Le Christianisme est-il démodé ?

Le Christianisme est-il démodé ?

John Lennon, l'un des quatre célèbres Beatles, a fait un jour une déclaration à un journaliste londonien. "Le christianisme va disparaître, a-t-il dit, il va décliner. Il ne m'est pas nécessaire de défendre mon idée, je sais que j'ai raison et la preuve sera faite. Nous sommes plus populaires que Jésus-Christ maintenant. Je ne sais pas ce qui disparaîtra en premier du rock'n'roll ou du christianisme. Jésus était bien, mais ses disciples étaient bornés et quelconques. C'est leur manière de présenter le christianisme qui, à mon sens, le ruine."

Cette déclaration a fait scandale en dépit de toutes les déclarations qui furent données depuis. Quoi que vous pensiez de ces jeunes Anglais chevelus, il faut reconnaître que beaucoup d'adolescents placent les Beatles avant Jésus-Christ. John Lennon a peut-être fondé son affirmation sur une comparaison entre la somme d'argent que les jeunes dépensent pour acheter leurs disques et celle qu'ils donnent à leur église

Avant de s'attaquer aux Beatles et d'en faire des boucs émissaires de nos propres échecs, nous devrions nous poser quelques questions. Combien parmi nous sont allés à l'église dimanche dernier? Combien cette semaine ont donné plus d'argent soutenir l'église que pour augmenter notre superflu? Combien de temps passons-nous à lire la Bible et à prier en comparaison du temps que nous passons à regarder la télévision?

Lorsque nous y réfléchissons, nous devons admettre que John Lennon n'avait pas tort. Certains chefs religieux commencent même à parler de l'époque post-chrétienne et d'autres prétendent que le christianisme biblique n'est plus adapté à notre vingtième siècle. J'ai lu des extraits d'un sermon prêché lors d'une série de conférences organisées par une célèbre dénomination religieuse américaine. Le conférencier avait déclaré: "Les enseignements de Jésus ne sont pas adaptés aux problèmes qui assaillent le monde moderne." Il me semble qu'un pasteur faisant une telle déclaration est beaucoup plus dangereux qu'un Beatle.

Ils sont de plus en plus nombreux ceux qui affirment froidement et clairement que l'enseignement de Jésus-Christ et de ses apôtres, donné il y a deux mille ans, ne convient pas aux conditions de vie actuelles. Ils prétendent qu'un tel enseignement est démodé et que nous devrions l'ignorer. Ce mépris si répandu envers les enseignements de Jésus-Christ est pour une grande part responsable du petit nombre de fidèles qui fréquentent les églises en Europe. C'est peut-être aussi un des facteurs de l'accroissement affolent de la criminalité mondiale. C'est certainement une des raisons fondamentales de l'effondrement de la moralité et de la recherche effrénée du plaisir quel qu'il soit.

Un soir, à la télé, j'ai entendu un jeune homme qui déclarait, un verre d'alcool à la main: "Mangeons et buvons, car demain nous mourrons." Tout le monde but et rit avec lui. Personne ne semble avoir pensé sérieusement à la phrase qu'il avait dite: "...car demain nous mourrons."

(I Corinthiens 15.32) La Bible nous enseigne qu'après la mort vient le jugement (Hébreux 9.27), et le monde entier, en cet instant, s'avance vers le jugement. Des millions de gens se demandent pourquoi il y a tant d'inquiétude, d'agitation, de conflits de révolutions et de bouleversements dans le monde aujourd'hui. En considérant toute cette agitation et tous les dangers que court le monde, nous nous posons inlassablement cette question: "Pourquoi?" J'ai demandé une fois à un chef d'État pourquoi il ne disait pas la vérité aux gens de son pays, rien que la stricte vérité sur la condition dans laquelle se trouve le monde. "Si je leur disais la vérité, répondit-il, ils seraient pris de panique." Presque tous les chefs politiques avec sont pessimistes sur l'avenir de la race humaine. La raison

