L'attitude dans les dons du Saint-Esprit

L'attitude dans les dons du Saint-Esprit

Introduction

Notre altitude va être déterminée par notre attitude . En tant que chrétien, développer en nous, par le Saint-Esprit, un témoignage chrétien est primordial.

Dans le cheminement des dons du Saint-Esprit notre attitude est très importante. Lorsque nous considérons 1 Corinthiens chapitre 12 à 14 nous voyons la liste et le fonctionnement des dons de l’Esprit. Aussi en plein milieu se dresse comme un  "i" le chapitre 13 qui a pour thème : l’amour.

Au fil des siècles, une chose qui a causé des divisions, c’est l’interprétation que les hommes ont donnée à la vie de l’Esprit. Ils se sont servis de l’Esprit pour se diviser alors que l’Esprit a été donné pour unir et bénir l’Eglise. Il est évident que Paul voyait d’une manière prophétique ce qui allait se dessiner dans le temps. C’est pourquoi il intervient en plein milieu des dons de l’Esprit en disant : «Si je n’ai pas l’amour je ne suis rien». J’aime appeler le chapitre 13: L’hymne à l’amour de Dieu.

Le chapitre 12 montre le manque d’amour des Corinthiens dans l’usage des dons spirituels, le chapitre 13 définit l’amour véritable, et le chapitre 14 décrit comment l’amour agit. Même si nous avons reçu des dons différents, le fruit de l’amour est offert à chacun.

Cette prédication porte sur l’attitude à avoir pour manifester les dons spirituels. Comme Paul a dit : «Aspirez aux dons les meilleurs. Je vais encore vous montrer la voie par excellence».

Une attitude

Ouvrons nos bibles dans 1 Corinthiens 13 et lisons:

Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien... Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour.

Une chose que nous devons comprendre lorsque nous lisons la Bible, est que celle-ci n’a pas été écrite avec des chapitres. Les chapitres ne faisaient pas partie de l’inspiration divine. Ce sont les hommes, par souci de repérage, qui ont fragmenté la Bible en chapitre. Les chapitres sont bons à condition qu’ils ne divisent pas la pensée thématique.

Lorsque Paul écrit cette épître aux Corinthiens, il ne met pas dans sa lettre : chapitre 1, 2, 3… Ce sont des théologiens qui ont rajouté cela. Maintenant comprenons ceci : quand Paul parle des dons de l’esprit (chapitre 12 et 14) et de l’amour (chapitre 13), cela fait partie de la même pensée thématique. Et cette pensée est indivisible. On ne peut pas dire à gauche c’est les dons de l’Esprit et à droite c’est l’amour. Les dons spirituels doivent être manifestés dans une attitude d’amour. Les personnes qui manifestent ces dons doivent avoir une attitude d’amour quels que soient l’heure où les lieux où ils se trouvent.

Un don par définition est un cadeau, une chose non méritée. Voici sa définition dans la pensée grecque du Nouveau Testament :

« Charisma » : faveur que reçoit quelqu’un sans aucun mérite de sa part

Un don comme son nom l’indique est « Un don », en d’autres mots un cadeau, une grâce, une faveur que Dieu nous donne sans aucun mérite de notre part. Comprenons ceci : un don est un cadeau de Dieu et non la preuve que nous avons une bonne attitude. Or pour Dieu l’attitude de l’amour est plus importante que la manifestation d’un don. Je ne suis pas en train de dire : -Laissons tomber les dons spirituels et travaillons seulement pour une attitude d’amour. Mais plutôt : -Manifestons les dons spirituels avec la voie par excellence qui est l’amour.

Laissez moi illustrer ce que je dis. La Bible, dans le livre de la Genèse, nous rapporte l’histoire d’un jeune homme qui avait une attitude incroyable et que Dieu a amené à une altitude extraordinaire. Ce jeune homme est Joseph.

Joseph était un homme intègre et clément. Il a été éprouvé de diverses manières. Certains dons spirituels que nous trouvons dans le Nouveau Testament avaient été donnés à quelques personnes dans l’Ancien Testament, nous voyons par exemple Moïse exercer le don d’opérer des miracles, Esaïe a exercé le don de prophétie… Joseph aussi était un homme qui exerçait les dons, à travers ses visions, il pouvait dire d’une manière prophétique ce qui allait se produire. Joseph est un exemple parfait pour montrer l’impact que peut avoir une personne qui sait utiliser les dons spirituels avec une attitude remplie d’amour.

Lorsqu’il est en prison, Joseph a un témoignage percutant. Il est dans une prison, tout est noir autour de lui, aucun espoir ne brille à l’horizon. Il n’a pas la Bible (La Genèse n’est même pas encore écrite), il n’a pas de communion fraternelle, pas de conducteur de louange, pas de prédication tonifiante et le geôlier n’a aucune vision lumineuse pour lui. La seule chose qu’il possède c’est Dieu. Pourtant regardez le témoignage de Joseph, il est exemplaire et n’est en aucun moment conditionné aux événements extérieurs. Il est là, travaillant le mieux qu’il peut (Il n’est pas payé !!!) En manifestant une attitude remplie d’amour pour Dieu, ses semblables et son travail. Cette attitude d’amour va le pousser à considérer l’intérêt de deux personnes tristes dans la prison. Alors qu’il est en prison lui-même, il désire prendre soin des autres en les encourageant. C’est ainsi qu’il voit deux individus mélancoliques à cause d’un rêve qui est pour eux inexplicable. Alors Joseph va manifester un don spirituel en expliquant d’une manière prophétique ce qui allait arriver. Cet épisode, dans la vie de Joseph, va être rapporté au personnage le plus puissant de l’époque qui lui-même va faire un rêve inexplicable. Et c’est là que l’on demanda à Joseph de venir l’interpréter, ce qu’il fit. Cela lui valut d’être le vizir, c’est à dire le Premier ministre du pays le plus puissant de l’époque : l’Égypte. Son attitude l’a amené sur une haute altitude.

