La repentance

La repentance

Le premier message de l’Evangile annoncé par Jean-Baptiste et Jésus lui-même , est: "Repentez-vous, et croyez !" Marc 1.15; Mt 3.2, 11; 4.17; Marc 1.4; Luc 3.3

Le mot repentance est la traduction du Grec "metanoia" qui veut dire : changer de mentalité, d’intention. C’est la tristesse qu’on éprouve de ses péchés, et la douleur d’avoir offensé Dieu.

Romains 12:2 (Parole vivante) : Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité.

Ephésiens 4:23 : Il faut que l’inspiration de vos pensées soit renouvelée, que votre cœur soit transformé et toute votre attitude mentale et spirituelle changée. (P.V)

Nous comprenons en lisant cette parole que la repentance est produite par une nouvelle attitude mentale à l'égard de Dieu, en fonction de notre état de pécheur

Nous réalisons alors, par une sorte de révélation, la gravité du péché par rapport à Dieu ou à ceux que nous avons offensés.

Nous parvenons à la repentance (la tristesse selon Dieu) lorsque nous prenons conscience de notre situation. (Voir l'étude sur la conscience)

Alors de deux choses :

- soit que cela nous laisse indifférents, car nous endurcissons notre cœur

- soit que nous nous éprouvons une réelle tristesse, qui nous conduit à demander pardon de nos péchés.

En fait lorsque notre conscience est éveillée à la réalité du péché, nous éprouvons un malaise intérieur qui ne peut être apaisé que par le pardon.

Or le pardon est accordé à ceux qui se repentent sincèrement et le demandent en confessant leurs fautes

Chaque année, se déroule une fête juive appelée "Yom Kippour", "le jour du grand pardon"

Le Yom Kippour est pour le peuple juif un jour d'humiliation dans le jeune et la prière, un jour où une nation, un peuple et chaque individu de cette nation, de ce peuple, dans le monde entier, prend conscience de sa misère aux yeux de Dieu et lui demande le pardon de ses péchés.

Si toutes les nations, tous les peuples de la terre, publiaient un jeûne, un jour pour "Yom Kippour", bien des choses changeraient dans le monde.

Lorsque l'être humain quitte son orgueil, son arrogance et reconnaît sa misère de pécheur, tout devient possible à Dieu, car je crois que "l'Éternel Tsebha’ot", El-Schaddai, n'est pas indifférent à la démarche des hommes, lorsqu'ils se repentent et s'humilient de leurs péchés. Rappelons-nous Ninive. (Jonas 1)

A chaque fois qu'un peuple ou un individu s'est tourné vers Dieu en reconnaissant sa misère et son péché, il a trouvé grâce auprès du Seigneur Tout-Puissant et miséricordieux.

Il y a pour chaque individu "un yom kippour", un jour d'expiation, lorsqu'il reçoit le pardon de ses péchés par la foi en Jésus, dans la repentance et l'humiliation.

Mais je crois aussi que ce jour doit se renouveler régulièrement pour chacun, car nous péchons souvent !

Il y a un passage obligatoire pour le pardon des péchés et le salut de tout être humain :

- la repentance envers Dieu

- la foi en notre Seigneur Jésus-Christ

- la conversion

Ces trois étapes successives, lorsque nous les vivons, nous amènent à l'endroit où Dieu désire trouver chacun : dans sa présence, réconciliés avec lui, dans la paix du pardon et d'une nouvelle relation avec Lui.

La première des trois étapes est la repentance. Elle est absolument nécessaire, indispensable

Jésus dit que si nous ne nous repentons pas, nous périrons.

"Si vous ne vous repentez, vous périrez tous également". Mt 9.12-13 - Lu 13.3 (cf. Act. 2.38) –

Si la foi est la condition essentielle du salut, (Eph 2.8-10; Ac 16.31 ), elle doit être accompagnée d’une vraie repentance.

Jésus est venu sauver, non pas des justes (il n’y en a aucun), mais des pécheurs qui, dans l’humiliation, se reconnaissent comme tels.

Les étapes d'une réelle repentance.

1) La conviction de péché, le profond regret d’avoir offensé Dieu.

Lorsque les gens entendirent la prédication de l'apôtre Pierre, le jour de la Pentecôte, il est écrit qu'ils eurent le cœur vivement touché.

La repentance est un sentiment qui se produit dans notre cœur, à la révélation de la prédication de l'Evangile.

La première chose que le Saint-Esprit opère dans le cœur, c'est de nous convaincre de péché.

Il y a des gens qui n'ont pas conscience de leur situation de pécheur, ni de la gravité de cette situation.

Dieu dit que le salaire, la conséquence du péché, c'est la mort. Il s'agit de deux significations de cette réalité :

La mort physique, qui a été la première conséquence du péché dans l'humanité

La mort spirituelle qui est la séparation de Dieu et la privation de sa vie en nous. C'est la seconde mort qui se traduit par l'étang de feu, ce qui est appelé l'enfer.

Seul le St-Esprit peut produire cette conviction de péché. Jean 16.8

Notre péché attriste Dieu (Eph 4.30) et attristé lui-même il répand sa tristesse dans le cœur qu’il veut gagner.

C'est cette tristesse selon Dieu qui produit dans notre cœur une repentance à salut dont on ne se repent jamais". (2Co 7.9-10)

La conscience sincère est vivement touchée, même chez ceux qui n'ont qu'une connaissance élémentaire de Dieu, (Ro 2.14-15) car tout homme sait pertinemment qu’il a enfreint la loi morale.

L’expérience de David est typique: hanté par le regret de sa faute, il voit qu’il a par-dessus tout, péché contre Dieu. Ps 51.3-6

2) La confession.

Beaucoup d’hommes savent très bien qu’ils ont mal agi, mais ils ne veulent pas en demander pardon à Dieu.

La repentance implique que nous reconnaissions et avouons notre péché.

L'apôtre Jean écrit que si nous confessons nos péchés Dieu est fidèle et juste pour nous les pardonner. 1 Jean 2.1

Il est donc indispensable d'avouer nos péchés à Dieu.

David lui-même, gardant le silence, ne trouvait aucun repos; lorsqu’il eut reconnu et confessé son crime devant le Seigneur, il obtint aussitôt l’assurance du pardon. Ps 32.1-5; 1Jo 1.8-9

3) L’abandon du mal.

La vraie repentance produit un dégoût du péché, une rupture des mauvaises habitudes suivies jusque là.

Il s’agit, par un changement de vie, de "produire des fruits dignes de la repentance". (Lu 3.8)

Paul prêchait partout "la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance". (Ac 26.20)

4) La complète soumission à Dieu.

C’est la conversion et le cri de l’homme terrassé qui s’écrie: "Seigneur, que veux-tu que je fasse?". Ac 9.6; 26.20

La repentance envers Dieu n’a d’effet que si elle est suivie de la foi en Jésus-Christ (20.21), car, en elle-même, elle ne peut aucunement effacer le péché.

Elle dispose le cœur à l’humiliation et à l’acceptation du pardon, que seul Jésus-Christ nous a acquis sur la croix.

Ceci ressort particulièrement de 1 Jean. 1.7 à 2.2.

5) La persévérance dans une attitude constante de repentance.

Tant que nous serons ici-bas, nous aurons des progrès à faire, des victoires à remporter. 1Jean 3.2-3

Nous ne sommes pas obligés de pécher, mais la possibilité en est toujours présente, surtout en face de textes tels que Jacques. 4.17; 1 Jean. 3.16; Mt. 5.48.

Un "chrétien" auquel sa conscience ne parle plus, est dans un état terriblement dangereux. Apoc. 3.17

Jean écrit aux enfants de Dieu:

"Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes... nous le faisons menteur". 1Jean 1.8, 10

Paul nous avertit que nous pouvons toujours attrister l’Esprit de Dieu qui est en nous. Eph 4.30

Que doit donc faire le croyant, convaincu d’une faute dans sa marche journalière?

Ne pas se contenter d’un grand acte de repentance lors de sa conversion, mais persévérer chaque jour dans une attitude de repentance, confesser aussitôt tout péché reconnu, et saisir la purification que lui offre le sang de Christ répandu au Calvaire.

Il connaîtra la "marche dans la lumière" dont parle Jean (1Jean 1.6-7) et la puissance du St-Esprit le fera progresser chaque jour sur la voie de la sanctification.

La vraie repentance est un don de Dieu

Sans son aide et sans son Esprit, il est impossible de se repentir. (Ac 5.31; 11.18; Ro 2.4 - 2 Tim. 2.25; 2 Pi. 3.9).

Actes 5:31 Dieu a élevé son Fils Jésus-Christ, par sa puissance, comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.

Comme nous le voyons Dieu offre à touts les être humains l'occasion de se repentir, en les y poussant de différentes manières.

2 Timothée 2:25 il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité,

Jésus dit qu'il est venu appeler les pécheurs à la repentance. Luc 5:32

Et nous devons répondre à son appel :

Ceux qui ont délibérément et jusqu’au bout repoussé le Christ et refusé son salut, ne peuvent être amenés à la repentance. (Heb 6.6; 10.26-27)

Ils connaîtront peut-être le remords tardif, un repentir superficiel et inefficace comme celui d’Esaü devant les conséquences de son attitude profane (Hébreux 12.16-17); ou encore le repentir désespéré de Judas, qui ne le conduisit qu’au suicide. (Mt 27.3-5)

C’est la tristesse du monde, qui produit la mort (2Co 7.10) tandis que la vraie repentance est le grand remède à toutes nos difficultés, car dans nos vies il n’y a qu’un seul vrai problème: le péché

Ne méprisons pas la grâce que Dieu nous accorde en nous donnant la possibilité de nous repentir de nos péchés..

Romains 2:4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance?

.L’appel que Dieu adresse au monde comme à l’Eglise est toujours: Repens-toi ! , Repentez vous !

(Ac 17.30; Apoc. 2.5, 16, 21-22; 3.3, 20)

Il nous donne du temps pour que nous puissions le faire; il nous assure que la repentance détournera le châtiment. Car, dans sa miséricorde, il ne peut résister à qui s’écrie humblement: "Sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur!". (Lu 18.13 )

Dieu conduit ceux qui se repentent à la révélation du seul moyen de pardon et d'expiation des péchés : La croix de son Fils Jésus-Christ.

13 commentaires
  • Luc Il y a 1 année, 8 mois

    messagepourtoi.com
  • Arthur Il y a 1 année, 10 mois

    Bonsoir a vous lecteurs, J'aimerais faire un commentaire sur cet article; La Repentance; Mais il est tard, je ne le ferai pas ce soir, si ce n'est une chose qui m'a interpelée: On trouve dans l'article; {chercher Dieu}, 3 fois le texte du Ps;34v4; J'ai cherché L'Eternel et il m'a répondu. Et par contre dans cet article;{ La Repentance}, il y a un texte qui aurais du dominer, mais que l'on ne trouve pas une seul fois. j'en parlerai la prochaine foi
    • Arthur Il y a 1 année, 9 mois

      Bonsoir, j'ai tenu à intervenir sur cet article (La repentance), non pas à cause de l'article lui-même car un autre prédicateur aurais écrit cet article j'aurais dit amène sans commentaire, mais je connais le témoignage du frère Guyot et c'est pourquoi j'ai dit qu'il manquait ce verser des proverbes; celui qui avoue ses transgressions et les délaisse obtient miséricorde. Je sais pourquoi ce verset ne figure pas dans cet article( La repentance), mais le plus grave est que son témoignage, (en plus d'en avoir fait un livre) figure sur de nombreux sites Chrétiens, quand la tendance est que ;2Tim;4v3: les homme aurons la démangeaisons d'entendre des choses agréables, ils se donnerons une foule de docteurs selon leur propre désir. Et ces docteurs son bien présent. Si la chose était sans conséquence, le diable ne s'en serait pas autan occupé, mais comme vous pouvez vous en rendre compte par vous-même, c'est un véritable fléau. Pourquoi des couples Chrétiens veulent divorcer ? C'est pas normal que des Chrétiens envisage de divorcer après avoir pris connaissance de la parole de Dieu. Ont-ils vraiment pris conscience de la valeur de leur Âme. Si nous crucifiions nos chaires comme la Bible l'enseigne, on supporterais nos différents, voir; on aurait moins de différents, mais on ne penserais pas au divorce. Mat;6v33; rechercher premièrement le royaume et la justice de Dieu et toutes choses vous sera donnée par dessus. On retient souvent la deuxième partie de ce verser; Et toutes ces choses vous seront données par-dessus, car la tendance est de rechercher le bien-être, mais c'est encore pour la chaire, et le texte dit de rechercher premièrement le royaume et la justice de Dieu. Ce doit-êtes la priorité, rien ne peut-être plus important; à quoi servirait-il à un homme de gagner le Monde entier s'il perdé son Âme.( le monde entier, quoi de plus grand). L'apôtre Paul dénonce les faux ouvriers déguisé en ministe de justice. Et le Christ annonce; Mat;7v15: Gardez-vous des faux prophète, ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs
    • Arthur Il y a 1 année, 9 mois

      Paul écrire à Timothée qu'il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus là cette doctrine. Nous sommes arrivés dans ce temps. Beaucoup de chrétiens aujourd'hui suivent la voix de Balaham, il cherche un docteur ou dans la Bible pour que Dieu leur dise, Va !.. et dieu connaissant leur cœur fini par leur dire ce qu'ils ont envie d'entendre, comme nous pouvons lire dans certains témoignages, entre autres le fils perdu et retrouvé de notre frère Léopole Guyot. Dire que Dieu juge les adultère suivant les cas, c'est porté atteinte À la justice de Dieu et à sa sainteté, ce que Dieu appelle adultère est adultère et il est écrit dans sa parole, aucun adultère n'a d'héritage dans le royaume des cieux. C'est un choix qui est laissé à ceux qui sont concernés, soit qu'ils prennent soin de leur chair ou soit qu'ils prennent soin de leurs Ame, Dieu a laissé sa parole et la liberté à chacun de l'aimer et la Serrer sur son cœur.
    • Arthur Il y a 1 année, 10 mois

      Bonsoir; je profite de quelques minute pour noter le texte qui aurait dû figurer dans cet article {La repentance}, Prov:28V13;Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. Je pense que l'on ne peut pas écrire un article sur la repentance et ignorer ce texte des proverbe qui dit que pour obtenir miséricorde il faut, non seulement avouer ces transgressions mais aussi les délaissés, et dans cet article, pas une seul fois nous trouvons le verbe Délaissé, alors que dans la parole de Dieu sa coule de source. Imaginons un Homme qui pendant des années a été voleur et aurait emmagasiné un ta de choses pendant son activité.Cet Homme rencontre Dieu et se convertit. Il devient un Homme nouveau, une nouvelle créature, mais si l'Homme nouveau conserve les objets que le vieil Homme avait volé, l'homme nouveau devient le receleur du vieil Homme. Et selon la loi le receleur et aussi coupable que le voleur. V;14 Heureux l’homme qui est continuellement dans la crainte! Mais celui qui endurcit son coeur tombe dans le malheur.
  • clmo Il y a 1 année, 11 mois

    Mon témoignage j'ai longuement lutté contre mes péchés et aussi des centaines de fois les confessés plusieurs fois sans résultat pensant même d'être possédé ....mais un jour qu'il faisait très froid j'ai compris que de demeurer dans mon manteau j''étais isolé de ce froid ...tel que de demeurer en CHRIST le péché ne peut venir .....depuis ce jour je n'ai plus de péchés tant que je reste et demeure a l'intérieur de JESUS mais .si je sort de la protection de mon Seigneur de suite le péché me tend la main ....là est le vrai évangile tout le reste est nul
  • Afficher tous les 13 commentaires