La Fête des Mères

La Fête des Mères

Maintenant donc ces trois-là demeurent, la foi, l'espérance et l'amour,

mais l'amour est le plus grand. (1 Corinthiens 13.13)

Origine

Dans l'Antiquité grecque, en mars, on fêtait les mères et Rhéa, la mère de plusieurs dieux; puis les Romains en firent de même. Depuis le XVe siècle les Anglais fêtent le Mothering Sunday, d'abord au début, puis actuellement le quatrième dimanche du Carême. Napoléon évoque l'idée d'une fête des mères en 1806. En 1914, les Etats-Unis instaurent le Mother's Day. La France l'officialise en 1926, y ajoutant la remise des "Médailles de la Famille Française" pour encourager les familles nombreuses.

Actuellement

Selon les pays, le jour de la Fête des Mères se situe entre février et décembre. En Suisse : le 2ème dimanche de mai. En France : le dernier dimanche de mai, sinon ou le 1er dimanche de juin pour éviter la Pentecôte.

La Fête des Pères était d'abord célébrée en divers lieux à la Saint-Joseph, le 19 mars. En France, un fabricant de briquets lance l'idée en 1949.

La Fête des Grands-Mères a été inventée par la marque de café du même nom en 1987.

Versets à méditer

Proverbes 30.11 : Il y a des gens qui maudissent leur père et qui n'ont pas un mot de reconnaissance pour leur mère / Il existe une génération qui maudit son père et qui ne bénit pas sa mère.  

Matthieu 15.4 (Lévitique 20.9) : En effet, Dieu a dit: Honore ton père et ta mère et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. 

Romains 13.8 : N'ayez aucune dette envers qui que ce soit, sinon celle de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime son prochain a pleinement accompli la loi. 

1 Jean 4.7 : Mes chers amis, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et il connaît Dieu. Qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. 

On fête ou non ?

Il peut être difficile de ne pas succomber aux tentations commerciales.

Gardons l'équilibre et soyons reconnaissants pour tout ce que notre mère (et notre père) nous apporte(nt). Pour éviter de regretter des oublis ou dire "je n'avais pas le temps...", profitons des fêtes dites "officielles"  et rappelons-nous que mettre un jour de côté, c'est bien, et être reconnaissants tous les jours, c'est mieux.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires