes dire "mais c quel Dieu qu'ils ont choisi qui les fait souffrir ainsi?" Oui PAPA ta volonté fait mal. Donne nous d'avantage de force afin que ton nom ne soit pas bafoué à cause de nous. Nous ne cesserons pas de te louer, de glorifier ton car ta parole est vérité et elle dit que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu. Tu dis aussi que nous devons te glorifier en tout temps. Que ton nom soit élevé Seigneur. Permets à tous ceux qui ne te connaissent pas de venir à toi afin que eux aussi partage l'espérance qui se cache en toi. Gloire te soit rendue au nom de Jésus! Amen.
  • Dada Jymm Il y a 6 années, 1 mois

    je viens à peine de perdre mon neveux, mon cœur est vraiment déchiré! je demande à Dieu son soutien. Papa si tu ne le fais pas; qui le fera. Nous avons besoin de toi, donne un peu de ta force à ma grande-sœur je t'en prie. moi mm je suis affligée, J'ai entendu des gens dire pendant le malheur "mais c'est quel Dieu qu'elles ont choisi qui les fait souffrir comme ça?" Seigneur ai pitié!Je m'en remet à toi. Nous ne cesserons pas de te louer, de glorifier ton nom, aide ceux qui ne te connaissent pas encore à venir à toi. Donne- nous d'avantage de force pour que ton nom ne soit pas bafoué à cause de nous.Gloire à ton nom Seigneur, tu restes le même et tu es le seul qui peut nous consoler.
  • Pierrette Girardeau Il y a 6 années, 1 mois

    Oui quand nous appartenons à Christ on peut dire que ce c'est qu'un au revoir pour un temps car un jour nous serons réunnis à nouveau. Dans l'épreuve du deuil c'est l'absence corporel de la personne qui nous manque mais c'est dans la joie de ce retrouver un jour..Merci Seigneur pour cette assurance que tu nous a donné. gloire a toi.
  • Afficher tous les 4 commentaires