Pourquoi l'homme s'est il engagé dans une telle impasse? Pourquoi ce pessimisme et ce désespoir? C'est parce que les hommes et les nations ne veulent plus tenir compte de l'enseignement et des avertissements de Jésus-Christ. Il pensent que son enseignement est démodé et que ses avertissements peuvent être ignorés et négligés impunément. Ces gens veulent ignorer le fait que notre Dieu est, comme l'à écrit le prophète Jérémie, un Dieu puissant. "Tu as les yeux ouverts sur toutes les voies des enfants des hommes, pour le fruit de ses oeuvres." (Jérémie 32.19) Le jour vient où les nations du monde regretteront amèrement d'avoir refusé d'observer les enseignements et les avertissements qu'il a donnés, et qui sont aussi actuels aujourd'hui qu'au moment où Il les a prononcés. Les enseignements du Christ sont actuels

Considérons les plus importants des enseignements de notre Seigneur dans leur application aux conditions actuelles. Nous les trouvons dans la réponse qu'il fit au scribe qui demandait: "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi." (Matth 22.36) Voici la réponse du Christ: "Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. C'est là le commandement le plus grand et le plus important. Et voici le second commandement qui est d'une importance semblable: Tu dois aimer ton prochain comme toi-même." (Matth 22.27-39) "Il n'y a pas d'autre commandement plus important que ces deux-là." (Marc 12.31) Voilà la réponse au monde d'aujourd'hui: "Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu -- Tu dois aimer ton prochain." Cet enseignement n'est pas démodé, il est tout à fait adapté à notre époque. C'est ainsi seulement que nous pourrons résoudre les problèmes individuels ou collectifs. Si nous aimons Dieu de tout notre cœur, nous serons capables d'aimer nos voisins. Notre amour véritable se manifestera dans le service -- non seulement en chantant des cantiques, en allant à l'église ou même en priant -- mais en essayant de toute notre force de prouver notre amour en obéissant à la volonté de notre Père céleste. Cet amour pour Dieu fut le principe directement et le suprême désir de Jésus-Christ quand il vécut comme un Homme parmi les hommes, ici-bas, sur la terre. "Ma nourriture, a-t-Il dit, est d'obéir à la volonté de celui qui donné à faire" (Jn 4.34) "Je suis descendu du ciel pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé." (Jn 6.38) A Gethsémané, dans l'agonie, Il priait afin d'avoir la force d'accomplir la volonté du Père, même si cela représentait pour Lui une mort atroce sur la Croix. "Que ce ne soit pas la volonté qui se fasse, priait-Il, mais la tienne."

(Luc 22.42) Ceci devrait être le désir suprême de chaque vrai disciple de Jésus-Christ. Le test de notre amour pour Dieu, c'est notre obéissance à sa volonté -- un désir d'accomplir la volonté de Dieu dans chaque détail de notre vie, quel que soit le prix à payer. C'est également important

La seconde partie du commandement dit: "Tu dois aimer ton prochain comme toi-même." Y a-t-il, dans toute la littérature, un passage qui soit plus adapté et plus actuel que celui-ci? Cette déclaration du Christ s'applique aux individus et aux nations. Mais comme le scribe de l'ancien temps, nous demandons: "Oui est mon prochain?" (Luc 10.29) Pour répondre à la question du scribe, Jésus raconta la parabole du bon Samaritain. Il voulait montrer que notre prochain, c'est l'homme, la femme ou l'enfant qui a besoin de notre aide et de notre sympathie. Votre prochain dans le besoin peut habiter la maison ou l'appartement voisin du vôtre. Il se peut qu'il soit âgés, solitaire et sans ami. Il a besoin de votre aide, de votre sympathie et de votre amour.

Un des problèmes psychologiques les plus importants qui affectent notre monde, c'est la solitude et un des ministères les plus grands qu'une personne puisse accomplir c'est simplement de bien savoir écouter. Beaucoup de gens meurent d'envie non seulement d'être aimés mais d'avoir quelqu'un à qui parler. Ceux qui soupirent si désespérément après la paix et qui craignent tant la possibilité d'une autre guerre mondiale devraient écouter les enseignements du Christ sur l'amour. Les paroles du Christ ne sont pas seulement adaptées aux conditions d'aujourd'hui, mais elles sont d'une manière absolue la seule solution finale possible. Son enseignement pourrait apaiser toutes agitation, tous les soulèvements et toute l'inquiétude du monde. Si ses ordres étaient obéis honnêtement, aucune nation ne s'élèverait contre une autre, il n'y aurait plus de dépenses inutiles pour l'armement: l'armée, la marine et l'aviation militaires supprimées. Les affamés auraient à manger, les gens déplacés pourrait s'établir en paix, les préjugés sociaux disparaîtraient, la haine et la jalousie feraient place à la paix et à la joie. Certaines personnes se demandent pourquoi il faut aimer Dieu. Jean, dans sa première épître, nous en donne la raison: "Nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier... et a envoyé son Fils pour que, grâce à lui, nos péchés soient pardonnés." (I Jn 4.19 et 10)

Dieu nous a aimés le premier au point qu'Il "n'a même pas refusé son propre Fils, mais qu'il l'a livré pour nous tous." (Romains 8.32) Ainsi nous aimons Dieu parce qu'il nous a aimés le premier. Quand nous aimons Dieu de tout notre cœur, alors nous sommes capables d'aimer notre prochain. Ce dont le monde a besoin aujourd'hui, ce n'est pas de nouvelles découvertes scientifiques, de perfectionnements techniques, de puissance accrue, ni même de davantage de prédication -- notre plus grand besoin c'est l'amour. Et la seule manière par laquelle l'amour peut nous être donné, c'est par un acte surnaturel du Saint-Esprit qui transforme les vies.

Vous pouvez passer de l'obscurité de la haine à la lumière éclatante de l'amour en Jésus-Christ. Dieu peut vous faire cadeau de ce don du Saint-Esprit. Cependant, cela coûte quelque chose: vous devez vous repentir de vos péchés et recevoir Jésus-Christ comme votre Seigneur et votre Sauveur. Si vous acceptez de faire cela, Dieu vous donnera son amour.

L'amour que Dieu donne n'est pas l'amour que nous trouvons ordinairement dans le monde d'aujourd'hui. Quand les auteurs du Nouveau Testament ont voulu décrire l'amour de Dieu, ils ont dû inventer un mot nouveau -- agapé. Cet "agapé", c'est l'amour de Dieu implanté dans nos cœurs. Ainsi, quand nous aimons notre prochain, ce n'est pas une manifestation de notre amour naturel, c'est Dieu qui aime au travers de nous. Cette capacité d'aimer peut vous être donnée maintenant si vous placez votre foi et votre confiance en Lui.

Ainsi, pour répondre aux Beatles et à tous ceux qui peuvent penser que le christianisme est dépassé, je dirai qu'en cette période dangereuse de l'histoire il est plus actuel qu'il ne l'a jamais été.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires
  • jeanmarie19 Il y a 7 années

    Message très intéressant et à mettre en pratique; il n'y a que l'Amour de Dieu pour nous tourner vers nos frères et soeurs.
  • Kpaouis Il y a 10 années, 4 mois

    Peu emprunte la voix qui mène au Seigneur. Lennon a raison du fait qu'il y a beaucoup de gens qui s'interesse à la convoitise du monde pour prendre le chemin qui conduit à l'enfer (le plaisir du monde) mais ca ne veut pas dire que le Christianisme disparaîtra. C'est la dernière chose qui nous accompagne jusqu'au retour du Fils de l'Homme. Même ceux qui se disent ne connaissent pas Dieu, devant un fait brusque, ils crient "SEIGNEUR". la Seigneur du Christ est reconnu à cet instant sans le vouloir. Soyez béni.
  • Strasbourgeoise Il y a 10 années, 4 mois

    à l'attention de gershom: vous avez entièrement raison, ce n'était pas de l'eau, c'était de l'asphalte.
    • williamwil Il y a 5 années, 9 mois

      Dieu te bénisse et qu'il te fasse vivre chaque jour, des expériences extraordinaires, car comme tu l'as dit notre Dieu est grand, partage mon témoignage avec tes amis et ta famille afin que des cœurs soient touchés et libérés du péché et des conséquences désastreuses que cela produit dans une vie, car avec Jésus pour berger nous pouvons vivre véritablement une vie heureuse ici bas à bientôt ... William
  • Afficher tous les 5 commentaires