La haine l’avait mis en prison mais l’amour l’en a sortit

Le péché a ses conséquences, l’amour de Dieu a les siennes également. Dans la suite de son histoire on voit de nouveau Joseph manifester l’amour fraternel de manière extraordinaire.

Je me répète, Paul voyait d’une manière prophétique ce qui allait prendre place dans le temps. Les divisions que l’on allait faire au nom de l’Esprit de Dieu, c’est pourquoi il dit en ce qui concerne les choses de l’Esprit : -Vous voulez vivre la vie de l’Esprit, alors je vais vous parler de la voie par excellence qui est l’amour afin que vous puissiez les vivres comme Dieu le désire (Paraphraser).

Rendons grâce à Dieu pour les personnes qu’il a placé autour de nous.  Vivons dans la reconnaissance.

Une gratitude

Une des clé du bonheur est d’être reconnaissant pour les frères et les sœurs que Dieu a mis sur notre route. Paul va dire dans le passage qui précède ce que nous avons lu :

Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. Si le pied disait: Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, ne serait-il pas du corps pour cela? Et si l’oreille disait: Parce que je ne suis pas un oeil, je ne suis pas du corps, ne serait-elle pas du corps pour cela? Si tout le corps était oeil, où serait l’ouïe? S’il était tout ouï, où serait l’odorat ? Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu. Si tous étaient un seul membre, où serait le corps. Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous. Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d’honneur, tandis que ceux qui sont honnêtes n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

En lisant ce texte je pense toujours à un ancien rempli d’amour que je considère comme l’un de mes pères spirituels. Il prêchait souvent sur l’amour en citant ce texte, il finissait en disant : -Je veux voir comme Jésus, parler comme Jésus, marcher comme Jésus… Si vous le connaissiez, vous verriez qu’il a toujours une parole d’encouragement, d’exhortation, d’édification. J’aime sa simplicité de cœur. C’est un homme qui vit dans la gratitude. Il a plus de trente ans de vie chrétienne et il connaît certainement des histoires bien croustillantes sur telle ou telle personne. Mais lorsque tu le vois, il est toujours dans la gratitude lorsqu’il parle de ses frères et sœurs. « Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » Matthieu 5.9.

C’est un ordre de Dieu : « Soyez reconnaissants ». Colossiens 3.14-17 :

Et, par-dessus tout cela, revêtez-vous de l’amour qui est le lien par excellence. Que la paix instaurée par le Christ gouverne vos décisions. Car c’est à cette paix que Dieu vous a appelés pour former un seul corps. Soyez reconnaissants. Que la Parole du Christ réside au milieu de vous dans toute sa richesse: qu’elle vous inspire une pleine sagesse, pour vous instruire et vous avertir les uns les autres ou pour chanter à Dieu de tout votre cœur des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés par l’Esprit afin d’exprimer votre reconnaissance à Dieu. Dans tout ce que vous pouvez dire ou faire, agissez au nom du Seigneur Jésus, en remerciant Dieu le Père par lui.

Sachons prendre du temps pour nous encourager mutuellement, nous en avons tellement besoin. Il y a un homme dans la Bible qui me touche c’est Barnabas, nom qui signifie « Le fils de l’exhortation », quel beau ministère, qu’en pensez-vous ? Il n’est pas né avec ce nom mais on le lui a donné car à son contact les gens étaient encouragés, exhortés et édifiés. Soyons des Barnabas, des fils de l’encouragement.

Lorsque nous voyons un frère ou une sœur, disons-lui que nous l’apprécions, qu’il est précieux pour nous. Il y a tellement de personnes qui viennent dans nos églises tristes des événements qui entourent leurs quotidiens. Bien sûr la prière à l’imposition des mains va leur faire du bien, mais croyez-moi, une parole d’amour dite par un membre de l’Église aura un puissant impact.

Conclusion

Notre attitude est tellement importante. La Bible nous dit dans Apocalypse 12.11 : « Les chrétiens ont vaincu Satan à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort ». Il y a une puissance incroyable dans notre témoignage. Un des pères de l’Église, Saint Thomas d’Acquint disait quand il enseignait l’évangélisation : « Lorsque vous évangélisez ne parlez que si c’est nécessaire ».

J’aime la manifestation des dons du Saint-Esprit (je prie pour les pratiquer), mais lorsque je prêche ma prière est toujours la même : « Seigneur qu’il puisse ressentir ta présence et ton amour ». Ce qui a changé nos vies c’est l’amour de Dieu : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que nous puissions avoir la vie éternelle » Jean 3.16. Ce qui a poussé Jésus à aller jusqu’à la croix, c’est l’amour qu’il nous porte, malgré notre dureté «Père pardonne-leur».

Il n’y a rien de plus grand que l’amour car Dieu est amour !

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire